Savoir reconnaître les signes d’une noyade


Lorsque nous regardons une noyade à la télévision, c’est toujours spectaculaire.
La personne fait de grands gestes et semble s’agiter.
En fait, dans la réalité, c’est tout l’inverse !
Une personne en train de se noyer est très très discrète.
Voici le mois de juillet qui commence et avec lui le début de la période de vacances avec pour beaucoup de familles, le séjour au bord de la mer et donc la plage pratiquement obligatoire…

C’est ce moment qu’a choisi Mario Vittone, un ancien garde-côte américain, pour aider les vacanciers à identifier les signes typiques d’une noyade en les publiant sur son blog.
Cette information est capitale car les signes d’une noyade sont plus difficiles à discerner que ce que l’on pense.

Mario Vittone précise « qu’une noyade est presque toujours d’une discrétion trompeuse ».
Dans la vraie vie, il est très rare que quelqu’un se noie en faisant de grands signes, en se débattant et en hurlant, réactions spectaculaires auxquelles nous sommes conditionnés (par la télévision) à nous attendre ».

« Cela ne signifie pas que quelqu’un appelant à l’aide et qui bat des bras et des jambes n’est pas en difficulté », rappelle Mario Vittone.

D’après lui, sur les 750 enfants environ qui se noieront l’année prochaine aux Etats-Unis, environ 375 le feront à moins de 25 mètres d’un parent ou d’un adulte. Selon le Centre de prévention et de contrôle des maladies, dans 10% des cas, l’adulte regarde l’enfant se noyer sans se douter de ce qui se passe.
Il précise : « Parents : les enfants qui jouent dans l’eau font du bruit. Quand on ne les entend plus, il faut aller les voir et trouver pourquoi ».

Pour éviter l’asphyxie, le corps réagit d’ instinct. Le docteur Francesco Pia a qualifié cette réaction d’ « Instinctive Drowing Response ».
La personne qui se noie ne peut pas crier au secours. En même temps, ses bras font des battements à l’horizontale pour essayer de faire levier sur le corps. Le reste du corps reste droit dans l’eau, incapable de donner des coups de pied.

Pour cette raison, il a listé les signes de noyade qui doivent nous alerter :

– La tête de la personne est immergée, la bouche au niveau de l’eau et ne peut crier au secours car sa respiration prend le dessus sur la parole.
– La tête est renversée en arrière, la bouche ouverte essayant de respirer, la personne est en hyper ventilation ou en train d’haleter.
– Le regard est vitreux et vide, incapable de se focaliser ou alors les yeux sont fermés.
– Les cheveux tombent sur le front ou les yeux.
– La personne tente de nager dans une direction mais sans succès ou tente de se mettre sur le dos.
– Elle semble même essayer de gravir une échelle invisible.

Surtout, si vous avez un doute, allez demander au nageur si tout va bien.
Si la personne vous répond, c’est certain que tout va bien.
Mais s’il ne peut vous répondre, il ne reste que quelques secondes pour le sauver, explique Mario Vittone.

Parents, surveillez toujours vos enfants qui s’amusent dans l’eau, restez vigilants à chaque seconde et soyez aussi vigilants si un adulte semble avoir une attitude qui vous semble étrange.

Docteur DENJEAN qui souhaite que les vacances soient un havre de paix et ne se transforment pas en cauchemar en constatant un drame de noyade.

20130701-002953.jpg

Tagué:, , , , ,

2 réflexions sur “Savoir reconnaître les signes d’une noyade

  1. René Charles, Lacanau 19 juillet 2013 à 0 h 32 min Reply

    On peut encore et encore s’armer de patience pour informer les gens qui veulent toujours faire les malins et prendre des risques inutiles.
    Le long des plages de Lacanau Océan se succèdent des bancs de sable (bosses) et des baïnes (creux) qui se forment et évoluent toute l’année sous l’action de la houle, des marées, des vents, des courants.
    On relève deux grandes saisons pour la formation des bancs de sable :
    – l’hiver où la plage « dégraisse » sous l’action des grosses houles et des tempêtes. Entendez que la plage est érodée, que le sable est enlevé de la plage, voire du pied des dunes pour former et créer des bancs de sable.
    – l’été, période plus calme, moins agitée, où la plage « s’engraisse », le sable revenant sur la plage, stabilisant les bancs.

    En gros, si en sortant de l’hiver, les bancs de sable sont de mauvaise qualité, nous risquons d’avoir de mauvaises vagues pendant tout l’été. Au contraire, si les bancs sont bien formés après la période hivernale, ils risquent rester de bonne qualité pendant tout l’été.
    Un constat important sur l’évolution des plages centrales à Lacanau. Au fil des années, les bancs et les baïnes se font de plus en plus petits, de moins en moins bien formés. Ce phénomène est évident sur cette zone où, l’érosion naturelle est contrariée par les constructions, les digues, les parkings, qui fixent la dune, ne permettant plus à l’ensemble plage-dune de reculer vers les terres normalement.
    Les différentes formes des bancs de sable et des baïnes jouent un rôle important pour la qualité des vagues et leur style de déferlement. Pour un oeil non averti, ce n’est pas évident de bien analyser et trouver les combinaisons bancs de sable-baïnes qui vont donner les meilleurs spots, les meilleures vagues.
    Nous pouvons relever 4 formes de bancs de sable :
    1 – banc de sable rectiligne, parallèle à la côte.
    2 – banc de sable oblique, en diagonale par rapport à la côte, type point break.
    3 – banc de sable ovale, isolé au large, type reef break.
    4 – banc de sable en croissant, en bord de plage, type shore break.

    1 – BANC DE SABLE RECTILIGNE
    C’est le pire des bancs de sable. Ces bancs se forment lors de longues périodes de vent ou de houle venant continuellement de la même direction. Les vagues ferment sur des centaines de mètres, pas d’ouverture, un désespoir pour les surfeurs. Seule solution, bouger pour trouver de meilleurs bancs ou s’armer d’une pelle…

    2 – BANC DE SABLE OBLIQUE – TYPE POINT BREAK
    C’est le banc de sable le plus commun sur Lacanau Océan. Sous l’effet du courant du large nord-sud (dérive nord atlantique) et des vents dominants à tendance nord, de longs bancs se forment en s’étirant vers le sud.

    Le banc de sable oblique délivre une longue droite sur son côté sud et une gauche plus courte sur son côté nord.

    Ce type de banc offre une longue inclinaison oblique sur son côté sud et une inclinaison plus courte, plutôt perpendiculaire à la plage sur son côté nord. En fonction de la marée, on peut surfer 2 vagues différentes. A marée basse et mi-marée descendante, c’est une longue droite fuyante avec du mur, de l’épaule qui déroule sur le côté sud du banc. A mi-marée montante et marée haute, c’est une gauche assez courte, sans trop d’épaule, déroulant vers la plage que l’on trouve sur le côté nord du banc. Beaucoup de courant sur la gauche, beaucoup moins sur la droite.

    Par houle orientée WNW-NW, la droite est plus jolie, par houle W-WSW, c’est plutôt la gauche. Les houles de période moyenne à longue fonctionnent le mieux ici.

    3 – BANC DE SABLE OVALE – TYPE REEF BREAK
    C’est le type de banc qui donne les meilleures vagues sur Lacanau Océan. Plutôt rare, ce banc se forme lorsque sa base se coupe, souvent après une grosse houle, pour laisser une partie en forme d’île au large. Les vagues déroulent alors en tournant autour de l’îlot aussi bien en droite qu’en gauche.

    En général, le banc Reef Break propose une droite et une gauche qui débutent devant l’ilôt avec pas mal de mur, puis lorsque la vague longe les côtés du banc, elle gonfle, prend de l’épaisseur tout en tournant, conservant du mur, comme sur une vague de reef. Les sensations sont au rendez-vous avec cette vague qui s’amplifie, change de forme et vit au fur et à mesure qu’elle déroule sans faire de sections. En se rapprochant de l’arrière de l’îlot, la vague perd de la taille pour mourir petit à petit.

    Le banc de sable ovale, une bénédiction pour les surfeurs. Des vagues comme sur du reef.

    Ce banc type Reef Break est vraiment magique, en partant sur une gauche, on se dirige vers le nord, puis en longeant le banc, on change de direction pour finalement terminer sa vague en direction du sud !!. Et pour ne rien gâcher, bien souvent, le courant est très faible aussi bien sur la droite que sur la gauche.

    C’est un banc qui fonctionne mieux à marée basse avec des vagues très longues, très tournantes, à marée haute les vagues sont moins longues, moins tournantes. Les houles longues sont les meilleures sur ce type de banc, quelle que soit leur orientation.

    4 – BANC DE SABLE EN CROISSANT – TYPE SHORE BREAK
    C’est un type de banc assez rare sur Lacanau. Il se forme de manière aléatoire, en bord de plage. Les vagues ressemblent à celles que l’on retrouve sur Hossegor. Elles déroulent dans très peu d’eau, presque directement sur le sable, des vagues creuses, intenses, plutôt courtes avec des lèvres épaisses. Un banc plutôt dangereux où chuter la tête en avant est fortement déconseillé.
    Le banc de sable en croissant, type shore break. Vagues courtes, creuses, puissantes.
    Ces bancs en forme de croissant type shore Break sont éphémères, ils disparaissent aussi vites qu’ils sont apparus. Ils fonctionnent soit à marée basse, soit à marée haute avec un courant assez présent. Les houles de période moyenne ou courte fonctionnent mieux ici, alors que les houles longues ont tendance à fermer. Toutes les orientations de houle sont favorables.
    Ces vagues sont idéales pour les petites planches et les bodyboards, qui s’engagent plus facilement dans ces take off intenses, rapides, creux, vite suivis par une section tubulaire. Ce sont aussi de bonnes vagues pour le bodysurf.
    Bien entendu, tout ce qui est dit ci-dessus est une tendance, pas une absolue vérité, les bancs et les courants peuvent des fois révéler des surprises inattendues. Bon surf à toutes et à tous !!.
    Pensez à respecter les régles de priorité ET surtout faire une application responsable de ces règles.

    Comme quoi la mer est toujours dangereuse. C’est une éternelle inquiétude. Les vacanciers sont toujours perdants même quand des maîtres sauveteurs sont présents et sont obligés de sévir. Ce n’est toujours pas bien compris par des gens peu compréhensifs et contre toute réglementation.
    Les étendues d’eau auront toujours un score de noyés, petits ou grands.
    Lacanau a, année après année, un score positif de noyés.

    J'aime

  2. Hugues, Neauphle le Château 2 juillet 2013 à 21 h 56 min Reply

    Docteur,
    Il est toujours agréable de réfléchir avant d’être confronté à une situation d’urgence. Surtout quand on est en présence d’une personne en détresse, et donc avec des réactions incontrôlées. Votre article m’a fait réfléchir et il m’a donné un peu plus de sérénité pour me doter de réactions contraires à la panique. Merci pour cette information qui ne peut que faire progresser vos lectrices et lecteurs.
    C’est pour cela que votre blog est exemplaire.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :