Archives de Tag: peelings

Les acides de fruits : 1 ère partie

Il existe 2 types d’acides de fruits : les AHA et les PHA.

AHA signifie Alpha-Hydroxy-Acides : on les appelle souvent acides de fruits, pour simplifier.
En opposition aux BHA, Bêta-Hydroxy-Acides représentés surtout par l’Acide Salicylique (molécule de l’aspirine).

Les AHA peuvent être tout simplement utilisés comme stabilisateurs d’une crème, tel l’acide citrique, mais surtout les AHA sont des kérato-régulateurs rapides, qui hydratent la peau.
Ce sont des acides naturels de sucres, qui peuvent être extraits des fruits ou d’autres substances naturelles (par exemple l’acide glycolique dans la canne à sucre, l’acide malique dans la pomme et le raisin, l’acide citrique dans l’orange et le citron, etc…).
Cependant, actuellement en cosmétique ils sont la plupart du temps synthétisés.

La propriété principale de ces acides de fruits est l’exfoliation, c’est à dire qu’ils dissolvent la substance qui maintient les cellules entre elles, ils permettent aux cellules mortes de la peau de se détacher et donnent donc un teint plus lumineux et une peau nettement plus douce.
De même lorsque l’on répète les applications, ils favorisent la production de collagène et donc la régénération de la peau.
En les utilisant régulièrement, on peut atténuer les ridules et même ralentir leur apparition.
Ils ont aussi le pouvoir d’absorber l’eau et ainsi ils permettent ainsi une augmentation de l’élasticité de la peau. Ils agissent donc sur son hydratation et son élasticité.
Par contre ils peuvent aussi induire une irritation de la peau et favoriser une photo-sensibilisation.

Les acides de fruits ne sont pas contre-indiqués avec le soleil, mais comme ils rendent la peau plus fine elle devient plus sensible aux UV.
Il faut donc se protéger du soleil avec un écran solaire adapté et suffisamment protecteur.

Les PHA (poly hydroxy acides) sont aussi kérato-régulateurs mais de façon plus progressive.
Encore plus hydratants que les AHA, ce sont également d’excellents anti-oxydants.
Les PHA ont un fonctionnement similaire aux AHA mais sont moins irritants car leurs molécules, plus grosses, pénètrent moins bien dans la peau.
Les acides de fruits sont utilisés à différentes concentrations.
La concentration est choisie en fonction du type de peau, de sa sensibilité et en fonction des résultats et de la tolérance on augmente progressivement le pourcentage des AHA.
Le type d’acide de fruits et sa concentration sont aussi choisis en fonction du but recherché et de la couleur de la peau.
Il faudra toujours beaucoup plus de prudence sur des peaux foncées.

S’il existe des crèmes à base d’acides de fruits, il faut savoir que pour un résultat optimum l’idéal est de les combiner aux peelings pratiqués chez un Dermatologue.
Les peelings en vente libre, étant moins concentrés, donc moins actifs et surtout il faut garder une vigilance extrême sur certains types de peau.

Les Dermatologues préconisent assez facilement les peelings dans les indications suivantes :

-Les peaux épaisses et grasses avec des pores dilatés.
-Aux peaux de fumeurs et fumeuses.
-En prévention ou en traitement des peaux « vieillissantes » dues à la ménopause ou abimées par le soleil.
-Dans certains cas pour traiter les peaux tachées.

En conclusion, les peelings sont un atout précieux pour que le Dermatologue puisse traiter et améliorer la peau.
Celui-ci sera à même de choisir celui qui vous conviendra le mieux.

Dans la deuxième partie, je vous expliquerai les différents acides de fruits utilisés.

Docteur DENJEAN qui aime beaucoup les peelings aux AHA et leur efficacité immédiate….

20130304-013242.jpg

%d blogueurs aiment cette page :