Archives de Tag: fibroblastes

Comment ralentir le relâchement du visage?

Au fil des années la peau perd son tonus et les contours du visage se relâchent.

C’est inévitable.

Ce relâchement peut apparaître dès l’âge de 40 ans et même plus tôt lorsque l’hygiène de vie n’est pas excellente.

L’idéal est donc la prévention.

On peut en effet améliorer le contour des yeux, l’ovale du visage ou affiner un double double menton grâce à la radiofréquence.

C’est une méthode douce et naturelle pour ralentir le relâchement des tissus, tout en redonnant une dynamique à un visage parfois «fatigué ».

La radiofréquence va stimuler les fibroblastes, cellules responsables de la fabrication des fibres collagène et élastiques.

En effet la chaleur transmise dans le derme détruit les fibres collagène obsolètes et donc les fibroblastes vont en fabriquer de nouvelles pour compenser comme dans un processus de cicatrisation.

Les nouveaux appareils de radiofréquence délivrent uniformément l’énergie pour maintenir la température à des niveaux optimaux efficaces et permettre ainsi la délivrance d’une forte puissance, en toute sécurité, et donc une meilleure efficacité sans effets secondaires.

Il ne faut pas hésiter à commencer précocement lors des tous premiers signes, même minimes, avant que la médecine esthétique ne puisse plus intervenir avec des solutions rapides.

Car attention, ce traitement certes efficace ne peut se substituer à un lifting si le relâchement est avancé.

Enfin la peau réagit à de multiples facteurs et il faut y associer une bonne hygiène de vie ce qui explique mes nombreux articles sur l’alimentation car une peau lumineuse nécessite d’éviter le tabac, l’alcool, ne pas abuser du soleil et manger sain et surtout équilibré.

En tant que Dermatologue, la prévention et l’information sont toujours recommandées pour obtenir une apparence durable.

Docteur DENJEAN qui préfère agir avant qu’il ne soit trop tard….

Les fibroblastes au secours du vitiligo ?

Les recherches continuent dans le domaine du vitiligo.

En effet des scientifiques américains de l’Université de Philadelphie ont trouvé le moyen de reprogrammer et transformer des fibroblastes en mélanocytes.
Leur étude a été publiée dans la revue Nature Communications.

Les mélanocytes étant les cellules présentes dans la peau qui produisent le pigment.
Les fibroblastes sont les cellules jeunes du derme qui fabriquent les fibres d’élastine et de collagène ainsi que les glycosaminoglycanes qui sont responsables de la matrice de soutien du derme.

Ils pensent pouvoir utiliser cette technologie, pour soigner diverses maladies de peau dont le vitiligo.

Les chercheurs ont identifié dix facteurs de transcription nécessaires pour convertir les fibroblastes dans les mélanocytes.
Trois sont indispensables à ce processus : Ils ont appelé cette association SMP3.

Dans un premier temps, cette association SMP3 a été testée avec des fibroblastes embryonnaires de souris, qui ont rapidement présenté des propriétés mélanocytaires.
Puis, ils ont testé un SMP3 d’origine humaine sur des cellules cutanées fœtales qui là aussi se sont rapidement transformées en mélanocytes.
Les tests ont démontré que les cellules obtenues ressemblaient réellement à des mélanocytes et avec les mêmes fonctions.

Cette manipulation n’a pas à passer par l’étape intermédiaire de formation à partir de cellules souches pluripotentes, ce qui élimine le risque d’apparition de tumeur.

L’équipe des chercheurs de Philadelphie, dirigée par Xu Xiaowei, pense que la conversion des cellules peut être utilisée pour traiter des maladies de peau comme le vitiligo.

Évidemment, ceci n’est que la première étape d’une recherche qui pourrait aboutir sur un traitement pour le vitiligo et il faudra encore quelques années pour en envisager l’application.

Docteur DENJEAN qui comprend la souffrance que représente le vitiligo chez un patient… Et qui suit avec grand intérêt les différentes avancées.

2014/12/img_0933.jpg

La vitamine C et la peau

La vitamine C est une vitamine dite hydrosoluble qui est sensible à la chaleur et à la lumière qui un rôle primordial dans notre métabolisme.

La vitamine C est nécessaire à la synthèse du collagène et des globules rouges et joue un rôle dans le système immunitaire.
Elle favorise aussi l’absorption du fer et son métabolisme.
C’est un important antioxydant qui permet de lutter contre les radicaux libres.

La vitamine C existe essentiellement dans les fruits et les légumes d’été, fraises par exemple, et en hiver dans les agrumes. Les kiwis constituent une excellente source de vitamine C. Vous pourrez aussi faire le plein de vitamine C en consommant des légumes d’hiver tels que les carottes ou les poireaux.

Nos besoins en vitamine C s’élèvent à environ 110 mg par jour pour une personne adulte. Donc à peu près : 150 g de fruits, 100 g de crudités et 200 g de légumes cuits par jour.

La vitamine C est nécessaire pour notre énergie certes, mais elle est aussi essentielle pour avoir une belle peau surtout pour lutter contre le vieillissement.

En effet, la vitamine C stimule la prolifération des fibroblastes et donc la synthèse de collagène et permet donc de restaurer le relief cutané qui s’amenuise en vieillissant et permet donc d’estomper les ridules.

De plus la vitamine C de par son action anti radicalaire permet de lutter contre les radicaux libres favorisés par les expositions solaires.

La vitamine C améliore le grain de la peau, donne un teint lumineux et atténue le teint gris des fumeurs et des grands stressés.
De plus elle participe à la régulation de l’activité des mélanocytes.

Par contre le dosage minimum de vitamine C pour qu’une crème cosmétique soit efficace contre le vieillissement cutané photo induit, lié au soleil et à l’âge, doit être au minimum de 5% voire 10%.
Il semblerait que les 2 dosages 5 et 10 % soient aussi efficaces.
Il faut appliquer la crème une fois par jour pendant 6 mois pour avoir un effet maximum.
Par contre il faut persévérer dans l’application des crèmes pour garder un résultat durable.

À savoir :

Pour qu’une crème à la vitamine C soit efficace, il faut que la vitamine C soit sous sa forme naturelle, c’est-à-dire sous sa forme naturelle L-ascorbique dextrogyre et qu’elle ne soit pas oxydée.
Dans ce cas son absorption percutanée est maximale et surtout si le pH est inférieur ou égal à 3,5.
Par contre l’apport de vitamine C par voie orale ne semble pas vraiment efficace au niveau de la peau, il faut donc l’utiliser par voie topique.
Alors n’hésitons pas, choisissons une alimentation riche en vitamine C pour  » booster  » notre énergie et une crème à la vitamine C pour sublimer notre peau.

Docteur DENJEAN qui aime tous les fruits et légumes et qui veut toujours garder sa peau de pêche.

20130202-194013.jpg

20130202-194029.jpg

%d blogueurs aiment cette page :