Archives de Tag: bouche

Les caries sont contagieuses

Les enfants sont particulièrement à risque de transmission des bactéries responsables des caries. Découvrez les bons gestes à adopter.

Il arrive que malgré une bonne hygiène bucco-dentaire, certaines personnes développent malgré tout des caries.

Une mauvaise génétique ?

Et non, ce peut être dû à la personne que vous embrassez !

 

Le site américain Medical Daily rappelle que les caries se transmettent principalement par des bactéries de type Streptococcus mutans présentes dans la bouche.

Et ces bactéries sont transmissibles entre êtres humains par la salive.

 

Il est en effet possible de transmettre l’hôte responsable d’une carie (mais bien sûr pas « une carie » à proprement parler).


Le Docteur Eugène Gambler, spécialiste dentaire britannique a été interrogé par le site Medical Daily déclare que les bactéries transforment le sucre qui se trouve sur les dents en acide qui attaque la dentine des dents, couche par couche, en la déminéralisant.

Un trou se forme donc dans les dents et l’infection se surajoute. 

 

Cette contamination atteint particulièrement les enfants. 

En effet les Streptococcus mutans touchent près de 80% des petits dès l’âge de deux ans, d’après une étude australienne menée en 2008.


En cause, certains comportements adoptés par les parents, comme partager une cuillère ou mettre la tétine dans sa bouche pour la « nettoyer ».

De même il faut éviter d’éternuer près du visage des enfantsou de les embrasser sur la bouche. 

 

Une fois que la bactérie a été transmise d’une bouche à l’autre, les risques de développer des caries augmentent de façon notable.


Donc pour éviter les caries, certaines précautions sont indispensables : 

En premier lieu limiter la consommation de sucre pour éviter de faire proliférer les bactéries, éviter de partager des objets d’une bouche à l’autre.

Ne pas partager de brosse à dents.

 

Ne pas hésiter à consulter le dentiste chaque année, et éduquer son enfant à se brosser les dents régulièrement.

Choisir une brosse à dents « souple » car plus la brosse est dure, moins elle pénètre entre les espaces inter dentaires… Alors qu’avec une brosse à dents aux poils souples, on atteint plus facilement tous les endroits !

Opter pour un brossage suffisamment long et ne pas oublier de changer fréquemment sa brosse à dent.

Se rincer abondamment la bouche pour éliminer les bactéries mélangées au dentifrice.


Se brosser les dents au moins deux fois par jour, après le petit-déjeuner et avant de vous coucher. Et si l’on peut après le déjeuner.

Par contre si on vient de consommer des boissons et/ou fruits acides (agrumes, vin ou jus de fruits), il faut attendre au moins 30 minutes pour se brosser les dents car ces denrées fragilisent l’émail pendant leur consommation, ce qui pourrait donc faciliter son érosion lors du brossage.

Enfin ne pas hésiter à utiliser du fil de soie entre les dents pour ne laisser aucun résidu ou utiliser un hydropulseur (jet dentaire).

Docteur DENJEAN qui n’oublie jamais le rituel d’hygiène bucco-dentaire 2 à 3 fois par jour avec brossage et hydropulseur

L’halitose ou mauvaise haleine

L’halitose ou mauvaise haleine est malheureusement fréquente, d’autant plus que la personne n’est le plus souvent pas consciente des effets sur l’odorat et que les proches n’osent pas aborder ce sujet de répulsion.
Mais un tel état de fait peut entraîner un isolement de la personne, voire une dépression.

On estime qu’environ 50% de la population adulte du monde occidental en souffre.

2 origines essentielles :
La cavité buccale et le système digestif.
Une origine plus rare, le système respiratoire ou ORL.

Dans la bouche plusieurs causes :

Le tabac est en premier lieu une cause importante de mauvaise haleine.

Soit la mauvaise haleine est due à une mauvaise hygiène, cause la plus évidente mais pas la plus fréquente.
Dans ce cas il y a un brossage de dents insuffisant ou inexistant, soit l’état dentaire nécessite des soins afin d’éliminer caries et foyers bactériens qui vont entraîner une importante mauvaise haleine.

Mais la cause la plus fréquente est la gingivite, une perturbation de la flore normale de la cavité buccale dite saprophyte.
En effet dans ce cas, les bactéries présentes dans la bouche, suite à des résidus alimentaires, se décomposent et libèrent des composés aminés et sulfurés volatils malodorants.

Bien entendu, ces 3 facteurs peuvent être associés.

Le tube digestif autre cause fréquente d’halitose :

Une mauvaise digestion lorsque les aliments sont insuffisamment mâchés soit parce qu’avalés trop vite, soit par une mauvaise dentition.
Ou dans le cas de problèmes digestifs et en particulier un reflux gastro-oesophagien.

Toujours sur le plan digestif, on peut avoir une halitose lors du développement de candidoses dans l’intestin ce qui qui entraîne un déséquilibre de la flore intestinale normale : c’est ce que l’on appelle une dysbiose.

Une fragilité hépatique avec une langue chargée donne aussi une mauvaise haleine, lors d’une cirrhose par exemple.

Sur le plan respiratoire et ORL, des sinusites chroniques peuvent aussi entrainer une halitose ainsi que les rhinites et les sinusites chroniques et en particulier la rhinite croûteuse appelée ozène lorsqu’elle devient chronique.
De même, une infection au niveau des amygdales peut être une cause d’halitose.

Enfin, n’oublions pas le stress qui est une cause de mauvaise haleine et encore plus lors de la prise de certains médicaments (anti dépressurisation, anxiolytiques, etc…).

Alors que faire pour prévenir un tel handicap ?

La priorité est de boire de l’eau régulièrement (1 litre et demi quotidiennement) afin d’hydrater et laver la bouche, car la déshydratation et donc la bouche sèche aggrave l’halitose.

Certains aliments comme l’ail et l’oignon, certains fromages sont bien connus pour donner une haleine forte, mais surtout il faut éviter les aliments qui ne conviennent pas au patient car nous avons tous des aliments que nous digérons plus ou moins bien !

Il est impératif de manger assez lentement et de mastiquer, ce qui permet une pré-digestion des aliments.

Lorsque l’on souffre d’halitose, il faut éviter les causes de digestions lentes, de ballonnements et de lourdeurs digestives car le risque de mauvaise haleine est plus important.
Réduire au minimum sa consommation d’alcool bien sûr…

Par contre, certains aromates peuvent réduire l’halitose en favorisant une bonne digestion.

En tout premier lieu, le persil est très efficace grâce à sa teneur importante en chlorophylle.

De même, coriandre, menthe, thym, sarriette, basilic, aneth, frais ou séchés tels que girofle, cumin, curcuma, cardamome, anis, fenouil, coriandre, carvi, etc….

Bien sûr, outre l’alimentation, la principale recommandation obligatoire est de se brosser les dents au minimum le matin et le soir et si possible à midi après le repas pour nettoyer ses dents et sa cavité buccale.
Bien nettoyer les espaces inter dentaires avec du fil de soie.

On peut aussi, dans certains cas, se brosser la langue pour la débarrasser des débris alimentaires qui peuvent provoquer un enduit.

Faire régulièrement, inférieur à un an, un détartrage chez le dentiste.

Les produits «antiseptiques» divers, commercialisés déséquilibrent la flore normale de la bouche et sont donc à utiliser occasionnellement, par contre on peut utiliser du bicarbonate de sodium alimentaire en se brossant une 2ème fois les dents et les gencives avec une brosse enduite de bicarbonate ou faire un bain de bouche avec une cuillère à café rase de bicarbonate dans un 1/2 verre d’eau tiède après chaque nettoyage des dents.

Docteur DENJEAN qui reconnaît le handicap que représente l’halitose….

IMG_0877.JPG

%d blogueurs aiment cette page :