Comprendre les brûlures


La brûlure est une destruction partielle ou totale de la peau, voire les tissus mous, ou même les os.
Elle traduit une souffrance cellulaire et son évolution dépendra de la rapidité et de la qualité de sa prise en charge.
Si les brûlures légères sont courantes (accidents domestiques), les brûlures graves et étendues sont plus douloureuses et heureusement plus rares.

La gravité de la brûlure se juge sur plusieurs critères :

1- La localisation : visage, yeux, mains, torse …
Si c’est près d’un orifice naturel, par exemple risque d’inhalation près du nez ou risque fonctionnel si une articulation est touchée.

2- La profondeur (le degré de brûlure) :
On distingue 3 degrés de brûlures dont la gravité va crescendo :
• Brûlure du premier degré (type coup de soleil léger ou contact avec un liquide très chaud) : la peau est rouge, douloureuse avec un léger œdème.
• Brûlure du deuxième degré : la peau est rouge et très douloureuse, elle est détruite et se décolle et des cloques apparaissent sur la peau.
• Brûlure du troisième degré : la peau est détruite profondément, elle devient grisâtre voire noire avec un aspect cartonné.
Par contre la peau étant détruite en profondeur, elle véhicule beaucoup moins la douleur (enfin provisoirement !…).

3- La surface atteinte qui s’exprime en pourcentage de la surface corporelle totale :
L’étendue de la brûlure peut être évaluée rapidement grâce à la « règle des neuf » de Wallace.
Pour un adulte :
La tête et le cou représente 9 % de la surface corporelle, chacun des bras représente 9 %, chaque jambe 18 %, le dos et l’avant du torse 18 % chacun, la région génitale et la paume des mains environ 1 %.
Pour un enfant :
Les pourcentages sont différents (par exemple la tête et le cou représente 17%)
Cette règle ne tient pas compte des brûlures internes (poumons).

4- La topographie :
Si la brûlure est circulaire, par exemple si elle fait elle fait le tour d’un membre.
En effet, la peau va se rétracter au niveau de la brûlure et va comprimer les vaisseaux et les nerfs sous-jacents.

5- La cause :
Une brûlure peut être causée :
-par le contact avec une source chaude (solide, liquide, ou gazeuse et les brûlures par la vapeur sont plus intenses).
-par le contact avec une substance dite caustique.
-par frottement (un tissu qui frotte peut brûler).
-par une combustion (action d’une flamme ou des braises).
-par l’action d’un rayonnement (soleil; ultraviolet B; infrarouge).
-par un courant électrique : on voit fréquemment deux brûlures, une au point d’entrée du courant, l’autre au point de sortie. Dans ce cas-là, le plus inquiétant n’est pas la brûlure en elle-même, mais les risques de l’électrisation.
-par le froid (gelure).

4- L’âge du patient et son état général au moment de l’accident.
Les âges extrêmes de la vie sont toujours plus fragiles et les brûlures ont notamment plus de conséquences.

Le Dr DENJEAN se méfie des brûlures car c’est toujours une souffrance durable.

Suite dans le prochain article…

20130216-181923.jpg

Tagué:, , , ,

7 réflexions sur “Comprendre les brûlures

  1. Benjamin, Saint Erme Outre et Ramecourt 27 novembre 2017 à 17 h 26 min Reply

    Bonjour,
    Ma grand mère m’a enseigné la prévention sur les risques de brûlure.
    La règle des 15.
    Passer la partie brûlée sous l’eau à 15° (en général la température de l’eau froide sortant du robinet), pendant 15 minutes (bien noter le début de l’action) et surtout à 15 centimètres du robinet. Avec cette méthode c’est déjà une sécurité de meilleure guérison de la peau.
    Mon grand père avait été brûlé par de la mélasse de betterave sucrière sur ses bras et les traces de brûlures lui ont toujours fait l’objet d’interrogations au fil des années. Il a toujours été irrité par ces questions qui ravivent cette souffrance.

    J'aime

  2. kohls wedding dresses 20 mai 2013 à 11 h 07 min Reply

    Your weblog is fine. I just wish to touch upon the plan. Its too loud. Its doing approach too much along with it takes away from what youve acquired to speak –which I judge is unconditionally valuable. I dont know in the event you didnt suppose that your phrases might hold everyones attention, but you were wrong. Anyway, in my language, there aren’t much superior source comparable this.

    J'aime

  3. Sophie, Galluis 4 mars 2013 à 9 h 27 min Reply

    Docteur,
    Ma belle sœur vient de me parler de votre blog en me parlant de laser fraxel.
    Je sature de mes consultations à l’hôpital où je suis obligée d’attendre 4 heures pour une séance de soins de 15 à 20 minutes. Et ceci tous les mois depuis maintenant 14 mois.
    Alors quand j’ai appris qu’une programmation de rendez vous, chez vous, était de 30 minutes maximum, soins compris…. Je suis convaincue que ma guérison sera certainement plus rapide et moins stressante. J’ai pris rendez vous ce matin pour le 13 mars.

    J'aime

  4. Aline 19 février 2013 à 9 h 26 min Reply

    Le traitement des brûlures, avec l’expérience de mon entourage concerne des souvenirs particulièrement pénibles.
    Ma belle mère a eu la malchance de se retrouver victime de l’attentat du RER B du 25 juillet 1995 près de la gare Saint Michel.
    La bombe artisanale était une bonbonne de gaz remplie de clous enfouie sous un siège de la rame.
    Ce drame est encore visible, pour ma belle mère, après de considérables séjours hospitaliers et de soins en cabinet.
    Je lui ai parlé de votre cabinet car il lui reste encore un bon nombre de cicatrices.
    Je connais votre gentillesse et votre expérience merveilleuse pour améliorer son visage.
    Elle est encore meurtrie et je passe mon temps à lui proposer un éternel apaisement.
    Je pense que vous allez pouvoir me donner la force de l’accompagner dans votre cabinet.

    J'aime

  5. Julie Alexandrine 18 février 2013 à 8 h 19 min Reply

    Docteur, par votre article je viens de revivre mon accident dont j’ai été victime dans le laboratoire de mon entreprise. Je tiens à encore vous témoigner ma reconnaissance sur les nombreuses consultations de soins et lasers pour estomper les lésions occasionnées par cette explosion et ses conséquences. Vous m’avez toujours soutenue et rassurée et je dois dire que le résultat est formidable quand je compare les nombreuses photos que vous avez réalisées et que vous m’avez gentiment confiées, ce fût un merveilleux cadeau avec sa clé usb. Je pensais ne pas récupérer une telle peau, vous êtes réellement talentueuse. Vous constaterez encore ma joie mi mars 2013. Respectueusement.

    J'aime

  6. Marcelin, 75116 17 février 2013 à 9 h 51 min Reply

    Docteur, je me demande si me faire traiter dans un cabinet en ville n’est finalement la solution. En effet, en consultation externe à l’hôpital, c’est un investissement en temps considérable et je ne suis pas toujours suivi par le même médecin.
    Je suis excédé de ne pas être suffisamment écouté et j’en suis très affecté.
    Je pense avoir besoin de plus d’humanité et de considération.
    Puis je vous solliciter afin de poursuivre ma guérison en prenant rendez vous ?
    Je vous remercie pour votre prompte réponse.
    Respectueusement

    J'aime

    • blogdermatologue 17 février 2013 à 10 h 42 min Reply

      Bonjour
      Je sais qu’à l’hôpital c’est très pénible d’attendre et qu’on semble être un simple numéro
      J’espère me montrer à la hauteur de vos espérances et merci pour votre confiance

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :