Archives de Tag: regime

Manger des noix aide au régime

Les noix, on le sait, permettent déjà de préserver les structures cérébrales associées au déclin cognitif.

Mais il faut aussi savoir qu’elles favoriseraient le sentiment de satiété en régulant la faim et donc permettraient de contrôler l’envie de manger des aliments malsains en stimulant l’activité cérébrale dans la région associée au contrôle.

Ceci a été démontré par une étude du Beth Israel Deaconess Medical Center (Boston, États-Unis).

Le Docteur Christos Mantzoros déclare : « Nous savons que les gens se sentent rassasiés après avoir mangé des noix, mais il a été surprenant de constater que l’activité liée aux signaux alimentaires, et par extension ce que les gens mangeaient et leur sensation de faim, a changé dans le cerveau « . Autrement dit, la consommation de noix active une zone du cerveau associée à la régulation de la faim.

Une étude a été menée pendant cinq jours d’études avec 10 volontaires, obèses à qui l’on a fait consommer quotidiennement des smoothies contenant 48 grammes de noix.

Au cours d’un autre essai, ils ont consommé des smoothies qui n’en contenaient pas mais sans le savoir.

Un placebo a remplacé la noix mais en gardant le même goût que les noix.

Les participants ont déclaré à la suite de l’expérience avoir moins faim lorsqu’ils ont consommé des smoothies contenant de la noix.

Le Docteur Mantzoros explique : « Lorsque les participants mangent des noix, cette partie de leur cerveau s’agite, ce qui veut dire qu’ils ont moins faim ou qu’ils se sentent entièrement rassasiés « .

Lors de cette étude on a montré aux participants des images de hamburgers ou de desserts et les scientifiques ont noté une activité accrue dans une partie du cerveau appelée cortex insulaire après que les participants aient consommé un régime riche en noix, zone qui correspond au contrôle de la faim.

Cette zone est impliquée dans le contrôle cognitif et dans la sensibilité, ce qui selon les chercheurs, explique qu’une fois rassasiés les personnes ne sont pas influencées par la faim et donnent plus d’importance au choix des bons aliments.

Un moyen de réduire l’obésité ?

Les auteurs de cette étude déclarent d’ailleurs : « Nous prévoyons d’utiliser cette découverte afin de comprendre pourquoi les gens réagissent différemment à la nourriture dans l’environnement et à développer de nouveaux médicaments afin de diminuer les problèmes liés au poids « .

L’avantage est que les noix (comme beaucoup d’oléagineux) ne sont pas chères, très faciles à conserver et à emmener (pour un encas par exemple).

De plus les noix diminuent le taux de LDL cholestérol (dit « mauvais » cholestérol) dans le sang. Un taux de LDL cholestérol élevé fait partie des principales causes de maladies cardiovasculaires, ce qui explique que la capacité des noix à diminuer le taux de LDL cholestérol semble très bénéfique pour le cœur.

Enfin dernier point mais non le moindre, une étude dirigée par des chercheurs de l’Université de Californie de Los Angeles (UCLA) démontre que manger des noix régulièrement améliore les performances intellectuelles du cerveau au niveau de la mémoire, de la concentration et de la vitesse de traitement de l’information.

Donc pas d’hésitation mangez des noix mais attention pas plus de 40 grammes par jour car c’est tout de même un aliment qui contient 80% de graisses, même si elles sont saines !

Comme toujours la modération est la meilleure alliée de la santé.

Docteur DENJEAN qui aime les noix et en ajoute très souvent dans ses salades…

Un régime pour maigrir est plus efficace si l’on mange plus le matin que le soir

Une étude conduite par des chercheurs israéliens sur des femmes obèses avec une IMC de 32 présentant aussi un syndrome métabolique, semble prouver qu’il est préférable de manger plus le matin que le soir quand on suit un régime basses calories.

L’étude a été publiée dans Obesity.

Les femmes ont participé pendant 12 semaines à une étude ayant pour but d’évaluer les effets d’un régime pauvre en calories (1400 kcal/jour), selon la répartition de ces calories.
C’est à dire selon qu’une partie importante de ces calories est consommée le matin ou le soir.
Donc, une partie des femmes a dont consommé 700 kcal au petit déjeuner, 500 kcal au déjeuner et 200 kcal au dîner, alors que l’autre partie a inversement consommé 200 kcal au petit déjeuner, 500 kcal au déjeuner et 700 kcal le soir.

Les résultats obtenus sont intéressants : le groupe avec la répartition « plus de calories le matin » a perdu plus de poids et de tour de taille que le groupe ayant la majeure partie des calories le soir.

Il est de plus important de noter que les triglycérides dans le groupe plus de calories le matin ont diminué de 33,6%, alors qu’ils augmentaient de 14,6% dans l’autre groupe.

De plus, la tolérance au glucose était également meilleure dans le premier groupe.
Après des repas tests, la glycémie, l’insulinémie et l’impression de faim étaient plus bas dans le groupe «matin», et l’impression de satiété était plus élevée.

La conclusion de cette étude semble démontrer qu’il est préférable pour les personnes obèses, avec un syndrome métabolique, de consommer la partie la plus importante des calories d’un régime amaigrissant dans la première partie de la journée.
En effet, les femmes du groupe «plus de calories le matin» ont donc maigri plus vite et plus facilement. Elles ont perdu plus de tour de taille que l’autre groupe.
Et elles ont en effet géré plus facilement leur faim au cours de la journée.

Docteur DENJEAN nettement favorable pour plus de calories le matin en respectant le régime pauvre en calories.

Source

Jakubowicz D, Barnea M, Wainstein J, Froy O. High caloric intake at breakfast vs. dinner differentially influences weight loss of overweight and obese women. Obesity (Silver Spring). 2013 Mar 20.

IMG_0941

Les pommes de terre… permettraient de lutter contre l’obésité !

Depuis de très nombreuses années les régimes pour perdre du poids ont considéré les glucides comme l’ennemi principal.
Cette affirmation va peut être bientôt dépassée !
Les pommes de terre vont elles devenir le meilleur choix nutritionnel ?

Les scientifiques de l’Université McGill, à Montréal viennent de le prouver avec une expérience bien particulière.
Les résultats ont été publiés dans la revue « Molecular Nutrition & Food Research ».

Ils ont nourri des souris pesant 25 grammes avec un régime « induisant l’obésité ».
Mais certaines recevaient aussi en même temps un extrait de pomme de terre.
Au bout de dix semaines d’expérience, les souris sans extrait de pomme de terre avaient pris 16 grammes. Alors que les souris qui avaient pris l’extrait de pomme de terre n’ont elles pris que 7 grammes.

« Nous avons été étonnés par les résultats », a déclaré le professeur Luis Agellon, l’un des auteurs de l’étude. « Nous avons d’abord pensé que nous nous étions trompés. Nous avons donc refait l’expérience en utilisant un autre lot d’extrait préparé à partir de pommes de terre cultivées dans une autre saison, pour être certains de nos résultats. »

Selon les résultats de cette étude, les avantages de la pomme de terre sont dûs à sa forte teneur en polyphénols, un composant chimique bénéfique pour la santé que l’on trouve essentiellement dans les fruits et légumes, le vin rouge, le thé, le café et le chocolat.

Les pommes de terre sont connues pour leur richesse en glucides mais elles sont également une source de vitamine C, B2, potassium, manganèse et de fibres alimentaires.
Pour les chercheurs responsables de cette étude, cela pourrait aussi être la raison pour laquelle les Français restent minces.
Selon Stan Kubow, auteur principal de l’étude : « Dans le fameux régime français, considéré comme très sain, les pommes de terre (et non le vin rouge) sont la principale source de polyphénols ». « En Amérique du Nord, les pommes de terre arrivent en troisième position en tant que source de polyphénols ».

« La dose quotidienne d’extrait provient de 30 pommes de terre, mais bien sûr nous ne conseillons pas à quiconque de manger 30 pommes de terre par jour car cela représenterait beaucoup trop de calories », précise Stan Kubow.

Après ces résultats encourageants sur la souris, il faut maintenant tester les polyphénols sur l’être humain. Les chercheurs sont optimistes et pensent que «cette piste naturelle semble d’ores et déjà très prometteuse comme thérapie complémentaire à un régime médicalisé de perte de poids».

Ce supplément pourrait être proposé un jour sous la forme de complément alimentaire ou d’ingrédients à ajouter directement dans les plats cuisinés chez soi.

