A PROPOS DES PIERCINGS


La mode des piercings prend de plus en plus d’importance:

En consultation j’en vois, bien sur, chez les jeunes mais aussi chez les moins jeunes tant chez les hommes que chez les femmes.

Le piercing consiste à décorer  une partie de son corps avec un bijou en l’introduisant dans la peau et cette pratique peut s’averer dangereuse.

Plusieurs complications peuvent se rencontrer:

Les complications infectieuses locales se constatent dans presque 20% des piercings:

La plupart du temps il s’agit d’un staphylocoque doré, plus rarement un pseudomonas.

L’infection peut être locale ou générale et parfois atteindre le rein, le cœur voire provoquer des endocardites infectieuses, voire même des septicémies.

En cas d’infection de piercing, il est conseillé de le retirer rapidement , voir son médecin qui demandera un prélèvement pour choisir l’antibiotique le plus efficace.

Sur le plan viral on peut voir des  hépatites B et C suite à un piercing par contamination d’un matériel mal stérilisé.

On peut aussi décrire des réactions allergiques, au nickel le plus souvent contenu dans les bijoux, surtout si ceux ci sont posés trop rapidement sur une plaie non ou mal cicatrisée.

Enfin des traumatismes ne sont pas rares: hémorragies, hématomes,  plaies cicatrisant mal.

On peut voir des nécroses de la paroi du nez, Les piercings oraux ont des complications sont variées:

Les piercings placés sur la langue, sur la lèvre entraînent soit des plaies, des hémorragies, voire au long cours des gingivites chroniques ou de fractures dentaires par frottement.

Chez la femme, les piercings génitaux peuvent perturber la contraception mécanique (préservatif, diaphragme) mais il n’y a  pas de problème durant les règles ou la grossesse à condition d’une hygiène rigoureuse.

Chez l’homme, de nombreuses complications ont été rapportées selon le type de piercing génital: irritation par friction, gangrène, rupture uréthrale, interruption du flot urinaire. ..

En conclusion, il faut bien réfléchir avant de faire un piercing, bien choisir celui qui réalisera l’acte et surtout penser aux conséquences à long terme.

Bien réfléchir au choix de la localisation et connaître les délais de cicatrisation selon les zones:

lobe de l’oreille et arcade soucilière  6 à 8 semaines

cartilage de l’oreille  6 à 9 mois

lèvre  8 à 10 semaines

langue 4 à 6 semaines

nombril 6 à 12 mois

mamelon 4 à 6 mois

Organes génitaux  3 à 9 mois

Sources:

Complications des piercings dans EMC de 2009.

N. Kluger  , B. Guillot

Les complications des piercings, fréquentes et variées, Le Quotidien du Médecin, Vendredi 14 janvier 2011, N°8885″

 

Tagué:, , ,

4 réflexions sur “A PROPOS DES PIERCINGS

  1. Raymond 24 novembre 2012 à 1 h 25 min Reply

    Mais comment peut on supporter de se modifier le corps avec de telles pratiques moyenâgeuses ?
    C’est laid et disgracieux et en plus c’est une source d’infections permanentes si on n’y prend pas garde.
    Je suis attéré par ces pratiques d’un autre siècle.
    Le corps est beau naturellement, il est très ridicule de l’enlaidir.

    J'aime

    • blogdermatologue 24 novembre 2012 à 20 h 04 min Reply

      Bonjour Raymond,
      Je comprends que vous n’aimez pas les Piercings , cependant certains aiment parer leur corps comme d’autres le font avec ses boucles d’oreilles!
      On ne peut juger mais on peut aider ces jeunes et moins jeunes à ne pas faire de bêtises

      J'aime

  2. Paulette 7 novembre 2012 à 21 h 02 min Reply

    Mais pourquoi nos jeunes sont tellement attirés par de telles pratiques dégradantes ?
    J’ai longtemps persuadé ma fille de ne pas y songer. Son copain l’a convaincue du contraire.
    Et le tatoueur l’a contaminée par une hygiène très douteuse. Il est clair qu’en Thaïlande les règles sont beaucoup moins strictes. C’est toujours pareil, les conseils sont toujours superflus, sauf quand les soucis surviennent.
    Une Mère poule n’a pas toujours les mots, surtout quand sa fille chérie veut se faire une aventure rocambolesque loin de sa famille. À 21 ans, on joue avec le feu…. et on se brûle.

    J'aime

    • blogdermatologue 10 novembre 2012 à 12 h 21 min Reply

      Pour eux ce n’est pas dégradant
      c’est un moyen de reconnaissance…un moyen de s’affirmer
      Le souci est qu’un tatouage est vite fait mais pas vite supprimé….

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :