Archives de Tag: AVC

Le chocolat préviendrait les maladies cardiovasculaires

Une étude britannique publiée dans la revue « Heart » démontre que la consommation régulière de chocolat pourrait réduire le risque de maladies cardiovasculaires et d’accidents vasculaires cérébraux (AVC).
Les amateurs de chocolat vont être heureux et de fait ne plus culpabiliser !

Des chercheurs de l’Université d’Aberdeen ont étudié les résultats de l’étude EPIC de Norfolk qui incluait 21000 personnes ainsi que les articles sur le chocolat et les maladies cardiovasculaires.
La consommation moyenne de chocolat variait de 0 gramme par jour à 100 grammes par jour, mais la consommation moyenne de chocolat des participants était de 7 grammes par jour.
Au final, chez les participants, 14% ont eu une atteinte cardiovasculaire ou un AVC pendant les 12 années de l’étude.
La conclusion de cette étude est que, par rapport aux participants qui ne consommaient aucun chocolat, ceux qui en mangeaient avaient une diminution du risque de maladie cardiovasculaire de 11% et une diminution du risque de décès par atteinte cardiovasculaire de 25%. 
De plus, leur tension artérielle était plus basse, des signes d’inflammation plus bas et un plus faible taux de diabète. 
« Cerise sur le gâteau », les participants à cette étude qui donc mangeaient très régulièrement du chocolat avaient un indice de masse corporelle, ou IMC, plus bas avec une activité physique plus élevée.

En outre, ceux dont la consommation quotidienne était élevée, le risque d’AVC était toujours réduit de 23%. 
Et fait surprenant, ces résultats se sont révélés valables à la fois pour le chocolat noir et pour le chocolat au lait.

Cependant la majorité des études se font avec le chocolat noir qui semble bon pour le cœur car le chocolat noir contient nettement plus de polyphénols et cela permet de contribuer à diminuer le taux de mauvais cholestérol (LDL) dans le sang et à maintenir l’élasticité des parois des vaisseaux sanguins de l’organisme.
En effet, d’après une autre étude néerlandaise publiée dans la revue The FASEB Journal.
Des chercheurs de l’Université de Wageningen aux Pays-Bas ont dirigé une étude en double aveugle auprès de 44 hommes d’âge moyen, en surpoids.

Ils ont consommé 70 grammes de chocolat par jour, cette consommation a été repartie sur deux périodes de quatre semaines.

Ces chercheurs ont noté une action positive du chocolat sur deux importants facteurs de risque des maladies cardio-vasculaires : 

il réduit l’indice d’augmentation et l’adhésion des globules blancs aux parois des vaisseaux et donc a amélioré la souplesse des artères.

Cette étude est intéressante car elle permet effectivement de moins culpabiliser, à condition de ne pas abuser !
Car en cas de consommation de chocolat, il doit remplacer d’autres aliments riches en calories et non en plus, pour garder un poids stable.
Docteur DENJEAN grande consommatrice de chocolat noir qui va croquer lentement son chocolat sans aucun remord…
  

Un taux élevé de vitamine C réduit le risque cardiovasculaire

La vitamine C, ou acide ascorbique, est une vitamine hydrosoluble. 
Une grande partie des animaux synthétisent la vitamine C mais l’homme n’a pas cette faculté et doit donc se la fournir uniquement par son alimentation.

 Des taux de vitamine C bas ont été associés à un certain nombre de troubles cardiovasculaires, comme l’hypertension, ou des accidents vasculaires cérébraux et même certains cancers. La vitamine C associée à d’autres anti oxydants permettrait aussi de lutter contre la cataracte et la DMLA.

Un apport suffisant de vitamine C peut éventuellement contribuer à lutter contre ces maladies et ce d’autant plus que la vitamine C est connue pour stimuler l’immunité.

Une étude danoise publiée dans la revue «American Journal of Clinical Nutrition» conclue que les personnes ayant une concentration élevée de vitamine C dans le sang ont un risque plus faible de maladie cardiovasculaire et un risque moindre de décès prématuré.

Lors de cette étude, le taux de vitamine C a été atteint par la consommation en quantité de fruits et légumes.

Les chercheurs de l’Université de Copenhague ont fait participer à cette étude 100000 patients Danois. 
En plus des données sur la consommation de fruits et légumes, les chercheurs ont également étudié les taux sanguins et les données génétiques.

L’analyse a montré que ceux qui consommaient le plus de fruits et légumes avaient leur risque de maladie cardiovasculaire réduit de 15% et leur risque de décès prématuré réduit de 20% par rapport à ceux qui consommaient de très faibles quantités de fruits et légumes. 
Camilla Kobylecki, responsable de cette recherche, déclare : « Dans le même temps, nous pouvons voir que la réduction du risque est liée à la concentration élevée dans le sang en vitamine C provenant des fruits et légumes ».
Or l’organisme étant incapable de produire cette vitamine, il est indispensable de lui en fournir par l’alimentation quotidienne.
On peut donc apporter cette vitamine C soit par des suppléments de vitamine C soit par l’alimentation, ont souligné les auteurs. 

Il semble plus logique de consommer des fruits et légumes en grande quantité pour préserver et entretenir un bon état de santé.
Docteur DENJEAN qui suit de très près l’apport de vitamine C et qui suit ces conseils.
  

%d blogueurs aiment cette page :