Archives de Tag: Plaie

Les ultrasons favorisent la cicatrisation 

 Les plaies chroniques affectent 2 à 5% de la population et perturbent beaucoup la qualité de vie des personnes touchées.On parle de plaies chroniques des plaies qui ne sont pas cicatrisées en 4 à 6 semaines.

Des chercheurs britanniques, de l’Université de Bristol, ont essayé avec d’excellents résultats (chez la souris) un nouveau traitement permettant d’activer et d’accélérer la cicatrisation des plaies chroniques et ont publié leurs résultats dans le Journal of Investigative Dermatology.
Cette nouvelle technologie utilise les ultrasons qui en pénétrant dans la peau déclenchent une cascade de réactions biochimiques stimulant les cellules de la peau (fibroblastes).
« L’ultrason est une onde mécanique et élastique, qui se propage au travers de supports fluides, solides, gazeux ou liquides. La gamme de fréquences des ultrasons se situe entre 20.000 et 10.000.000 Hertz, trop élevées pour être perçues par l’oreille humaine.

Le nom vient du fait que leur fréquence est trop élevée pour être audible pour l’oreille humaine (le son est trop aigu : la gamme de fréquences audibles par l’homme se situe entre 20 et 20.000 Hertz). » Wikipedia

Les ultrasons sont utilisés dans l’industrie ainsi que dans le domaine médical.
Il faut savoir que dans une peau saine, la protéine fibronectine responsable de l’adhérence cellulaire active les fibroblastes, permettant la migration des cellules vers la plaie.
Le traitement par les ultrasons va stimuler la cicatrisation à la place de la fibronectine et favoriser ainsi de la même manière la migration des fibroblastes vers la plaie.

De plus, le traitement par ultrasons permet de réduire le risque d’infection, un « plus » particulièrement intéressant chez des patients âgés ou ayant un système immunitaire défaillant.
Les chercheurs les ont testés chez des souris, âgées, diabétiques qui avaient non seulement des plaies chroniques mais aussi des problèmes de cicatrisation du fait de leur diabète et de leur âge.
Le traitement par ultrasons a permis de stimuler la cicatrisation en diminuant de 30% le temps de guérison des lésions.

Cette diminution de 30% a permis à ces souris âgées de retrouver un temps de cicatrisation comparable à celui de souris jeunes et surtout en bonne santé. 

Les chercheurs désirent tester cette méthode chez l’homme dans les années à venir.

Ils veulent tester en priorité les patients avec des risques de plaies chroniques c’est à dire les patients alités avec des escarres dues à une pression continue, les sujets âgés présentant des ulcères de jambe d’origine vasculaire ou encore les diabétiques avec des ulcères sur la peau : 15% de diabétiques présentent des plaies chroniques au pied ou pied diabétique avec mal perforant plantaire.

Les chercheurs britanniques estiment que ce traitement pourrait économiser, chaque année, plus de 3 milliards de livres de dépenses de santé au Royaume Uni, grâce à la réduction de 30% du délai de cicatrisation.

Le Docteur Mark Bass, principal auteur de cette étude, souligne aussi que ce traitement permettrait de soulager la douleur et le risque d’amputation associés aux ulcères de jambe.

De plus, ce traitement ne comporte pas les effets secondaires liés aux traitements médicamenteux. 
C’est donc un grand espoir pour la prise en charge des plaies chroniques.

Docteur DENJEAN, très intéressée par cette étude car les ultrasons donnent déjà des résultats intéressants en médecine esthétique….
  

Favoriser la cicatrisation

Et voilà, l’ accident est arrivé, la peau est entamée: vite, tout entreprendre pour éviter une cicatrice

Alors que faire en premiers soins:

Nettoyer la plaie+++:
Toute plaie infectée retarde la cicatrisation (être encore plus vigilant en cas de diabète)
Donc laver la blessure à l’eau savonneuse.
Si la plaie à eu lieu à cause d’un objet sale, il faut désinfecter avec un antiseptique.

Il faut ôter toutes les salissures: cailloux ou poussières, bouts de verre, terre etc…. Ils empêchent une bonne cicatrisation et certaines inclusions peuvent même laisser des marques indélébiles comme par exemple des particules de bitume et créer ce que l’on appelle un « tatouage » accidentel.

Une fois nettoyée, la plaie doit être protégée et couverte avec un pansement imperméable et non adhérent car une la plaie qui sèche à l’air libre va se terminer en croûte. Cette croûte va tirailler et on aura tendance à l’arracher avec des risques de surinfection.
Le pansement doit être stérile et maintenir la plaie dans un milieu humide à l’abri de l’air, de l’infection et aussi la protéger du soleil pour éviter qu’ elle pigmente.

Les pansements dits hydrocellulaires ou les tulles gras sont conseillés car ils vont maintenir la plaie dans une atmosphère humide et activer la réparation des tissus cutanés.

Ce pansement doit être laissé en place au moins 48h+++
En effet si on le retire trop tôt, les cellules qui sont en cours de régénération vont être arrachées, les fibres de collagene qui comblent la plaie vont partir avec le pansement et ce sera encore un retard à la cicatrisation.

Pour favoriser le processus de cicatrisation on peut ensuite appliquer une crème cicatrisante si on veut accélérer la réparation.

On peut aussi s’aider de l’homéopathie : staphysagria en 7 ch 4 fois par jour associé à Arnica 7ch surtout en cas de brûlure et même belladona 5ch pour la rougeur et l’oedème.
Calendula 5ch peut aussi accélérer la cicatrisation et atténuer les contusions associées.

Il ne faut pas hésiter à demander conseil car nous sommes inégaux face à la cicatrisation, beaucoup de facteurs interviennent:
l’âge, la couleur de la peau ( les peaux noires tâchent et cicatrisent en épaisseur), la localisation (les tensions d’un dos ont tendance à écarter les berges de la plaie).

Alors si malgré toutes ces précautions la plaie laisse une cicatrice qui vous gâche la vie il existe diverses méthodes pour l’aider à s’effacer: injections, relèvement de cicatrice, laser, peelings…

Mais avant d’envisager ces traitements esthétiques, le dermatologue vous conseillera d’ attendre au moins 6 mois car une cicatrice continue à évoluer dans le bon sens.

Une cicatrice très affichante au début peut s’atténuer ensuite !

En conclusion, prenez toutes les précautions à la moindre plaie et si la cicatrice survient, ne désespérez pas la nature fait bien les choses et elle s’atténuera soit spontanément soit avec l’aide de la dermatologie esthétique.

Docteur DENJEAN qui fait confiance à la merveilleuse mécanique du corps humain…

20130124-234645.jpg

%d blogueurs aiment cette page :