Le cancer du pénis est en augmentation certaine


Le cancer du pénis est un cancer masculin rare par rapport à celui de la prostate et celui des testicules.

Une étude récente publiée dans Cancer Causes and Control par l’association Orchid, spécialisée dans les cancers masculins a montré que le cancer du pénis est en augmentation dans le monde entier.
Il a en effet augmenté de plus de 20% ces trois dernières décennies.
Certes c’est un cancer qui reste plutôt rare puisque l’on recense 1 cas sur 100000 personnes mais il peut être grave si on ne le détecte pas à temps et donc il faut prêter attention au moindre signe.

Plusieurs explications sont évoquées devant cette hausse :

Tout d’abord, un manque d’hygiène et le Professeur Pierre Mongiat-Artus, urologue à l’hôpital Saint-Louis à Paris déclare que «Les gens qui ne se lavent pas ont une pullulation microbienne qui peut entraîner une inflammation impliquée dans le développement de ce cancer».
Les MST (maladies sexuellement transmissibles) et en tête le papillomavirus, peuvent aussi être une cause.

Enfin, une diminution des défenses immunitaires peut provoquer un terrain propice au développement de ce cancer.

Il faut donc être en alerte devant le moindre signe clinique :

L’association française d’urologie a établi les signes cliniques qui doivent alerter et conduire à une consultation chez un dermatologue ou urologue : tache rouge persistante sur le gland, des sensations de brûlures ou de démangeaisons, un gonflement, apparition et développement d’une tuméfaction en forme de chou-fleur, voire un saignement au niveau du prépuce, et au maximum une impossibilité de décalotter.

Les hommes doivent absolument apprendre à s’examiner tout comme le font les femmes pour le dépistage du cancer du sein.

Et pourtant, certains patients ne consultent pas car ils ne souffrent pas et sont malgré tout aussi gênés.
Il est pourtant impératif de consulter rapidement des les premiers signes car le traitement est plus simple.

À un stade plus évolué, l’ablation de la tumeur est programmée car la chimiothérapie ou à la curiethérapie ne suffisent malheureusement pas.

La chirurgie à un stade avancé de la tumeur est mutilante et peut même aller jusqu’à l’amputation.

Alors quelle attitude préventive adoptée ?

Les hommes doivent comprendre l’importance de l’hygiène corporelle et faire une toilette intime avec décalottage complet, nettoyage à l’eau et au savon puis sécher méticuleusement.
En outre il est très important de toujours essuyer le gland après avoir uriné sinon l’urine qui est acide s’infiltre sous le prépuce et peut provoquer des inflammations répétées qui entraînent une irritation qui peut devenir permanente et devenir le lit du cancer.

De plus, l’arrêt du tabac est important, car la cigarette augmente toujours les risques.

Donc, Messieurs, examinez vous régulièrement et à la moindre alerte n’hésitez surtout pas à consulter….

Docteur DENJEAN qui a toujours l’esprit en alerte devant le moindre signe persistant….

20140413-234703.jpg

Tagué:, , , , , ,

10 réflexions sur “Le cancer du pénis est en augmentation certaine

  1. francois 11 janvier 2016 à 14 h 57 min Reply

    francois
    Jan 11, 08:44

    voila j’ai 44 ans j’ai un souci qui me rend malheureux,j’ai mon liquide pré séminal qui me pique le gland(désoler)et qui peu donner des mycoses a ma femme,j’ai fait des analyses ist +hépatite B et je n’ai rien du tout
    Comme j’ai un désir au travail j’ai du liquide pré séminal qui coule pas très agréable.J ai ca depuis mes 14 ans.
    pouvez vous me conseiller
    merci

    ——————

    J'aime

  2. James, Bourg la Reine 1 novembre 2014 à 22 h 49 min Reply

    Les papillomavirus touchent toutes les couches sociales et types différents de population. C’est un VIRUS.
    Les bodybuilders, surtout les hardcore, sont toujours plus attentifs, et à l’écoute de leur corps, et doivent avoir une connaissance générale de santé, plutôt élargie, d’où l’intérêt d’une sensibilisation sur votre blog.

    J'aime

  3. Charlotte, Sceaux 2 octobre 2014 à 23 h 43 min Reply

    Mon mari vient de faire une biopsie de la verge, ayant une plaque rouge à l’extrémité. Il n’a pas de douleurs, mais a du mal à atteindre l’orgasme. Est-ce un signe ? Le médecin pense à un cancer…

    J'aime

    • blogdermatologue 6 octobre 2014 à 23 h 30 min Reply

      Le stress et l’angoisse peuvent être tout simplement à l’origine des problèmes érectiles

      J'aime

  4. Xavier, Meunet sur Vatan 5 août 2014 à 13 h 51 min Reply

    Docteur,
    Votre message est très important pour nous les hommes.
    J’en ai profité pour envoyer votre lien d’article à tous les hommes que je connais.
    Il est vrai que vous expliquez bien les soins à appliquer.
    Merci pour cette clarté et surtout ce rappel bien utile.

    J'aime

  5. Abraham, Sarcelles 26 avril 2014 à 15 h 42 min Reply

    Certains partisans de la circoncision justifient la pratique en affirmant qu’elle protège du cancer du pénis. Il s’agit d’un argument fallacieux de longue date qui reste malheureusement encore ancré dans certaines mentalités.
    Les vrais facteurs de risque du cancer du pénis ont été découverts dans les années 1980 : il s’agit du virus du papillomavirus humain et du tabac.
    La circoncision n’est ni efficace ni adaptée pour prévenir le cancer du pénis.
    Le cancer du pénis est lié au papillomavirus humain, qui peut être évité sans perte de tissu par le préservatif et la vaccination prophylactique.
    La circoncision pour prévenir le cancer du pénis est également contraire à l’éthique médicale et aux droits de l’enfant.

    J'aime

  6. Rodolphe, Chantilly 15 avril 2014 à 0 h 06 min Reply

    Les tumeurs du pénis sont exceptionnelles. Il peut s’agir d’un carcinome, d’un mélanome ou de l’extension d’un rhabdomyosarcome dans le pelvis ou la région périnéale. On observe parfois des rhabdomyosarcomes de la bourse ou sur le cordon qui conduit au testicule.

    J'aime

  7. Gilbert, Fresnes 14 avril 2014 à 0 h 17 min Reply

    Certains symptômes doivent alerter les hommes, mais ils ne sont pas forcément synonymes de cancer du pénis. Ils doivent cependant pousser les hommes à consulter un dermatologue. Une protubérance, des saignements ou un changement de couleur du pénis ainsi qu’une difficulté à décalotter ou un écoulement malodorant sont autant de signes qui nécessitent une consultation.
    Les hommes circoncis sont nettement moins sujets au cancer du pénis.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :