L’alcool et la peau


L’alcool, consommé avec modération, est sans effets indésirables notables pour la plupart d’entre nous.
En revanche, l’abus d’alcool peut avoir des effets dommageables sur l’esprit et sur le corps, à tel point qu’il est une drogue très dangereuse autant pour celui qui consomme que pour son entourage. Environ 10 à 12% des consommateurs d’alcool sont des alcooliques chroniques ou ont un grave problème avec la boisson.

L’alcool ingéré, qui est en fait de l’alcool éthylique, va dans l’estomac sans avoir besoin d’être digéré, puis il va directement dans l’intestin et dans la circulation et enfin dans tout le corps.
L’alcool affecte les fonctions cérébrales, ce qui atteint l’aptitude à réfléchir, voir, agir, mettant en jeu la «survie» de la personne qui a bu et même celle de son entourage.

Le foie le transforme et met environ une heure à éliminer le contenu d’un seul verre d’alcool.
Au fil du temps le foie se détruit, une hépatite s’installe et il peut apparaître un ictère donnant à la peau cet aspect jaunâtre.

L’alcool est très mauvais pour la peau du visage car il modifie les petits capillaires cutanés qui se dilatent : la peau devient rouge violacée, d’abord transitoirement, sous forme de flushes à chaque prise d’alcool puis de façon de plus en plus permanente.
La couperose est installée …
Ensuite surviennent des boutons rouges, plus ou moins pustuleux sur un fond violacé, forme extrême de la rosacée et en dernier lieu le nez peut se déformer pour aboutir au rhinophyma.

Même si la peau du visage se réchauffe, le corps perd progressivement de sa chaleur.
L’alcool favorise la déshydratation de la peau et accélère le vieillissement : la peau devient sèche et des demangeaisons chroniques s’installent et ce d’autant plus que s’ajoutent des problèmes hépatiques.
Ces mêmes troubles hépatiques favorisent l’apparition d’angiomes sur tout le corps ainsi que de multiples hématomes par trouble de la coagulation.

Et si vous êtes fumeur, le tabac et l’alcool combinés ont des effets encore plus dévastateurs sur la peau.

Enfin la consommation excessive d’alcool entraîne une malabsorption de vitamines et de zinc dans l’organisme et altère durablement la peau.

Docteur Denjean qui ne boit que très rarement et en très petite quantité

20121228-011314.jpg

Tagué:, , , , ,

96 réflexions sur “L’alcool et la peau

  1. jean-philippe carle 30 octobre 2017 à 12 h 41 min Reply

    bonjour,
    j’aimerais savoir si après un arrêt total d’alcool, après une consommation abusive, et au bout de combien de temps environ le visage rouge d’une personne reprend son teint normal.
    Merci par avance.
    JP

    J'aime

    • blogdermatologue 5 novembre 2017 à 10 h 50 min Reply

      Bonjour
      Le teint ne redevient pas toujours normal naturellement car l’alcool a abimé les vaisseaux
      Il faudra certainement un traitement

      J'aime

    • jean-philippe 5 novembre 2017 à 12 h 34 min Reply

      Bonjour,
      Merci pour votre réponse, cela fait un mois que j’ai tout stoppé et pendant que j’y étais , j’ai aussi stopper la cigarette après tout, j’arrête un poison pourquoi pas le deuxième? lol
      Pourriez-vous me dire quel est ce traitement et si celui-ci s’obtient sur ordonnance.
      Merci d’avance et continuez ce que vous faites, ça aide les gens.
      JP

      J'aime

      • blogdermatologue 5 novembre 2017 à 12 h 38 min

        Lorsque les vaisseaux sont lésés il faut envisager un traitement laser
        Le mieux est de consulter un Dermatologue

        J'aime

  2. Marc 18 octobre 2017 à 23 h 09 min Reply

    En effet, je pense que notre corps nous envoie des signes….À nous d’en prendre conscience

    J'aime

  3. Roro 29 septembre 2017 à 12 h 10 min Reply

    Bonjour,

    J’ai un vrai problème d’alcool, je bois 2 bouteilles de rhum 35° par semaines( 1 bouteille sur 3 joirs) depuis 6 mois environ, j’ai des boutons et des problèmes de peau sèche. Bouton avec liquide jaune et croute jaune…. faut vraiment que jarrette cette M@#$!

    J'aime

    • blogdermatologue 30 septembre 2017 à 6 h 13 min Reply

      Oui arrêtez avant que l’alcool ne provoque des dégâts plus importants que ces boutons
      Bon courage, vous pouvez y arriver

      J'aime

  4. Josianne 8 septembre 2017 à 14 h 01 min Reply

    Bonjour, j’ai 20 ans et un problème d’acné mets survenu depuis bientôt 2 ans. N’ayant eu aucun bouton auparavant, je me demande si cela aurait un rapport avec mon arrêt de consommation abusive de drogue et alcool. ( Je suis sorti de thérapie il y a 2 ans ) Depuis j’ai beaucoup plus de stress, des boutons dans le dos, sur le haut de la poitrine, dans le front ( qui commence a se propager sur tout le visage ). On ma prescrit une creme  »Tactupump » et les effets en sont pire. Pouvez-vous me guider ; qu’est-ce qui cause tout ces boutons, traitements… merci d’avance ! – Josianne

    J'aime

    • blogdermatologue 8 septembre 2017 à 19 h 10 min Reply

      Il vaut mieux consulter un Dermatologue qui examinera votre peau et vous fera des prescriptions adaptées car par internet ce n’est pas possible

      J'aime

  5. isabelle legrand 25 août 2017 à 11 h 42 min Reply

    Bonjour, je me suis rendue compte hier soir que toutes mes cicatrices de boutons, griffes ou piqures ( eu cet été) sur mes jambes qui avaient disparu sont réapparues d’un seul coup en étant très rouge mais sans boursouflures. est ce que ce phénomène pourrait être lié au repas très arrosé du soir? Merci d’avance

    J'aime

  6. BAH Patrick-désiré 20 août 2017 à 12 h 13 min Reply

    Bonjour à tous.
    Cela fait maintenant 4 jours que j’ai décidé d’arrêter. Je dois admettre que la tentation est très forte. Mais je sais très bien que sans l’alcool ma vie sera meilleure. Je suis donc déterminé. Je vous dis qu’en seulement 4 jours d’abstinence, je commence déjà à ressentir les avantages. MERCI.

    J'aime

  7. Carole 17 juin 2017 à 18 h 53 min Reply

    Bonjour
    Depuis quelques années des que je bois un verre d’alcool j’ai des plaques rouges qui apparaissent sur mon visage et parfois sur le décolleté. ..c’est un véritable complexe …
    Auriez vous une solution ?

    J'aime

    • blogdermatologue 18 juin 2017 à 0 h 08 min Reply

      Bonjour
      Ceci est du à la vasodilatation provoqué par l’alcool
      Il vaut mieux éviter

      J'aime

  8. Joseph, Ribérac 26 janvier 2017 à 0 h 59 min Reply

    Bonsoir Docteur DENJEAN,
    Aimant bien lever le coude avec mes copains, je m’aperçois que mon visage fait apparaître plein de rosacées. Quel est le traitement afin de les faire disparaître définitivement ? Est ce douloureux ?
    Je sens que vous allez bien me conseiller. Je suis actuellement à Paris 2 jours par semaine.
    À très bientôt

    🤖🤖🤖🍺🍺🍺😡😡😡

    J'aime

    • blogdermatologue 26 janvier 2017 à 11 h 56 min Reply

      Le mieux est en effet que vous consultiez afin de voir quel est le traitement le plus adapté

      J'aime

  9. nicollet 23 mai 2016 à 5 h 58 min Reply

    Bonjour ;j’ai 45ans mon ami est alcoolique nous nous connaissone depuis 6 ans …..il n’a pas vraiment envie d’arreter l’alcool c’est un bel homme hélas les ravages s ‘nstallent …..parfois il reconnait d’autre fois il nie …..l alcool ne le rend pas agressif certes comme il dit ….mais tous les autres effets sont là……mauvaise haleine ……rhynophyma et tout ce qui n’est pas visible de l ‘exterieur ………je ne peux rien faire ……il me dit de l’accepter ainsi car lui m ‘accepte avec ma maladie …..je suis bipolaire ..et prend un traitement plus suivit psy …merci de m ‘avoir lue ( papillon)

    J'aime

    • blogdermatologue 24 mai 2016 à 17 h 49 min Reply

      Bon courage à vous

      J'aime

    • Roro 29 septembre 2017 à 12 h 21 min Reply

      Il faut qu’il se prennent en main! A la différence, vous avez reconnu votre maladie, et vous essayé de la soigné.. il faut qu’ il trouve les raisons de son malaitre

      J'aime

  10. Julio, Málaga 14 mai 2016 à 14 h 42 min Reply

    Ici pays de la fiesta et des soirées sans fin. Tout est bon pour se détruire avec des fontaines qui délivrent un alcool réfrigéré et dont les effets sont dévastateurs sur les filles et les femmes. Année après année je vois l’alcool et le soleil ronger le capital jeunesse de la peau sur toute une population qui se soucie bien peu des lendemains qui déchantent.
    J’adore votre blog et ses nombreux articles qui m’aident à entretenir mon apparence et surtout devancer les éventuels relâchements.
    J’aime bien la fête mais je me temporise car le calme est aussi une nécessité indispensable.

    J'aime

  11. Severina 21 avril 2016 à 20 h 18 min Reply

    Bonsoir ,je voudrais juste dire que l’alcool tue encore. Mon père est mort en 2005 d’une cirrhose du foie après des années d’intoxication alcoolique,car c’est une intoxication..Je l’ai pas connu il m’a pas elevée ni vu grandir mais a souhaité me revoir avant sa mort en 2003 ce que j’ai accepté d’abord a contrecoeur.il était méconnaissable,il avait les yeux jaunes et la peau violacée.J’ai été choquée,ca reste un traumatisme cette peau violette même si ca date d’il y a 10 ans et que j’ai 44 ans.

    ..Donc si vous buvez essayez d’arrêter s’il vous plait avant qu’il soit trop tard,que la maladie vous enlève toute lucidité et au pire votre vie..on peut mourir encore d’abus d’alcool. Si vous allez mal ou avez envie de boire parlez a quelqu’un,appellez un numéro vert ou un ami..ne restez pas seul. Mon père etait ravagé, défiguré par cette maladie et de mon coté je ne bois pas,enfin peu,un apéro de temps en temps mais c’est tout.Je veux pas mourir de cirrhose sachant que le père de mon père en est mort aussi.La santé c’est important..

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :