Archives de Tag: fibres élastiques

Comment ralentir le relâchement du visage?

Au fil des années la peau perd son tonus et les contours du visage se relâchent.

C’est inévitable.

Ce relâchement peut apparaître dès l’âge de 40 ans et même plus tôt lorsque l’hygiène de vie n’est pas excellente.

L’idéal est donc la prévention.

On peut en effet améliorer le contour des yeux, l’ovale du visage ou affiner un double double menton grâce à la radiofréquence.

C’est une méthode douce et naturelle pour ralentir le relâchement des tissus, tout en redonnant une dynamique à un visage parfois «fatigué ».

La radiofréquence va stimuler les fibroblastes, cellules responsables de la fabrication des fibres collagène et élastiques.

En effet la chaleur transmise dans le derme détruit les fibres collagène obsolètes et donc les fibroblastes vont en fabriquer de nouvelles pour compenser comme dans un processus de cicatrisation.

Les nouveaux appareils de radiofréquence délivrent uniformément l’énergie pour maintenir la température à des niveaux optimaux efficaces et permettre ainsi la délivrance d’une forte puissance, en toute sécurité, et donc une meilleure efficacité sans effets secondaires.

Il ne faut pas hésiter à commencer précocement lors des tous premiers signes, même minimes, avant que la médecine esthétique ne puisse plus intervenir avec des solutions rapides.

Car attention, ce traitement certes efficace ne peut se substituer à un lifting si le relâchement est avancé.

Enfin la peau réagit à de multiples facteurs et il faut y associer une bonne hygiène de vie ce qui explique mes nombreux articles sur l’alimentation car une peau lumineuse nécessite d’éviter le tabac, l’alcool, ne pas abuser du soleil et manger sain et surtout équilibré.

En tant que Dermatologue, la prévention et l’information sont toujours recommandées pour obtenir une apparence durable.

Docteur DENJEAN qui préfère agir avant qu’il ne soit trop tard….

La peau est un organe extraordinaire, suite: le derme et l’hypoderme.

Le derme est la seconde couche de la peau, Il se situe juste en dessous de l’épiderme.
Le derme nourrit et soutient l’épiderme et est 4 fois plus épais que l’épiderme.
Il a une épaisseur moyenne de 1 à 2 mm et il est plus épais au niveau des paumes et des plantes des pieds (3 à 4 mm) et plus fin au niveau des paupières (0.6 mm).

Le derme est classiquement divisé en deux:

Le derme papillaire, le plus superficiel, qui se trouve sous l’épiderme.
C’est un tissu conjonctif lâche constitué de fines fibres de collagène et de fibres élastiques orientées perpendiculairement à l’épiderme.

Le derme réticulaire plus profond qui est un tissu conjonctif plus dense composée d’un entrecroisement de grosses fibres de collagène et de fibres élastiques présentant une orientation préférentiellement paralléle à la surface de la peau.

Le derme est riche en fibres collagènes et élastiques fabriquées par les fibriblastes ce qui donne à la peau sa résistance et son élasticité..
Le tout baignant dans la matrice extra-cellullaire.

Le collagène ainsi fabriqué donne à la peau la résistance et l’élasticité nécessaires pour la protéger contre les agressions extérieures. Les fibres de collagène sont capables de fixer l’eau et contribuent ainsi à l’hydratation de la peau.
Il participe aussi à la réparation des coupures et des écorchures.

On constate de multiples vaisseaux sanguins qui permettent la nutrition de l’épiderme.
Le derme contient aussi des terminaisons nerveuses permettant la sensibilité au toucher, à la douleur et à la température qui permettent la protection et la réparation des tissus endommagés. Le derme renferme également la base du poil ainsi que les glandes sébacées et sudoripares.
Le derme contient aussi les mastocytes et macrophages qui sont les représentants du système immunitaire.

Sous le derme, se trouve l’hypoderme:

L’hypoderme est la partie la plus profonde de la peau. C’est un tissu conjonctif assez lâche contenant une grande quantité de cellules adipeuses et permet d’amortir les pressions exercées sur la peau.

Son rôle est celui d’un tissu de jonction et de glissement au-dessus des muscles.

20130129-234840.jpg

%d blogueurs aiment cette page :