La tanorexie, addiction dangereuse


La tanorexie, une dépendance très dangereuse au bronzage.

Selon Wikipedia : « La tanorexie, tanoholisme ou encore bronzomanie, est une dépendance pathologique au bronzage. Le tanorexique ne supporte pas d’avoir le teint clair et cherche à être bronzé toute l’année, mais sans recourir à des crèmes auto-bronzantes… Le vrai tanoholique ne veut pour sa peau que des rayons ultraviolets.
La recherche d’esthétisme et désirabilité sociale est le premier facteur qui explique que le souci de la santé passe au second plan. »
Le tanorexique fait passer son apparence esthétique avant sa santé.

En effet, le bronzage est pour certains une addiction que l’on nomme tanorexie.
Emprunté à l’anglais « to tan », signifiant bronzer et se calque sur le sens du mot « anorexie » comprenant le fait d’avoir une vision déformée de son corps,
Pratiquement l’exposition solaire entraîne la libération de bêta-endorphines qui provoquent un sentiment d’euphorie et un pouvoir analgésique supérieur à celui de la morphine.

Les personnes addict au bronzage n’en sont pas conscientes et cherchent tous les arguments possibles pour s’exposer au soleil ou aux ultra violets artificiels en cabine, dont le besoin de se recharger en vitamine D.

Le Docteur Aymeric Petit, psychiatre à l’hôpital Bichat et coauteur du livre «le soleil dans la peau» pense que les patients tanorexiques sont en nombre croissant.
Il estime que la personne devenue dépendante à l’exposition solaire perd tout contrôle et gère même son emploi du temps en fonction des meilleurs créneaux d’exposition au soleil.
Le Docteur Aymeric Petit cite même l’exemple de certaines patientes et patients dysmorphophobiques qui se voient pâles alors que leur peau est complètement tannée.

Ces comportements sont bien sûr pathologiques et comparables à la vigorexie (addiction au sport)

La tanorexie entraîne l’épuisement rapide du «capital soleil», c’est à dire à la quantité totale de rayons du soleil que chaque personne, selon son phototype, peut recevoir tout au long de sa vie sans risque.
Si on ne respecte pas le capital soleil individuel, alors apparaissent un vieillissement prématuré, des carcinomes cutanés et plus grave encore des mélanomes en sachant que les cancers cutanés sont en augmentation régulière.
La tanorexie touche de plus en plus de jeunes filles cherchant ã embellir leur corps.

Alors revenons à la raison !!!

En France, la majorité des phototypes est de type I, II, III, donc il faut éviter de s’exposer aux heures les plus dangereuses c’est à dire entre 11 heures et 16 heures et il faut toujours appliquer une crème solaire protectrice à fort indice solaire qui implique à la renouveler toutes les deux heures et rend indispensable de porter chapeau et lunettes.

Ainsi, l’on peut parodier un slogan célèbre : un peu de soleil ça va, trop de soleil bonjour les dégâts …

Docteur DENJEAN qui ne s’expose pratiquement jamais au soleil…

20140727-222217-80537761.jpg

Tagué:, , , , , , , ,

9 réflexions sur “La tanorexie, addiction dangereuse

  1. Gwenvred, Vannes 19 août 2015 à 12 h 17 min Reply

    Depuis que je suis en vacances, je rencontre énormément de vacanciers victimes de la tanorexie. Je suis surprise de leur addiction et surtout du manque de persuasion des campagnes des dermatologues qui démontrent que le soleil est particulièrement dangereux pour la peau surtout que cet été est particulièrement ensoleillé. Mais, pour ces vacanciers, il leur faut bien passer le temps quand toutes les activités sont assez chères, peut importe les conséquences de ces fortes expositions au soleil.
    Ces gens paradent et se vantent de leur teint cuivré. C’est le résultat des campagnes télévisées et des nombreux magazines qui poussent les consommateurs à s’exposer le plus longtemps possible. Des familles entières qui passent leur temps à la plage toute la journée, c’est totalement incongru surtout pour les enfants.
    Moi je fuis le soleil et je me protège par des vêtements couvrants et chapeau + la crème indice 50+.
    Il faut dire aussi que je suis passionnée de culture intellectuelle….. Et les vacances permettent et la réflexion et la découverte.

