Archives de Tag: Mémoire

Caféine et mémoire

La consommation matinale de caféine comme stimulant est très fréquente.
Mais cette substance pourrait également avoir un effet sur les capacités cognitives.
Michael Yassa, professeur adjoint de sciences psychologiques et cérébrales à l’École Krieger des Arts et des Sciences de l’Université Johns Hopkins à Baltimore (Maryland, États-Unis) et son équipe ont découvert que la caféine a un effet positif sur la mémoire à long terme chez les êtres humains.

Cette étude publiée par la revue Nature Neuroscience, montre que la caféine améliore la mémoire au moins jusqu´à 24 heures après sa consommation.

Lors de l’étude ils ont demandé à 74 participants, ne consommant que peu ou pas de caféine, de regarder une série d’images.
Puis 5 minutes après un groupe de participants a ensuite pris de la caféine en comprimés à 200 mg, et un autre groupe a pris un placebo.

De plus les chercheurs ont effectué plusieurs mesures de la concentration de caféine dans la salive.
Une minute avant qu´ils ne prennent les comprimés puis une autre mesure après trois heures et enfin une dernière 24 heures après.

Le lendemain, les participants ont été invités à reconnaître les images visualisées la veille.

Certaines images étaient identiques, d’autres étaient similaires mais pas identiques et d’autres étaient nouvelles et donc non visualisées la veille.

Les deux groupes ont obtenu des résultats comparables (1) lors de la reconnaissance des nouvelles et des anciennes images. Par contre, le groupe ayant reçu la caféine a obtenu un score plus élevé lors de l’identification des différences entre les images similaires mais non identiques.

La recherche est différente des expériences antérieures parce que les sujets ont pris les comprimés de caféine seulement après qu´ils avaient vus et ont tenté de mémoriser les images.

« Dans presque toutes les études antérieures [sur la mémoire], la caféine était administrée avant la présentation des images », commente le professeur Yassa dans un communiqué. « En cas d’amélioration, il était donc difficile de déterminer si celle-ci était liée à un effet de la caféine sur l’attention , la vigilance, la concentration, ou à d’autres facteurs. En administrant la caféine après l’expérience, nous excluons tous ces effets. l’amélioration est belle et bien en étroit lien avec la mémoire, et avec rien d’autre ».

Michael Yassa a expliqué de plus que la caféine a principalement eu un effet positif sur les processus compliqués, tels que la distinction entre différents schémas similaires mais non identiques.

Le centre de la mémoire dans le cerveau humain est ce que l’on appelle l’hippocampe, c’est à dire une zone en forme d’hippocampe dans le lobe temporal médian du cerveau.
Cette zone est responsable de notre capacité à avoir des souvenirs récents ou anciens.

L’intérêt de cette étude est de voir les effets de la caféine sur la mémoire dite à long terme, ce qui n’avait pas encore été fait car on pensait que la caféine n’avait que peu ou pas d´effet sur ​​la rétention de la mémoire dite à long terme.

Selon la US Food and Drug Administration, 90% des personnes dans le monde consomment de la caféine sous ses différentes formes.
Aux Etats-Unis, 80% des adultes consomment de la caféine par jour.

Et pour consommer 200 milligrammes – la même quantité utilisée dans l´étude de Mickaël Yassa, il faut environ deux expressos par jour.

Les scientifiques souhaitent maintenant découvrir quel est exactement le mécanisme cérébral influencé par la caféine.

Ces résultats sont donc non seulement très intéressants du point de vue de l’effet bénéfique de la caféine sur la mémoire mais aussi et surtout contre la maladie d’Alzheimer.

Notons que l’on trouve de la caféine dans d’autres produits que le café, certains sodas …

Docteur DENJEAN qui pense avaler sans problème ses 200 mg par jour….

20140118-221706.jpg

Le chocolat serait bénéfique pour le cerveau

Bonne nouvelle !

Des chercheurs de Harvard affirment que boire du chocolat chaud permet de stimuler les fonctions cognitives chez les personnes âgées et maintenir leur bonne santé.

Lors d’une étude sérieuse publiée dans le journal en ligne Neurology, des chercheurs de la Harvard Medical School à Boston ont recruté 60 personnes âgées d’environ 73 ans non atteintes de démence.
Pendant un mois, ces personnes ont bu tous les jours deux tasses de chocolat chaud, et pendant ce temps là les chercheurs étudiaient le flux sanguin au niveau de leurs cerveaux pendant qu’on leur faisait faire des exercices cognitifs et des tests de mémoire.

Une circulation sanguine saine est importante face aux troubles cognitifs (faculté d’acquérir des connaissances) : « Puisque certaines régions cérébrales ont besoin de plus d’énergie pour fonctionner correctement, elles ont aussi besoin d’une meilleure circulation », explique l’auteur principal de cette étude, Farzaneh Sorond. « Cette relation, appelée le couplage neuro-vasculaire, pourrait jouer un rôle important dans les maladies comme Alzheimer. »

Par contre si aucun changement notable n’a été mesuré dans le flux sanguin ou dans les résultats obtenus chez les personnes dont la circulation est régulière, les chercheurs ont par contre noté une amélioration de 8% chez les personnes qui ont commencé l’étude avec un flux sanguin cérébral abaissé.

En plus d’un meilleur apport sanguin dans les parties actives du cerveau, les participants à cette étude se montrent plus rapides lors des tests de mémoire, passant de 167 secondes à 116 secondes à la fin de l’exercice, selon les chercheurs.

D’autre part, les chercheurs ont fait boire à une moitié du groupe un chocolat chaud enrichi en flavonol (un antioxydant) tandis que l’autre moitié a bu un chocolat pauvre en flavonol mais ils n’ont pas noté de différences entre les deux groupes.
Leur conclusion est que plusieurs composés du chocolat pourraient jouer un rôle important sur la santé cérébrale de ces personnes.

Par contre si vous ne pouvez boire de chocolat chaud et que vous préférez un carré de chocolat, une étude hollandaise conseille plutôt le chocolat noir qui est de bien meilleure qualité que toutes les variétés de chocolats au lait trop riches en sucres et en matières grasses.
Le meilleur chocolat est celui qui contient le moins possible de matières grasses et de sucres.
Donc pas de chocolat contenant de l’huile de palme et pas de chocolat blanc qui contient peu ou pas de cacao.
De plus le chocolat noir réduit aussi l’envie d’aliments gras, salés ou sucrés.

Ouf, on peut craquer pour un carré de chocolat et c’est bon pour notre santé.
En effet, une étude suédoise menée pendant dix ans sur plus de 37000 personnes démontre que croquer en moyenne, 63 grammes de chocolat par semaine suffit pour voir le risque d’accident vasculaire cérébral diminué de 17%.

Cet effet bénéfique peut être imputé aux différents flavonoïdes (épicathéchines, cathéchines et procyanidines) naturellement contenus dans le chocolat, qui sont de très puissants antioxydants.

Le chocolat aurait de plus un effet anticoagulant comparable à celui de l’aspirine, et ferait même baisser la tension.
Alors le chocolat deviendrai t’il un médicament ? Peut-être !

Car attention : le chocolat ne serait pas bon pour les os…

Et oui, selon une étude australienne publiée dans la revue American Journal of Clinical Nutrition, la consommation de chocolat ne serait pas conseillée pour la densité osseuse.

Cette enquête a été réalisée auprès de 1000 femmes âgées de 70 à 85 ans et semble démontrer que les femmes qui consomment quotidiennement du chocolat auraient une densité osseuse de 3,1% inférieure par rapport à celles qui n’en consomment qu’une fois par semaine.
Selon les auteurs de l’étude, ce constat pourrait être lié à la présence d’oxalates dans le chocolat, qui ont pour effet de diminuer l’absorption du calcium et du sucre.

Docteur DENJEAN qui a enfin une excuse pour croquer son chocolat préféré….
Oui mais en quantité raisonnable, sinon gare au poids !

20130812-122403.jpg

Les femmes ont une meilleure mémoire que les hommes

Une chercheuse américaine Qi Wang, professeur de développement humain à l’Université Cornell aux Etats-Unis vient de confirmer ce que bon nombre de femmes savaient déjà d’instinct ( oui, je ris intérieurement ) : elles ont une bien meilleure mémoire que les hommes.
Elle démontre dans une étude qui a été publiée dans la revue scientifique Memory que les femmes ont des capacités de mémorisation nettement plus élevées que les hommes.

Lors de cette étude, Qi Wang a testé la mémoire d’une soixantaine d’étudiants universitaires de diverses origines.
Durant une semaine, ces étudiants ont reçu trois SMS imprévus leur demandant de relater immédiatement, par écrit, les événements vécus au cours des trente dernières minutes.
Puis en fin de la semaine, ces mêmes étudiants ont été convoqués et soumis oralement par surprise à un test de mémoire.
Ils devaient raconter, avec un maximum de détails, les souvenirs des moments vécus juste avant la réception des SMS.

Les femmes semblent capables de restituer leurs souvenirs de façon plus détaillée, plus juste et plus précise que les hommes.
Elles auraient donc une meilleure mémoire épisodique.

En outre, elles prêtent bien plus d’importance aux relations sociales auxquelles elles participent.
«Ces résultats renforcent l’idée que les hommes et les femmes voient le monde différemment, explique Qi Wang, cette dissemblance se reflète dans leurs capacités de mémorisation.»

Hommes et femmes ont, c’est certain, une différence de vécu et d’émotions.

Docteur DENJEAN qui savait déjà que le sexe faible n’est pas si faible que cela…. N’est ce pas Messieurs !!!!

20130712-001153.jpg

%d blogueurs aiment cette page :