Il va sans dire que si vous désirez rajouter des pommes de terre, en attendant le complément alimentaire, il est préférable de les cuire sans gras (adieu les frites), et d’éviter d’en manger 30 !
Par contre, n’oubliez surtout pas de les associer à des fruits et à des légumes verts.

Docteur DENJEAN qui aime beaucoup les pommes de terre en robe des champs…

/home/wpcom/public_html/wp-content/blogs.dir/3a4/42261855/files/2014/12/img_0932.jpg

Le régime méditerranéen semble augmenter l’espérance de vie

Le régime méditerranéen est une variété de cuisine qui se pratique dans les pays du littoral de la mer Méditerranée et qui est réputé pour être très bon pour la santé et même pour mieux contrôler le poids.
Cette façon de s’alimenter existant depuis des millénaires se retrouve en Grèce, au Maroc, en Crête, en Sardaigne est un mode alimentaire très sain et bénéfique pour la santé.

Il se compose essentiellement de légumes, de fruits, de poisson et d’huile d’olive.
Ce mode d’alimentation n’est pas un régime mais un mode de vie culturel qui offre beaucoup de bénéfices et que tout le monde peut facilement appliquer.

Parmi les nombreux bénéfices qu’apporte ce type de régime il y a en premier lieu le contrôle du poids car c’est une alimentation assez pauvre en graisse saturée et en aliments raffinés ce qui permet d’éliminer la consommation de nourritures très caloriques.

De plus la consommation d’huile d’olive protège le système circulatoire et cardiovasculaire, donc le risque de maladies coronariennes.

Enfin parmi les avantages, le plus significatif est que ce mode alimentaire méditerranéen permet d’allonger l’espérance de vie.

C’est la récente découverte de chercheurs américains.
Une étude publiée dans la revue «The BMU» affirme que cela pourrait être lié à la longueur des télomères.

Les télomères sont des structures placées à l’extrémité des chromosomes et sont fabriquées durant le développement embryonnaire.
Ce sont de courtes séquences d’ADN répétées plusieurs milliers de fois.
Elles protègent les chromosomes contre les effets du temps et de l’environnement. Lors du vieillissement, les télomères raccourcissent jusqu’à disparaître ce qui menace la survie et la reproduction des cellules.

Les télomères raccourcissent avec l’âge mais aussi lors de l’inflammation et du stress. Des études ont montré que des télomères courts sont associés à un risque plus élevé de maladies liées à l’âge.

C’est pourquoi, des chercheurs de l’Hôpital des femmes de Brigham et la faculté de médecine de Harvard ont analysé des données sur 4676 femmes en bonne santé, d’âge moyen, (personnels infirmiers) (Nurses’ Health Study).
Les participantes ont dû remplir des questionnaires assez détaillés sur leurs habitudes alimentaires.
Lors de l’analyse des réponses pour un score au régime alimentaire a été attribué, de 0 à 9 points, selon sa ressemblance ou non avec le régime méditerranéen. Dans le même temps, une analyse de sang a été réalisée pour mesurer la longueur des télomères.
Les résultats ont montré qu’une alimentation proche d’un régime méditerranéen était fortement associée à des télomères plus longs.
Chaque changement d’un point du score du régime alimentaire provoquait en moyenne 1,5 année de vieillissement des télomères.

Je rappelle donc les principes de base de cette alimentation culturelle :

Le régime alimentaire de type méditerranéen ou Crétois est une alimentation très riche en légumes frais ou légumes secs et fruits frais, variés, avec des céréales et des oléagineux. La consommation de viande est très minime alors que la consommation de poissons et de produits laitiers (de chèvre et de brebis en particulier) est plus importante. Les lipides sont apportés par l’huile d’olive.
Enfin un verre de vin rouge peut être éventuellement consommé au cours des repas.

L’aspect positif de ce régime est qu’il permet de manger des produits naturels et qu’il maintient le poids idéal sur une longue période. Son objectif est de réduire les graisses abdominales. De plus il est facile à intégrer dans son alimentation : il permet une grande liberté de ses choix alimentaires en plus d’une fraîcheur saisonnière renouvelée. Et pour toutes les générations….

Dr DENJEAN qui prend toujours le régime Crétois en référence pour la constitution de ses repas au quotidien.

IMG_0922.JPG

%d blogueurs aiment cette page :