Les ultrasons favorisent la cicatrisation 


 Les plaies chroniques affectent 2 à 5% de la population et perturbent beaucoup la qualité de vie des personnes touchées.On parle de plaies chroniques des plaies qui ne sont pas cicatrisées en 4 à 6 semaines.

Des chercheurs britanniques, de l’Université de Bristol, ont essayé avec d’excellents résultats (chez la souris) un nouveau traitement permettant d’activer et d’accélérer la cicatrisation des plaies chroniques et ont publié leurs résultats dans le Journal of Investigative Dermatology.
Cette nouvelle technologie utilise les ultrasons qui en pénétrant dans la peau déclenchent une cascade de réactions biochimiques stimulant les cellules de la peau (fibroblastes).
« L’ultrason est une onde mécanique et élastique, qui se propage au travers de supports fluides, solides, gazeux ou liquides. La gamme de fréquences des ultrasons se situe entre 20.000 et 10.000.000 Hertz, trop élevées pour être perçues par l’oreille humaine.

Le nom vient du fait que leur fréquence est trop élevée pour être audible pour l’oreille humaine (le son est trop aigu : la gamme de fréquences audibles par l’homme se situe entre 20 et 20.000 Hertz). » Wikipedia

Les ultrasons sont utilisés dans l’industrie ainsi que dans le domaine médical.
Il faut savoir que dans une peau saine, la protéine fibronectine responsable de l’adhérence cellulaire active les fibroblastes, permettant la migration des cellules vers la plaie.
Le traitement par les ultrasons va stimuler la cicatrisation à la place de la fibronectine et favoriser ainsi de la même manière la migration des fibroblastes vers la plaie.

De plus, le traitement par ultrasons permet de réduire le risque d’infection, un « plus » particulièrement intéressant chez des patients âgés ou ayant un système immunitaire défaillant.
Les chercheurs les ont testés chez des souris, âgées, diabétiques qui avaient non seulement des plaies chroniques mais aussi des problèmes de cicatrisation du fait de leur diabète et de leur âge.
Le traitement par ultrasons a permis de stimuler la cicatrisation en diminuant de 30% le temps de guérison des lésions.

Cette diminution de 30% a permis à ces souris âgées de retrouver un temps de cicatrisation comparable à celui de souris jeunes et surtout en bonne santé. 

Les chercheurs désirent tester cette méthode chez l’homme dans les années à venir.

Ils veulent tester en priorité les patients avec des risques de plaies chroniques c’est à dire les patients alités avec des escarres dues à une pression continue, les sujets âgés présentant des ulcères de jambe d’origine vasculaire ou encore les diabétiques avec des ulcères sur la peau : 15% de diabétiques présentent des plaies chroniques au pied ou pied diabétique avec mal perforant plantaire.

Les chercheurs britanniques estiment que ce traitement pourrait économiser, chaque année, plus de 3 milliards de livres de dépenses de santé au Royaume Uni, grâce à la réduction de 30% du délai de cicatrisation.

Le Docteur Mark Bass, principal auteur de cette étude, souligne aussi que ce traitement permettrait de soulager la douleur et le risque d’amputation associés aux ulcères de jambe.

De plus, ce traitement ne comporte pas les effets secondaires liés aux traitements médicamenteux. 
C’est donc un grand espoir pour la prise en charge des plaies chroniques.

Docteur DENJEAN, très intéressée par cette étude car les ultrasons donnent déjà des résultats intéressants en médecine esthétique….
  

Tagué:, , , , , , , ,

4 réflexions sur “Les ultrasons favorisent la cicatrisation 

  1. Arnaud, Paris 7° 12 août 2015 à 18 h 38 min Reply

    Je suis diabétique et j’ai quelques plaies qui ont ouvert bien du mal à se fermer.
    Jamais je n’avais songé à des ultrasons mais c’est mon épouse, abonnée à votre blog, qui m’a fait lire votre article. C’est un espoir pour moi et je vais prendre rendez vous.
    Merci pour cette excellente nouvelle qui va rendre mon existence moins pressante.

    J'aime

  2. JPZ 19 juillet 2015 à 14 h 55 min Reply

    Bonjour Docteur, Si la gamme des ultra-ultrasons va en effet au delà du MHz, et est utilisée pour l’imagerie car permettant une bien meilleure définition, je reste assez étonné que cette gamme ait un quelconque effet dans le traitement de la peau. Je comprends bien qu’il puisse y avoir stimulation et mise en résonance des cellules épidermiques, avec peut-être des effets thérapeutiques bénéfiques, mais au delà de quelques MHz, la longueur d’onde est très courte, peut-être même sensiblement plus courte que la taille de la cellule (?) Et dans ce cas, difficile d’espérer une interaction. Les chercheurs de l’Université de Bristol donnent-ils des détails sur les plages de fréquence utilisées dans leurs expériences ? Bien à vous, et merci pour vos articles,

    J'aime

    • blogdermatologue 19 juillet 2015 à 15 h 18 min Reply

      Bonjour
      Il n’y a pas de détails mais je ne suis pas surprise qu’il y ait une action
      J’utilise les ultrasons en esthétique avec succès
      Les KINÉ ont des atténuations des douleurs
      On arrive à accélérer les cicatrisations des fractures.
      Les ultrasons activent certains phénomènes biochimiques en chaîne.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :