Archives de Tag: Calcium

Adopter le Chou Kale pour une bonne santé?

Ce chou vert très tendance et bon pour la santé nous vient des Etats-Unis et est encore bien difficile à trouver en France.
Le Kale était déjà bien connu du temps des grecs et des romains dans l’antiquité, puis il devint le légume le plus populaire en Europe à l’époque du moyen âge, pour arriver aux États Unis dans les années 1600.
Il est très tendance aux USA et encore plus dans les grandes villes comme New York, ville adepte du « Healthy food » où c’est LE produit bio à la mode.
On le retrouve sur les marchés, dans les grandes surfaces.
Il est préparé cru ou cuit. Ses ventes ont augmenté de 40% sur la seule année 2012. Un légume détox qui devient un véritable phénomène.

On dit que Barack Obama en serait friand…

Impossible à trouver en France, on commence à en trouver grâce au projet « Le kale project » mis en place par Kirsten Beddard, une américaine et lancé en avril 2011, « pour amener à Paris le légume vert le plus sain » d’après elle ».

Elle a même déclaré :
« J’ai trouvé ça trop bizarre que ce légume que je mangeais tout le temps aux États Unis n’existe pas en France. Personne ne savait même ce que c’était. Or pour moi, c’était une passion. »

Il faut rappeler qu’en 2008, le journal scientifique Live Science l’a classé en 6ème position dans la liste des « sept aliments de survivants » qui pourraient nous suffire sur une île.
C’est le seul chou à ne pas pousser en pomme. Ses longues tiges sont longues et d’un vert prononcé.
On le nomme aussi en France, chou plume, chou à lapin, chou à vache, chou vert demi nain !
Il contient vitamines, fibres, minéraux et même des composés anti-cancer.
Il présente donc des qualités nutritionnelles remarquables.

Il est riche en fer (plus que le bœuf), en magnésium très riche en bêta carotène.
De même il est très riche en vitamine C et Il y a même plus de vitamines C dans 60 grammes de chou kale que dans une orange entière !
Ces 60 grammes représentent 134% de la quantité de vitamine C recommandée par jour.

Le légume a d’autres vertus : il est très riche en calcium, dans 100 grammes de kale, il y a 150mg de calcium, contre 125mg dans un verre de lait.
Il contient aussi du kaempférol qui possède des propriétés anticongestives et antioxydantes, avec donc une action anti arthritique.
Le kale contient aussi beaucoup de lutéine et de zéaxanthine, utiles pour la santé des yeux. Ce légume « miraculeux » pour certains est en plus pauvre en glucides (4% seulement) et très pauvre en calories.
De plus il contient du sulforaphane, connu pour ses vertus aidant à lutter contre le cancer.

Rappelons les conclusions d’une étude faite par des chercheurs d’une université à Baltimore :
« Les statistiques de plusieurs études épidémiologiques ont suggéré que les régimes riches en légumes crucifères, comme le brocoli, le chou et le kale, réduisent le risque de développer beaucoup de cancers, dont le cancer du sein. »

Alors, comment le consommer ?

Très simple, il s’accommode de plusieurs façons :
En salade cru ou à peine blanchi, cuit à la vapeur, assaisonné avec une simple huile d’olive ou cuisiné avec du bacon, des pommes de terre ou du fromage, en purée, en soupe et même en chips.

Alors, vivement que ce légume riche pour notre santé soit facile à trouver.

Docteur DENJEAN qui a introduit ce chou dans son alimentation depuis quelque temps …

20131117-152050.jpg

Consommer régulièrement des noix réduit le risque de mortalité

La noix est un fruit à coque, produite par le noyer, arbre de la famille des juglandacées, présent à l’origine sur le continent eurasiatique et en Afrique.

La noix se distingue des autres oléagineux par sa concentration importante en acides gras poly insaturés, (plus de 70 % de ses lipides totaux), dont presque un cinquième est sous forme d’acide alpha-linolénique, un acide gras oméga-3 dont les bienfaits pour le coeur ont déjà été prouvés.
De plus, la noix contient la proportion idéale d’acides gras oméga-3 par rapport aux acides gras oméga-6 nécessaires dans notre alimentation.

Sa teneur en eau est faible : de 20 à 40% contre plus de 80% pour la majorité des fruits frais.

Elle constitue également une bonne source de protéines, alors que la plupart des fruits n’en contiennent qu’à l’état de traces.

La noix est particulièrement riche en vitamine E et vitamines du groupe B, ainsi qu’en minéraux et oligo-éléments : potassium, phosphore, magnésium, calcium, fer.

Elle contient divers antioxydants: la vitamine E, mais aussi l’acide gallique et l’acide ellagique.

L’acide ellagique de la noix est contenu dans sa fine pellicule brune, c’est un composé phénolique antioxydant ayant aussi une action préventive contre certains cancers.

La noix contient de la mélatonine, molécule antioxydante qui agirait en synergie avec les autres molécules anti oxydantes.

Enfin, elle fournit une quantité importante de fibres et de phytostérols, dont l’effet sur la réduction du LDL cholestérol a été démontré de nombreuses fois.

Des chercheurs espagnols de l’université Rovira i Virgili de Tarragone, dirigés par Jordi Salas-Salvadó, ont montré que la consommation régulière de fruits à coque pouvait réduire sensiblement le risque de développer certaines maladies graves et même augmenter l’espérance de vie.

Cette étude réalisée sur 7000 personnes âgés de plus de 50 ans, a démontré que ceux qui consommaient régulièrement différentes sortes de noix réduisaient simultanément et significativement leur risque non seulement de maladies cardiovasculaires mais aussi de cancer par rapport à ceux qui n’en consomment jamais.

Le remplacement d’une partie des lipides de l’alimentation par les noix a nettement amélioré l’élasticité de la paroi des vaisseaux sanguins, un point essentiel pour la prévention de la maladie coronarienne. Cet effet pourrait être du à l’acide alpha-linolénique et à l’arginine contenus dans les noix.

De plus les consommateurs de fruits à coque avaient aussi un indice de masse corporelle plus bas. Leur alimentation était aussi plus équilibrée, avec plus de fruits, de légumes et de poisson, que les personnes non amatrice de ces fruits.
Ceci serait du à l’effet de satiété du à la présence des fibres.
L’étude nous apprend aussi que les consommateurs de fruits à coque ont moins de risque de développer un diabète de type 2 (manger 8 noix par semaine suffit à diminuer le risque), moins d’hypertension et en conclusion un risque de mortalité globale réduit de 39 %, par rapport au non consommateurs de noix.

Pendant cette étude, les sujets ont consommé plus de trois portions (une portion = 28 g) par semaine de fruits à coques, et ainsi ils réduisaient leur risque de mourir d’une maladie cardiovasculaire de 55% et de cancer de 40%.

Pour Jordi Salas-Salvadó, l’auteur de cette étude, « les résultats de ces travaux sont vraiment étonnants mais nous ne savons toujours pas précisément quels sont les composants qui, dans ces fruits, exerce un tel effet protecteur. Les noix comportent de très nombreuses molécules, vitamines et minéraux et il existe sans doute un effet synergique particulier entre ces composés . »
Quand on sait que manger trop de viande ainsi que trop de charcuteries (viandes transformées) augmente le risque de maladies cardiovasculaires et augmente le risque de cancers d’après une étude européenne (Les gros consommateurs présenteraient 40 % de plus de risques de mourir jeune !)…Alors voilà encore plus de raisons de manger plus de noix !

Docteur DENJEAN qui aime bien rajouter quelques noix dans ses salades…

20130811-095540.jpg

L’excès de calcium serait néfaste pour la santé du cœur.

Le calcium est indispensable pour les os et les dents mais trop de calcium semble être toujours néfaste pour la santé.
Une étude publiée par le National Institutes of Health affirme en effet qu’un excès de calcium aurait un impact négatif sur le coeur puisqu’il pourrait conduire à certaines maladies cardiaques.

Les auteurs de cette étude ont questionné plus de 380000 Américains entre 50 et 70 ans sur leur mode de vie, sur leur santé en général et bien entendu sur leur alimentation ainsi que sur leur habitude ou non à prendre des compléments alimentaires sur plusieurs années (12 ans).

Les auteurs de cette étude ont notamment voulu surtout attirer l’attention sur les personnes qui prennent du calcium comme complément alimentaire.

Cette étude révèle que 50% des hommes et 66% des femmes interrogés ont pris des compléments de calcium.
Pendant ce laps de temps, près de 12000 personnes sont mortes suite à une maladie cardio-vasculaire.
Les chercheurs ont constaté que ceux qui avaient pris 1000 mg, voire plus de calcium, par jour avaient 20% de risque en plus de mourir d’une maladie cardiaque.

« Il est possible que l’accumulation de calcium dans les artères et les veines influence sur les risques cardio-vasculaires chez certaines personnes», affirme Qian Xiao, l’auteur principal de l’étude.
Il faut noter que ce risque de mortalité est plus important chez les hommes que chez les femmes, sans pouvoir l’expliquer.
Par contre, il n’y aurait aucun danger à consommer le calcium que l’on trouve dans les aliments, tels : le lait, le fromage, les fruits secs ou le poisson.

Comment expliquer cela ?

Les hypothèses évoquées par Carolyn Dean, experte en nutriments, est que la consommation de calcium ne doit pas dépasser celle du magnésium.
« Le magnésium est l’élément majeur pour que l’organisme assimile correctement le calcium ainsi que la vitamine D ».
Donc si nous consommons trop de calcium par rapport au magnésium, celui-ci devient dangereux car il entraîne une calcification des artères.

Docteur DENJEAN qui préfère avoir une alimentation équilibrée plutôt que d’avaler des comprimés….

20130523-103603.jpg

%d blogueurs aiment cette page :