    J'aime

  2. Micheline, Morsang sur Orge 31 mai 2015 à 23 h 20 min Reply

    Quand je parle aux jeunes du bronzage à haute dose ils me prennent pour une extra terrestre complètement hors du temps et de la mode.
    Quand je rencontre un jeune qui a un mélanome je le trouve en pleurs et désemparé.
    Nos jeunes sont péremptoires tant qu’ils ne sont pas confrontés à des maladies graves.
    Quand ils sont malheureusement face à la gravité de ce cancer, les copines et copains ont tendance à ne plus être si proches.
    Il est essentiel de diffuser vos conseils judicieux et je m’y emploie avec répétition hebdomadaire.
    Je vous félicite chaleureusement

    J'aime

  3. Diane, Avoriaz 9 décembre 2014 à 18 h 09 min Reply

    Je suis effarée de voir, année après année, les saisonniers repartir avec un visage cuivré après la saison. Propriétaire de plusieurs studios, je loge ces saisonniers et je les vois passer progressivement du blanc au marron foncé. Au début leur exposition est volontaire pour bronzer rapidement. J’ai renoncé à les informer des dangers car je passe pour une ronchon. La disparition d’une des leurs les a un peu secoués à la fin de la saison mais cet exemple aura t-il une portée pour 2014 / 2015 ? Je crains que le soleil réverbéré sur la neige fasse encore son lot de victimes cette saison dans notre station.
    Je vais joindre mes articles de votre blog concernant les méfaits du soleil dans mon livre de consignes de chaque studio.

    J'aime

  4. Savannah, Porto Vecchio 11 août 2014 à 21 h 58 min Reply

    Nous, en Corse, nous profitons au maximum du soleil et on a le teint fortement bronzé.
    Depuis que le centre de mammographie a été installé dans les locaux de l’hôpital de Bonifaziu, avec un matériel et des moyens humains mis à disposition par la clinique de Porto Vecchio le cancer régresse. Avec la présence de la marraine Marie José Nat, tout est plus facile médiatiquement. Les femmes ont pris conscience des effets négatifs du soleil. Enfin….

    J'aime

  5. Tristan, Trouville 10 août 2014 à 19 h 16 min Reply

    Docteur, Quand on est maître nageur dans un club de plage, on se doit de s’occuper et de répéter inlassablement aux enfants des méfaits du soleil. Et tous les jours j’ai ma Check list à l’attention des parents ou de la nurse ou de l’étudiante. Sur les 30 environ, je ne puis avoir un zéro faute. Mais j’ai l’abnégation qu’il faut pour ne pas être trop sévère. L’enfant a toujours toutes ses protections même s’il faut un aller retour du lieu de vacances de l’accompagnant.
    Il est toujours délicat d’avoir un enfant qui souffre et qui soit privé de plage.

    J'aime

  6. Tina, Sainte Maxime 4 août 2014 à 15 h 21 min Reply

    Quelle belle photo Docteur. Celle ci démontre l’effet maximum des dégâts du soleil. En cette période Sainte Maxime montre en direct les effets dévastateurs du soleil avec des expositions sur plusieurs heures d’adeptes de la plage et d’une totale méconnaissance des ravages que peut occasionner le soleil. Et ceci pour démontrer quoi ? Juste pour quelques phrases anodines vantant un temps ensoleillé…..
    Et dire que le mélanome sera la récompense pour certaines et certains….
    Et un capital soleil largement, largement dépassé pour toutes et tous.
    Continuez Docteur à plaider inlassablement, c’est indispensable vu le peu d’impact actuel.
    On parle bien peu des conséquences dramatiques et mortelles causées par une exposition irréfléchie des effets du soleil.

    J'aime

  7. Amable, Versailles 29 juillet 2014 à 21 h 20 min Reply

    Ah Docteur, le soleil je m’en méfie jour après jour.
    Voulant devenir acteur de cinéma, je me dois d’avoir une peau parfaite et dénuée de toute trace et de toute atteinte à sa pureté.
    Que me conseillez vous car je viens juste d’atteindre mes 17 ans.
    Je suis fan de votre blog et je respecte votre professionnalisme. Courtoisement votre.

    J'aime

  8. Brigitte, Saint Tropez 27 juillet 2014 à 21 h 41 min Reply

    Merci Docteur pour cet excellente rédaction.
    Cela va m’aider à convaincre mon entourage avec encore plus de conviction.
    Nos médias sont absolument désastreux envers les inconvénients du soleil et des machines à UV et dont ils cachent volontairement les effets mélanome.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :