Archives du 29 janvier 2013

La peau est un organe extraordinaire, suite: le derme et l’hypoderme.

Le derme est la seconde couche de la peau, Il se situe juste en dessous de l’épiderme.
Le derme nourrit et soutient l’épiderme et est 4 fois plus épais que l’épiderme.
Il a une épaisseur moyenne de 1 à 2 mm et il est plus épais au niveau des paumes et des plantes des pieds (3 à 4 mm) et plus fin au niveau des paupières (0.6 mm).

Le derme est classiquement divisé en deux:

Le derme papillaire, le plus superficiel, qui se trouve sous l’épiderme.
C’est un tissu conjonctif lâche constitué de fines fibres de collagène et de fibres élastiques orientées perpendiculairement à l’épiderme.

Le derme réticulaire plus profond qui est un tissu conjonctif plus dense composée d’un entrecroisement de grosses fibres de collagène et de fibres élastiques présentant une orientation préférentiellement paralléle à la surface de la peau.

Le derme est riche en fibres collagènes et élastiques fabriquées par les fibriblastes ce qui donne à la peau sa résistance et son élasticité..
Le tout baignant dans la matrice extra-cellullaire.

Le collagène ainsi fabriqué donne à la peau la résistance et l’élasticité nécessaires pour la protéger contre les agressions extérieures. Les fibres de collagène sont capables de fixer l’eau et contribuent ainsi à l’hydratation de la peau.
Il participe aussi à la réparation des coupures et des écorchures.

On constate de multiples vaisseaux sanguins qui permettent la nutrition de l’épiderme.
Le derme contient aussi des terminaisons nerveuses permettant la sensibilité au toucher, à la douleur et à la température qui permettent la protection et la réparation des tissus endommagés. Le derme renferme également la base du poil ainsi que les glandes sébacées et sudoripares.
Le derme contient aussi les mastocytes et macrophages qui sont les représentants du système immunitaire.

Sous le derme, se trouve l’hypoderme:

L’hypoderme est la partie la plus profonde de la peau. C’est un tissu conjonctif assez lâche contenant une grande quantité de cellules adipeuses et permet d’amortir les pressions exercées sur la peau.

Son rôle est celui d’un tissu de jonction et de glissement au-dessus des muscles.

20130129-234840.jpg

%d blogueurs aiment cette page :