La fin des tests sur les animaux ?


Tous les ans, environ 40.000 animaux en France (rongeurs, chiens, chats, singes, …) sont utilisés expérimentalement, puis euthanasiés.
Tout ça pour tester des crèmes, shampoings, dentifrices, produits ménagers, etc…

La directive « cosmétique » européenne a défini le 11 mars 2013 un cadre réglementaire afin d’éliminer et d’interdire progressivement l’expérimentation animale tant pour les cosmétiques finis que pour les ingrédients entrant dans les cosmétiques.

De même, il est interdit de vendre sur le marché européen des produits et ingrédients cosmétiques qui ont été expérimentés sur des animaux (cela entraîne donc une interdiction de commercialisation).

En réalité le sujet est bien plus complexe : les cosmétiques finis ne doivent plus être testés sur les animaux depuis le 11 septembre 2004. Mais le cosmétique est le produit fini que l’on achète.
Les ingrédients contenus dans ce cosmétique pouvaient donc être testés sur les animaux à cette date.

Le 11 mars 2009 a enfin sonné la fin des expérimentations sur les animaux pour les ingrédients contenus dans les cosmétiques.
5 ans !! Pourquoi ?
Il a fallu attendre que les laboratoires remplacent progressivement les tests sur les animaux par des tests alternatifs.
Malheureusement, les tests sur les animaux ont été poursuivis pour tester la toxicité des doses répétées.
Nuance subtile….

Nouvelle date 4 ans plus tard ! Le 11 mars 2013, enfin les tests sur les animaux sur les produits finis, les ingrédients et sur les tests de toxicité sont terminés en Europe mais seulement pour les cosmétiques.
Cela continue pour d’autres produits comme les produits ménagers par exemple.

Je rappelle tout de même qu’une entreprise peut vendre ses produits en Europe, donc sans tests sur les animaux mais si elle vend ses produits en Chine, les tests sont effectués sur les animaux !!!
Je crains que certaines entreprises trouveront une solution pour contourner la loi.

Pour couronner le tout, les groupes d’experts ont déclaré que les tests sans passer par les animaux n’étaient pas prêts.
Ils ont donc demandé des dérogations « sine die » (sans date).
Espérons qu’ils n’obtiendront pas gain de cause….mais j’en doute…

Pourtant la méthode scientifique d’avenir est de faire des tests in vitro avec une culture de cellules et de tissus.
On met le produit à tester sur des cellules humaines maintenues en vie dans de petites boîtes et quelques heures après on regarde si ces cellules ont fabriqué des protéines de stress, destinées à protéger la cellule contre les produits toxiques.
Leur présence prouve que la molécule testée est capable de faire des dégâts et sera donc abandonnée.
Le Dr Ray Greek directeur médical de l’EFMA ( Europeans For Medical Advancement ) déclare : « La recherche in vitro sur les tissus vivants s’est avérée associée à beaucoup de grandes découvertes. Bien que le tissu humain n’ait pas toujours été utilisé, il y en a pourtant toujours eu à disposition. Les cultures de sang, de tissus et d’organes représentent les bancs d’essais idéaux pour tester l’efficacité et la toxicité des médicaments. »

Par contre nouvelle victoire car depuis peu, l’Inde est devenu le premier pays d’Asie du Sud à interdire les tests sur animaux pour les produits cosmétiques.
Cela concerne les produits finis et les ingrédients.
Le bureau des normes indiennes a voté à l’unanimité l’interdiction des techniques d’expérimentation animale pour les produits cosmétiques.
Les entreprises ont donc l’obligation d’avoir l’approbation du Central Drug Standards Control Organisation prouvant que leurs tests répondent aux nouvelles réglementations.

À ce sujet de nombreuses déclarations ont été faites :

-Selon le Dr Chaitanya Koduri, conseiller et membre de PETA Inde et du comité de section des cosmétiques indiens :
«La fin des traitements cruels et non fiables que sont les tests cosmétiques sur les animaux est une victoire pour les animaux et la science, et la conformité aux normes internationales permettra d’améliorer les débouchés commerciaux pour notre pays (cette déclaration fait référence au règlement européen du 11 mars 2013). PETA Inde se réjouit de travailler avec le gouvernement sur la prochaine étape : l’interdiction des tests sur animaux des produits nettoyants ménagers ».

-Quant à Troy Seidle, responsable de la recherche et de la toxicologie à la Humane Society Intenational déclare :
« La décision de l’Inde montre la voie à tous les pays qui sont encore indécis quant à une éventuelle interdiction de l’expérimentation animale dans les produits cosmétiques. Ces pays devraient prendre des mesures dès maintenant, suivre l’exemple de l’Inde et de la fin de cruauté dans les produits de beauté ».

Diverses organisations demandent aujourd’hui à l’Inde d‘interdire aussi les importations de produits cosmétiques testés sur les animaux.
Actuellement il n’y a qu’Israël et les 28 pays membres de l’Union Européenne qui ont interdit l’importation et la fabrication de produits cosmétiques testés.
On verse le produit sur des cellules humaines maintenues en vie dans de petites boîtes. Au bout de quelques heures, on regarde si ces cellules ont fabriqué des protéines de stress, destinées à protéger la cellule contre les produits toxiques.
Leur présence indique que la molécule testée est capable de pénétrer dans les cellules et d’y faire des dégâts sur animaux.

«C’est un grand jour pour l’Inde et pour les milliers d’animaux qui ne souffriront plus, mais encore plus de travail doit être fait. Notre gouvernement doit aller plus loin en interdisant les produits cosmétiques qui sont testés sur les animaux à l’étranger puis importés et vendus ici en Inde. Ce n’est qu’alors que l’Inde démontrera son engagement en faveur de la compassion et des méthodes modernes de recherche sans cruauté » a enfin déclaré Panda Baijayant ‘Jay’, membre du Parlement indien.

Alors que faire ? Acheter des cosmétiques non testés sur les animaux pour éviter que leur martyre cesse.

Certains affichent des logos qui prouvent que les animaux ne sont pas utilisés: ce sont les logos One Voice et Vegan.

Docteur DENJEAN qui ne comprend surtout pas que l’on soit aussi cruels….

20130908-232647.jpg

Tagué:, , , ,

4 réflexions sur “La fin des tests sur les animaux ?

  1. Rudy, Nice 17 mars 2015 à 23 h 54 min Reply

    Enfin une bonne décision qui va épargner bon nombre d’animaux. Je ne pense pas que les rats et les souris en fassent partie. Mais c’est un grand pas sur la suppression de la douleur animale.

    J'aime

  2. Amandine, Louviers 12 juillet 2014 à 6 h 31 min Reply

    Dans ce monde de plus en plus cruel, cette prise de conscience de la souffrance du monde animal est une faible avancée toutefois significative.
    C’est au moins une mise en demeure d’envisager d’autres méthodes de recherche en bousculant les consciences. Tout au moins pour la majorité des pays industriels.

    J'aime

  3. Hélène, Le Plessis Robinson 13 octobre 2013 à 16 h 11 min Reply

    Merci d’aborder ce sujet qui remue toujours les âmes sensibles surtout quand on possède un animal de compagnie. La répétition de la sensibilisation me ravit. Merci Docteur pour cet excellent rappel. Avec toute ma sympathie.

    J'aime

  4. Anselme, La Baule 9 septembre 2013 à 1 h 02 min Reply

    Dans tous les temps il y aura des gens toujours favorables à des expériences sur les animaux plutôt que sur les humains. Il existe des personnes sensibles et des personnes insensibles. Le tout est d’en connaître le nombre de chaque catégorie mais la majorité ne rentre pas dans la sensibilité et montre son indifférence. Mais en parler fait bouger les consciences. Votre analyse vous honore et je la partage.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :