Archives de Tag: coca

Les femmes enceintes doivent elles éviter le café?

De récentes études conseillent aux femmes enceintes de diminuer leur consommation de café.

En effet l’Organisation Mondiale de la Santé recommande aux femmes enceintes de ne pas dépasser la dose de 300 mg de caféine par jour, soit l’équivalent de 3 tasses de café. 

Par contre, le Collège américain des Obstétriciens et Gynécologues et les pays nordiques recommandent de ne pas dépasser la dose quotidienne de 200 mg, soit 2 tasses par jour. 

Une consommation supérieure semble favoriser la naissance d’un enfant de faible poids, c’est â dire de moins de 2500 grammes.

Au total, parmi de nombres études, 13 ont été particulièrement retenues. 

Les résultats de l’analyse de ces études confirment que lorsque la femme enceinte consomme de la caféine, elle a un risque de mettre au monde un enfant de plus faible poids à la naissance.

Par rapport à une consommation très faible ou nulle, une consommation faible (50 à 149 mg/jour) augmente le risque de 13%, une consommation modérée (150 à 349 mg/jour) de 38% et une forte consommation (≥ 350 mg/jour) de pratiquement 60%.

Dans une autre étude qui étudie la relation dose-réponse, les auteurs prouvent qu’à chaque augmentation de 100 mg/jour la consommation maternelle de caféine, soit 1 tasse de café, correspond une augmentation de 13% du risque de poids trop faible à la naissance. 

Il ne faut pas oublier que la caféine est présente notamment dans de multiples boissons en plus du café : particulièrement dans le thé, le chocolat, les boissons à base de cola (boisson généralement la plus consommée). 

Pour mémoire :

Thé : 30 mg de caféine environ par tasse.

Boissons gazeuses caféinées : 60 mg de caféine par verre de 200 ml.

Chocolat ou cacao chaud : 4 mg par tasse.

Boissons énergisantes : 80 mg par canette au moins.

En effet, la caféine une fois avalée est rapidement absorbée et passe à travers la barrière placentaire. 

Or, l’enzyme principalement impliquée dans le métabolisme de la ecaféine, le cytochrome P450, est absente dans le placenta et chez le fœtus, ce qui explique que la caféine s’accumule dans les tissus fœtaux. 

Parallèlement, chez la femme enceinte, le métabolisme de la caféine est diminué et donc, ceci aggrave l’imprégnation du fœtus.

Ainsi donc, les auteurs de cette étude préconisent aux médecins traitants de conseiller à leurs patientes enceintes de diminuer la consommation de café.

Bien entendu, en même temps il faudra totalement éviter le tabac et l’alcool.

Docteur DENJEAN qui est toujours très étonnée que les femmes enceintes ne soient pas assez informées des implications de la dangerosité sur le dépassement des limites de l’absorption de certains produits sur les tissus fœtaux.

  

Smoothies, pas si bons pour la santé!

Un smoothie est une boisson fruitée dont la traduction exacte signifie « onctueux ».
Cette boisson est à base de fruits ou de légumes mixés, mélangés ou non à des jus de fruits, de la glace pilée ou du yaourt glacé.

Ces nouvelles boissons sont très à la mode, et primitivement faites maison, deviennent progressivement le résultat d’une production industrielle.
The Guardian souligne que la marque de smoothie Innocent est détenue par Coca-Cola et Tropicana par Pepsi.

Dans un article paru dans le quotidien britannique The Guardian, l’innocuité de cette boisson a été remise en cause par deux scientifiques américains, Barry Popkin et George Bray.

Pour eux le smoothie fait partie des aliments dangereux pour la santé car encore plus sucré que le Coca-Cola malgré la réputation usurpée de produit sain dans le grand public.
En effet, selon ces scientifiques, le smoothie contient un taux élevé de fructose (le sucre naturel des fruits) et un verre de smoothie équivaudrait en effet à 6 oranges et un grand verre de Coca-Cola.

Pour ces chercheurs, la surconsommation de ces boissons accentuerait le risque de diabète et d’obésité.
« Les consommateurs se sont mis à remplacer les sodas par des boissons à base de jus de fruits et des smoothies, ce dernier étant perçu (à tort) comme bon pour la santé », souligne Barry Popkin, professeur au département nutrition de l’université de Caroline du Nord.
Barry Popkin déclare de plus que « leur consommation n’affecte pas vraiment la manière dont on mange après. Ce qui est paradoxal, c’est que l’on a bien une sensation de satiété après un smoothie, mais elle ne dure pas longtemps : la littérature scientifique montre en effet que cela n’affecte pas la quantité de nourriture que l’on va manger dans la journée. Manger un fruit à la place, a, en revanche, un réel effet ».

Alors ?

Attention à surtout ne pas habituer les enfants à ingurgiter trop de smoothies dans la journée….

Docteur DENJEAN qui préfère manger le fruit entier avec ses fibres …

20130914-221608.jpg

%d blogueurs aiment cette page :