Archives de Tag: derme

La peau est un organe extraordinaire, suite: le derme et l’hypoderme.

Le derme est la seconde couche de la peau, Il se situe juste en dessous de l’épiderme.
Le derme nourrit et soutient l’épiderme et est 4 fois plus épais que l’épiderme.
Il a une épaisseur moyenne de 1 à 2 mm et il est plus épais au niveau des paumes et des plantes des pieds (3 à 4 mm) et plus fin au niveau des paupières (0.6 mm).

Le derme est classiquement divisé en deux:

Le derme papillaire, le plus superficiel, qui se trouve sous l’épiderme.
C’est un tissu conjonctif lâche constitué de fines fibres de collagène et de fibres élastiques orientées perpendiculairement à l’épiderme.

Le derme réticulaire plus profond qui est un tissu conjonctif plus dense composée d’un entrecroisement de grosses fibres de collagène et de fibres élastiques présentant une orientation préférentiellement paralléle à la surface de la peau.

Le derme est riche en fibres collagènes et élastiques fabriquées par les fibriblastes ce qui donne à la peau sa résistance et son élasticité..
Le tout baignant dans la matrice extra-cellullaire.

Le collagène ainsi fabriqué donne à la peau la résistance et l’élasticité nécessaires pour la protéger contre les agressions extérieures. Les fibres de collagène sont capables de fixer l’eau et contribuent ainsi à l’hydratation de la peau.
Il participe aussi à la réparation des coupures et des écorchures.

On constate de multiples vaisseaux sanguins qui permettent la nutrition de l’épiderme.
Le derme contient aussi des terminaisons nerveuses permettant la sensibilité au toucher, à la douleur et à la température qui permettent la protection et la réparation des tissus endommagés. Le derme renferme également la base du poil ainsi que les glandes sébacées et sudoripares.
Le derme contient aussi les mastocytes et macrophages qui sont les représentants du système immunitaire.

Sous le derme, se trouve l’hypoderme:

L’hypoderme est la partie la plus profonde de la peau. C’est un tissu conjonctif assez lâche contenant une grande quantité de cellules adipeuses et permet d’amortir les pressions exercées sur la peau.

Son rôle est celui d’un tissu de jonction et de glissement au-dessus des muscles.

20130129-234840.jpg

La peau, organe extraordinaire, possède plusieurs couches: commençons par l’ ÉPIDERME.

L’ ÉPIDERME:

L’épiderme, est la couche la plus superficielle de la peau.
Il est stratifié kératinisé et se renouvelle continuellement. Les KÉRATINOCYTES représentent la majorité des cellules épidermiques (90 % environ).

L’épiderme se régénère continuellement à partir de cellules de la couche basale qui présentent un haut potentiel prolifératif, une grande capacité à s’auto-renouveler
Après quelques cycles de division, les cellules quittent le cycle cellulaire pour se différencier progressivement en CORNÉOCYTES au cours de leur migration vers la surface de la peau et pour desquamer.

Cette couche est par endroits très fine, paupières par exemple, ou beaucoup plus épaisse sur certaines zones comme les paumes et les plantes.
Ces cellules mortes et sans noyau sont emplies d’une matière dure: la kératine.

La fonction primaire de l’épiderme est donc de produire la couche cornée qui forme une couche protectrice semi-perméable qui permet de maintenir une hydratation correcte de la peau.

L’ épiderme n’est pas irrigué par des vaisseaux sanguins et c’est donc le derme qui le nourrit, mais en revanche il possède beaucoup de terminaisons nerveuses.

Les MÉLANOCYTES sont un autre type cellulaire et sont contenus dans l’épiderme, intercalés entre les keratinocytes.

Ces cellules qui produisent la mélanine sont responsables de la couleur de notre peau.
Les mélanocytes se regroupent parfois et forment les grains de beauté qui peuvent être aussi de localisation dermo épidermique.

Les cellules de LANGERHANS représentent au maximum 5 % des cellules de l’épiderme et viennent de la moelle osseuse et et sont localisées entre les keratinocytes
Comme les mélanocytes, les cellules de Langerhans sont des cellules dendritiques (en forme d’étoile) et elles constituent des éléments essentiels de défense de l’organisme.

Leur rôle est de lutter contre les particules étrangères (antigènes) pénétrant dans l’épiderme, et par leur action, elles entrainent une réponse immunitaire pour que l’antigène soit éliminé.

Enfin les cellules de MERCKEL

Entre 6 et 10% des cellules de l’épiderme, elles aussi localisées entre les kératinocytes dans la couche de renouvellement,et surtout elles sont toujours au contact d’une terminaison nerveuse. Elles jouent un rôle essentiel car elles sont sont impliquées dans la fonction importante du toucher.

L’épiderme est recouvert de sébum de part les glandes SÉBACÉES présentes dans le derme et qui s’abouchent à sa surface.
Ceci constitue qui le fameux film hydrolipidique dont le rôle est de protéger des agressions extérieures.
Selon son importance on parle de peau sèche ou grasse.

L’épiderme est séparé du derme par une membrane dite membrane basale qui sert de barrière.

Docteur DENJEAN qui aime de plus en plus la dermatologie…

20130127-193457.jpg

%d blogueurs aiment cette page :