Archives du 14 octobre 2013

Traiter les mycoses des ongles par le laser?

La mycose de l’ongle, encore appelée onychomycose, se reconnaît cliniquement sur la coloration jaunâtre de l’ongle et un épaississement parfois important.
Actuellement, 10% des Français en sont atteints et essentiellement les adultes et les seniors.
Son diagnostic doit absolument être confirmé par un prélèvement dans un laboratoire spécialisé.
En effet, la mise en évidence des champignons est difficile et délicate.
En examen direct, Il faut trois ou quatre jours pour mettre en évidence la mycose, mais trois semaines minimum pour un résultat définitif après mise en culture qui permet d’identifier l’agent responsable.
En effet les traitements varient en fonction du champignon et du degré d’évolution de cette mycose avec atteinte de la matrice de l’ongle ou non.

Lorsque la matrice est saine, le traitement est local : on préconise l’application d’un vernis antifongique pendant plusieurs mois.
Lorsque la matrice est atteinte, le traitement antifongique se fait par voie orale pendant plusieurs mois.
Ces traitements sont longs, fastidieux et souvent mal observés.
De plus lors des traitements par voie orale des effets secondaires peuvent survenir, essentiellement digestifs et hépatiques.

En cas d’échec aux traitements locaux et oraux ou en cas d’effets secondaires, on peut désormais proposer aux patients un traitement par laser dont le but est de détruire les champignons par l’intense chaleur.

Le laser, très populaire aux USA, atteint l’ongle avec une chaleur atteignant 70°C et et cette chaleur le traverse pour atteindre le lit de l’ongle où se loge le champignon.
On préconise une ou deux séances pour détruire le champignon.

Le laser est bien supporté et les effets secondaires notés sont de petites rougeurs transitoires autour de l’ongle, une sensation de chaleur bien tolérée par le patient et un taux de guérison estimé à 80%.

Avant d’envisager le laser, il faut consulter le Dermatologue pour confirmer le diagnostic afin d’éliminer une autre pathologie : traumatisme, psoriasis, lichen…
Mais une mycose peut se surajouter à une autre pathologie.
Ne surtout pas faire de traitement antifongique sans la preuve du laboratoire.
Lorsque l’on a mis un traitement antifongique sur les ongles sous forme de vernis par exemple, sans la preuve biologique, les résultats du prélèvement sont ensuite faussés pendant un minimum de 2 mois.

D’autres précautions sont essentielles lors des traitements et de toute façon pour éviter une contamination :
-Avoir une hygiène rigoureuse.
-Ne pas marcher pieds nus dans les lieux publics.
-Éviter toute humidité : bien sécher les pieds après la toilette et porter des chaussures de cuir pour éviter la transpiration.
-Ne pas laisser trop longtemps les mains dans l’eau.
-Éviter les soins de pédicurie intempestifs et bien désinfecter les outils de pédicurie.
-Faire attention aux vernis à ongles contaminés et surtout les jeter.
-Éviter de camoufler les mycoses des ongles par le vernis.
-Surtout ne pas emprunter de paires de chaussures.

Docteur DENJEAN qui met toujours des petites chaussures spéciales dans les centres de sport ou à la piscine…

20131014-012515.jpg

%d blogueurs aiment cette page :