Archives de Tag: mycose

Le pied d’athlète


On nomme pied d’athlète une infection mycosique au niveau des pieds.
Cette dermatophytose est due à un champignon qui se développe dans la kératine.
Cette affection est extrêmement fréquente et touche en premier lieu les sportifs et ceux qui transpirent beaucoup des pieds.
En effet, les pieds peuvent secréter jusqu’à 15 grammes de sueur par heure pendant un effort physique.

L’humidité due à la sueur est plus intense lorsque les pieds sont enfermés dans les chaussures de sport ou dans des chaussures type tennis ou baskets.

Ensuite si l’on doit marcher pieds nus dans un espace commun comme des vestiaires, des sols jouxtant les piscines, des tatamis, des douches collectives ou des hammams, la contamination des pieds par des champignons est enclenchée !
De là vient le nom de «maladie du pied d’athlète».

Ce pied d’athlète se manifeste par des rougeurs, des démangeaisons qui peuvent être intolérables et un aspect squameux entre les orteils pouvant s’étendre sur la plante des pieds.
À un stade plus avancé, la peau peut se fissurer avec des crevasses plus ou moins profondes et carrément provoquer des coupures très douloureuses entre les orteils.

Dans certains cas, paraissent des vésicules et des cloques qui traduisent une réaction allergique au champignon.

Au maximum, ces fissures se creusent et peuvent effectivement se surinfecter.

Le pied d’athlète est extrêmement contagieux.

En conséquence, pour éviter la contagion de cette infection, certaines précautions sont recommandées et indispensables :

Il est absolument recommandé de marcher avec des sandalettes dans tous les lieux à haut risque de contamination.
Dans les douches au sport, sur les abords de la piscine.

Il est important de ne surtout pas emprunter les chaussures d’une autre personne, ni les chaussettes.

Éviter de mettre des chaussures trop fermées et surtout pas pieds nus et penser à aérer les pieds dès que l’on se déchausse.
Porter de préférence des chaussettes en coton ou en fil d’écosse car les tissus avec des fibres synthétiques favorisent la transpiration et donc la macération.
Les chaussettes doivent impérativement être changées tous les jours, voire plus si l’on fait du sport.

En cas de transpiration importante des pieds, il faut éviter de mettre les mêmes chaussures deux jours de suite, afin de bien les sécher.

Si malgré tout celà, une infection mycosique survient, en même temps que le traitement prescrit il est conseillé de mettre des poudres anti fongiques dans les chaussures de ville, chaussures de sport, chaussons, bottes.

Après le bain ou la douche, les pieds doivent être séchés scrupuleusement pour ne laisser aucune trace d’humidité, et il est indispensable de réserver une serviette spécialement pour eux.

Enfin, la désinfection de la salle de bain est très importante pour éviter la propagation : carrelage, douche et baignoire doivent être lavés avec une préparation javellisée et les tapis de bain lavés et même changés très souvent.

20140330-162349.jpg

Traiter les mycoses des ongles par le laser?


La mycose de l’ongle, encore appelée onychomycose, se reconnaît cliniquement sur la coloration jaunâtre de l’ongle et un épaississement parfois important.
Actuellement, 10% des Français en sont atteints et essentiellement les adultes et les seniors.
Son diagnostic doit absolument être confirmé par un prélèvement dans un laboratoire spécialisé.
En effet, la mise en évidence des champignons est difficile et délicate.
En examen direct, Il faut trois ou quatre jours pour mettre en évidence la mycose, mais trois semaines minimum pour un résultat définitif après mise en culture qui permet d’identifier l’agent responsable.
En effet les traitements varient en fonction du champignon et du degré d’évolution de cette mycose avec atteinte de la matrice de l’ongle ou non.

Lorsque la matrice est saine, le traitement est local : on préconise l’application d’un vernis antifongique pendant plusieurs mois.
Lorsque la matrice est atteinte, le traitement antifongique se fait par voie orale pendant plusieurs mois.
Ces traitements sont longs, fastidieux et souvent mal observés.
De plus lors des traitements par voie orale des effets secondaires peuvent survenir, essentiellement digestifs et hépatiques.

En cas d’échec aux traitements locaux et oraux ou en cas d’effets secondaires, on peut désormais proposer aux patients un traitement par laser dont le but est de détruire les champignons par l’intense chaleur.

Le laser, très populaire aux USA, atteint l’ongle avec une chaleur atteignant 70°C et et cette chaleur le traverse pour atteindre le lit de l’ongle où se loge le champignon.
On préconise une ou deux séances pour détruire le champignon.

Le laser est bien supporté et les effets secondaires notés sont de petites rougeurs transitoires autour de l’ongle, une sensation de chaleur bien tolérée par le patient et un taux de guérison estimé à 80%.

Avant d’envisager le laser, il faut consulter le Dermatologue pour confirmer le diagnostic afin d’éliminer une autre pathologie : traumatisme, psoriasis, lichen…
Mais une mycose peut se surajouter à une autre pathologie.
Ne surtout pas faire de traitement antifongique sans la preuve du laboratoire.
Lorsque l’on a mis un traitement antifongique sur les ongles sous forme de vernis par exemple, sans la preuve biologique, les résultats du prélèvement sont ensuite faussés pendant un minimum de 2 mois.

D’autres précautions sont essentielles lors des traitements et de toute façon pour éviter une contamination :
-Avoir une hygiène rigoureuse.
-Ne pas marcher pieds nus dans les lieux publics.
-Éviter toute humidité : bien sécher les pieds après la toilette et porter des chaussures de cuir pour éviter la transpiration.
-Ne pas laisser trop longtemps les mains dans l’eau.
-Éviter les soins de pédicurie intempestifs et bien désinfecter les outils de pédicurie.
-Faire attention aux vernis à ongles contaminés et surtout les jeter.
-Éviter de camoufler les mycoses des ongles par le vernis.
-Surtout ne pas emprunter de paires de chaussures.

Docteur DENJEAN qui met toujours des petites chaussures spéciales dans les centres de sport ou à la piscine…

20131014-012515.jpg

%d blogueurs aiment cette page :