Archives du 15 décembre 2013

Une prise de sang pour détecter les cancers

Lors de nombreux types de cancers, la méthode la plus utilisée pour détecter ou contrôler la tumeur est la recherche et le dosage de la concentration sanguine des marqueurs tumoraux.
Les marqueurs tumoraux sont des protéines produites par les tumeurs et elle traduit l’importance du nombre des cellules cancéreuses présentes dans la tumeur ou même le nombre de cellules cancéreuses disséminées lors des métastases.

Le dosage sanguin des marqueurs tumoraux est une bonne technique suffisamment sensible pour détecter la présence de tumeurs même petites.

Le dosage des marqueurs permet en outre de suivre l’évolution de la tumeur au cours du traitement.

Bien entendu, il existe de nombreux examens médicaux pour détecter et surveiller une tumeur et le plus souvent ils sont choisis en fonction de la tumeur suspectée. On peut prescrire un bilan hépatique, rénal, pancréatique, des prises de sang, des radiographies, etc…
Puis enfin une biopsie pour prélever des cellules au niveau de l’organe suspect d’être cancéreux.

Bientôt une simple prise de sang permettra de détecter rapidement une tumeur cancéreuse.

En effet, le Professeur Yvon Cayre, Professeur d’hématologie à l’université Pierre et Marie Curie (Paris), a créé un tube filtrant le sang permettant de détecter les cellules cancéreuses.

Effectivement avec cette simple prise de sang on prélève des cellules sanguines du patient, puis ces cellules sont ensuite filtrées grâce à un tube blanc qui ne porte pas encore de non officiel et vise à remplacer l’étape incontournable, pour le moment, de la biopsie.

Selon le Professeur Yvon Caire, les cellules cancéreuses étant «plus grandes que les autres» elles restent à la surface du tube tandis que les cellules normales, saines passent à travers le filtre.

Ensuite, les cellules pathologiques n’ayant pas passé le filtre seront analysées.

Il devrait remplacer à terme 60% des biopsies et certes permettre des économies substantielles car le prix d’un tube ne devrait pas dépasser 200€ mais surtout je pense permettre une meilleure détection des cancers et sauver un bon nombre de vies.

Les premiers patients pourraient bénéficier de cette nouvelle technique dès le début de l’année prochaine.

Le pôle européen de cancérologie Gustave Roussy de Villejuif (Val-de-Marne) a décidé d’utiliser ce nouveau moyen diagnostic sur ses patients dès le début 2014.

Cependant, la biopsie ne va pas complètement disparaître car pour certains types de cancer, cet examen sera toujours utile et indispensable, notamment lorsque les cellules tumorales sont rares.

Autre application de cette méthode de filtrage, ce test pourrait aussi déceler des anomalies fœtales, particulièrement pour dépister la trisomie 21 pendant la grossesse, et remplacer certaines amniocentèses.

Dr DENJEAN qui est toujours favorable aux perspectives de soulagement des patients face à l’angoisse de suspicion de cancer, quelqu’il soit.

20131215-234436.jpg

%d blogueurs aiment cette page :