Dangereuse mode chez certaines adolescentes: le thigh gap


Parents, attention à vos adolescentes !!!

Le thigh gap : en effet chez certaines adolescentes, c’est le nouveau critère de beauté c’est-à-dire un espace visible entre les cuisses, tout en gardant les pieds joints.
Prenant pour exemple des clichés de mannequins ultra-minces voire maigres, des jeunes adolescentes s’échangent des conseils sur Internet pour ressembler à ces modèles et avoir elles aussi ce terrible thigh gap.
Cette nouvelle forme d’anorexie met bien sûr leur santé à rude épreuve.

Récemment, ces dernières années la mode « pro-ana » a glorifié l’anorexie et entrainé des décès chez les jeunes adolescentes. Ces sites bien qu’encore existants pour certains ont été interdits en 2008.

Nouvel idéal de minceur, le thigh gap se définit par l’écart visible entre les cuisses lorsque l’on se tient debout les pieds joints.
Heureusement ce fait est l’apanage minorité qui ne supporte pas la disparition de cet écartement typique de la pré adolescence.
Par contre cette terrible mode atteint des jeunes filles de plus en plus jeunes : 12 – 13 ans !
Sur Tumblr, mais aussi sur Facebook, Twitter, Instagram et Pinterest, les comptes et les blogs consacrés à cet écart entre les cuisses se sont multipliés.
Les ados s’échangent des astuces pour obtenir cet écartement signe de beauté selon elles.

Elles se conseillent des exercices physiques très durs pour muscler l’intérieur des cuisses, de ne rien manger, au maximum pas plus que le volume d’une tasse, de se serrer au maximum la ceinture avant de passer à table, se remplir l’estomac d’eau, etc…
Voire même d’avaler des boules de coton trempées dans du jus d’orange ou de la confiture pour remplir l’estomac au risque de provoquer une occlusion.

Heureusement, depuis peu des groupes ( Fuck yeah, touching thighs ) se mettent en opposition sur internet contre cette mode dangereuse du thigh gap en affichant des photos de célébrités (Beyoncé, Marilyn Monroe, Rihanna) et de sportives affichant la devise : « No thigh gap, no problem.»

Docteur DENJEAN qui déplore cette mode insensée et la trouve absolument inesthétique ..

20130823-093638.jpg

Tagué:, , , ,

8 réflexions sur “Dangereuse mode chez certaines adolescentes: le thigh gap

  1. Pétra, Le Vésinet 12 septembre 2013 à 14 h 29 min Reply

    Docteur,
    J’ai une grande habitude de consulter les blogs de Dermatologues. Je suis estomaquée de voir tous les sujets qui y sont abordés. Je vous en complimente car je suis ravie que vous puissiez nous permettre d’élargir ma culture sur bon nombre de sujets très intéressants.
    Et c’est un avis général de tous mes contacts car je n’hésite pas à relayer vos articles.
    Pensez à nous en augmentant sensiblement vos articles. Je me fais porte parole de tous les gens et patients qui vous admirent. J’ai en effet proposé la connaissance de votre blog à un certain nombre de vos patientes et patients fidèles qui font partie de mes relations.

    J'aime

  2. Isabelle, Saint Mandé 6 septembre 2013 à 15 h 33 min Reply

    Il est totalement déconcertant de savoir que certaines adolescentes en arrivent à vouloir s’autodétruire. Mettre sa santé en de tels dangers est totalement incompréhensible.

    J'aime

  3. Jade, Marnes la Coquette 2 septembre 2013 à 15 h 45 min Reply

    Docteur,
    Il est vrai qu’en France, la mode est de changer les mots pour produire son effet kitsch…
    et forcément le rendre populaire. Ce mot d’origine allemande est devenu international, mais cela n’enlève aucunement les effets dévastateurs du comportement de ces adolescentes.
    On sort de la normalité et l’on rentre dans le pathétique. C’est tragique de recourir à cet extrême danger.
    Il est essentiel de le rappeler comme vous le faîtes, cela aide grandement les familles qui ont à subir ce comportement volontairement destructeur.
    Merci, car je diffuse immédiatement votre article objectif auprès de mes proches car malheureusement nous sommes tous effondrés. Nous sommes toujours dans la recherche de solutions convaincantes. Merci encore.

    J'aime

  4. Géraldine, Viry Châtillon 29 août 2013 à 22 h 51 min Reply

    Je ne puis croire que des parents puissent accepter cette situation sans réagir avec un minimum d’énergie. On sait bien que le corps est prêt à accepter des souffrances hors du commun mais en France la nourriture est toutefois abondante et disponible.
    Mais notre société semble tout accepter, même des campagnes audiovisuelles sur ce sujet.
    C’est pourquoi il faut communiquer et votre article est salutaire.
    Organiser la prise de conscience et qu’il faille aider ces adolescentes par le refus de cette dégradation temporaire. Merci.

    J'aime

  5. Hortense, POISSY 23 août 2013 à 13 h 24 min Reply

    Mais à qui pensent elles plaire avec un tel look ?

    J'aime

    • blogdermatologue 25 août 2013 à 18 h 01 min Reply

      Bonjour Heléne,
      Elle ne cherchent pas à plaire à tout prix, elles ont ce que l’on appelle une dysmorphophobie c’est à dire qu’elle se voient difformes et grosses.
      Elles ont un regard déformé de leur propre corps…

      J'aime

  6. mylelfe 23 août 2013 à 8 h 57 min Reply

    oh mon DIeu, c’est effrayant! j’ai malheureusement vu passer sur instagram des comptes de ce type 😦

    J'aime

    • blogdermatologue 23 août 2013 à 9 h 20 min Reply

      Oui très effrayant…
      Mais quand va t’on nous montrer des femmes normalement constituées dans les magazines et non retouchées afin de faire enfin comprendre aux ado le corps réel d’une vraie femme ?

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :