Archives du 23 mars 2014

Une télévision dans la chambre donne des enfants obèses

Des scientifiques de l’Université de Dartmouth ont étudié le retentissement dans les foyers occidentaux de l’habitude de plus en plus fréquente d’installer une télévision dans la chambre des enfants.
Les résultats ont été publiés dans la revue JAMA Pediadrics.

Un sondage réalisé par téléphone en Grande-Bretagne a démontré que 60% des enfants de 10 à 14 ans possèdent une télévision dans leur chambre !

Les scientifiques ont donc analysé diverses données médicales et comportementales de 3055 enfants de cette tranche d’âge pour vérifier si en regardant la télévision dans leur chambre il y avait une incidence sur le poids.

Les résultats sont édifiants : les enfants ayant une télévision dans leur chambre présentent un surpoids par rapport aux autres.

Ainsi, leur indice de masse corporelle a augmenté d’un demi-point en deux ans et de 0,75 point en quatre ans par rapport aux autres enfants.

Selon les auteurs, cette pratique favorise la sédentarité et le manque de sommeil, deux facteurs associés à l’obésité.

À ce sujet, une étude britannique du Medical Research Council de l’Université de Londres a révélé « qu’à cause des écrans, seul un enfant sur deux pratique un exercice physique ».

En outre, le fait de passer du temps devant un écran perturbe la qualité et la durée du sommeil.

Or le manque de sommeil perturbe la zone du cerveau qui commande l’alimentation et la satiété et mal dormir ferait donc grossir.

Une autre étude américaine réalisée à l’Université de Californie a d’ailleurs démontré que «les aliments les plus caloriques étaient particulièrement recherchés par les personnes privées de sommeil d’où le lien entre le manque de sommeil, le gain de poids et l’obésité».

Autre facteur aggravant, les publicités alimentaires qui privilégient les jeunes comme cibles, en vantant les produits riches en calories.

Tout ceci est inquiétant car l’obésité entraîne à long terme de nombreuses pathologies.

Aux États-Unis, 8% des enfants âgés de 2 à 5 ans sont obèses.

En France, en 2012, l’obésité et le surpoids concernaient respectivement 3,5% et 4,5% des enfants, selon l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes).

Chaque année, l’obésité dans le monde entraîne le décès de plus de 3 millions de personnes tous âges confondus, en raison d’un diabète, d’une hypertension artérielle et bien d’autres pathologies liées au surpoids comme certains cancers.

L’OMS conseille d’ailleurs de pratiquer au moins 60 minutes d’activité par jour pour les enfants de 5 à 17 ans et au minimum 150 minutes d’exercice modéré par semaine pour les adultes.

Docteur DENJEAN qui, de plus en plus, remplace la télévision par un bon livre ou la rédaction d’un article sur son blog.

20140323-224405.jpg

%d blogueurs aiment cette page :