Archives de Tag: réverbération

L’index UV

Nous sommes constamment exposés aux rayons ultraviolets (UV) de façon plus ou moins importante selon la saison, notre profession si elle a lieu en extérieur, notre type de peau, etc…
Le soleil que tout le monde recherche est très souvent un faux ami.

En effet, le spectre solaire est composé de rayons électromagnétiques d’énergie et de longueurs d’ondes variables.
Ils vont pénétrer plus ou moins profondément dans la peau et entraîner des effets biologiques importants qui vont se révéler aussi bien bénéfiques que néfastes. Parmi eux, les ultraviolets.
Cependant, ce ne sont pas les UV qui améliorent notre humeur et notre mental, mais seulement la lumière visible (les UV sont invisibles).
C’est en effet elle qui agit sur la mélatonine, hormone qui agit sur nos rythmes biologiques et sur notre moral.

Les UV et IR, c’est quoi exactement ?

Le rayonnement ultraviolet est un rayonnement électromagnétique dont la longueur d’onde est intermédiaire entre celle de la lumière visible et celle des rayons X.

Le rayonnement infrarouge (IR) est un rayonnement électromagnétique d’une longueur d’onde supérieure à celle de la lumière visible.

Il existe 3 types d’ultraviolets : les UVA (400-315 nm), les UVB (315-280 nm) et les UVC (280-10 nm).

Les UVC sont les plus courts, les plus puissants, les plus nocifs.
Heureusement, ils n’atteignent pas la surface de la terre, car la couche d’ozone les arrête.
C’est pourquoi le trou dans la couche d’ozone est particulièrement dangereux.

Les UVB, moins puissants que les UVC, sont partiellement filtrés par l’atmosphère.
Sur notre peau, ils sont arrêtés par la couche cornée et n’atteignent pas le derme.
Ils sont responsables des cancers de la peau et des cataractes ( protéger les yeux avec de bonnes lunettes de soleil, un chapeau ou une grande visière ).
Rappelons que l’incidence des cancers de la peau a notamment doublé en 20 ans et c’est à ce jour une des premières causes de mortalité par cancer chez les jeunes adultes.
Ce sont également eux qui sont responsables des coups de soleil qui peuvent être de graves brûlures cutanées, mais aussi du bronzage (lié à la multiplication des mélanocytes et des grains de mélanine).
Le bronzage étant une protection que crée l’organisme pour se protéger.
Les UVB sont indispensables à la synthèse de vitamine D qui fixe le calcium des os et qui joue un rôle fondamental sur la structure de l’épiderme.

Les UVA sont les UV les plus faibles sur le plan énergie, mais ils pénètrent plus profond dans la peau, jusqu’au derme superficiel.
Ils sont impliqués dans le mécanisme du bronzage en faisant migrer les gains de mélanine vers la surface de la peau.
À un degré moindre que les UVB, ils sont aussi impliqués dans le coup de soleil, en cas de surexposition.
Les UVA sont les plus grands responsables du vieillissement cutané et de l’apparition des rides : Ils altèrent les fibres d’élastine et de collagène, les protéines de la peau et donc provoquent des lésions irréversibles.
La peau abimée par le soleil restera sensible à vie et devra être encore plus protégée.

Il faut savoir que les UV sont plus nombreux entre 12 heures et 16 heures.
Il faut aussi tenir compte de la réverbération :
Les UV sont réfléchis par l’eau (5% des UV réfléchis), le sable (20 % des UV réfléchis), l’herbe (5 % des UV réfléchis) et surtout la neige (85 % des UV réfléchis). Et plus on monte en altitude, plus ils sont nombreux.

Pour quantifier l’intensité du rayonnement UV, l’Organisation Mondiale de la Santé a mis au point l’index UV dont j’ai parlé dans mon article précédent.

En France, l’été, l’index UV atteint 7 – 8 en bord de mer.
L’index UV augmente par ailleurs de 10% par 1000 mètres d’altitude. Il augmente de même dans les cas où la réflexion est très importante : neige à la montagne, sable et eau en bord de mer en été (ne pas oublier que l’écume dans le sillage d’un bateau double la quantité d’UV reçue).
La météo donne maintenant l’index UV, chaque jour pendant l’été et pourra certainement aider à savoir comment il suffit de se protéger.

Enfin un mot sur les IR :

Le rayonnement infrarouge (IR) est un rayonnement électromagnétique d’une longueur d’onde supérieure à celle de la lumière visible mais plus courte que celle des micro-ondes.

Les IR (infrarouges) pénètrent jusqu’aux couches profondes de la peau. Ils font peu bronzer et créent un phénomène de vasodilatation qui peut entraîner de petits problèmes circulatoires.
Ils donnent une sensation de chaleur agréable certes mais aussi ils déshydratent et induisent un sécheresse cutanée.

Un dernier mot sur les UV artificiels en cabine :

C’est fortement déconseillé car dangereux pour la peau. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, ils ne préparent pas du tout la peau à l’exposition solaire car ils n’épaississent pas la peau. Ils n’ont pas non plus d’impact sur notre moral comme l’aurait une exposition au soleil puisque c’est la lumière qui agit sur notre humeur.

Il est clair que les explications médiatiques troublent la compréhension de tout un chacun.
Le besoin exprimé en exposition solaire et au bronzage rapide, ainsi que les effets sur le moral, sont en opposition avec la sauvegarde de la peau sur plusieurs décennies.
C’est pourquoi je tenais à rendre compréhensible les effets des UV.
Je compte sur votre compréhension pour relayer celle ci auprès de vos proches auxquels vous tenez tant. Les cancers sont toujours dramatiques quand ils sont constatés beaucoup trop tardivement. Tous les Dermatologues informent, encore et encore, mais chaque année les cancers de la peau progressent car cette information ne semble pas atteindre sa plénitude.

Docteur DENJEAN qui se protège toujours du soleil….

20130709-003326.jpg

La peau et le soleil en hiver

20121226-232851.jpg

En hiver aussi, protégez vous du soleil

En hiver, le rayonnement solaire est aussi dangereux que l’été.
Je dirai même plus car on se méfie moins et comme on ne ressent pas la brûlure du soleil on s’expose sans arrière pensée.

L’exposition répétée avec peu ou pas de protection contribue, comme l’été, à altérer les cellules cutanées et à favoriser des mutations de celles ci pouvant conduire in fine aux cancers cutanés et à un vieillissement prématuré car notre peau ne parvient plus à réparer les dégâts du soleil.

À la montagne sur les pistes enneigées, le soleil est très intense et les ultraviolets plus violents même par ciel couvert car la neige réfléchit 85% des rayons ultraviolets.
De plus la concentration en ultraviolets augmente de 10% à chaque palier de 1000 mètres d’altitude.
C’est beaucoup plus que la réverbération de l’été car elle n’est que de 20% pour le sable et 10% pour l’eau.

Il faut donc se protéger du soleil avec de bonnes crèmes solaires.

Vous devez le savoir mais j’aime le répéter : les expositions entre 12h et 16h sont à éviter et il faut renouveler l’application de crème environ toutes les 30 minutes environ.

Cependant le véritable écran total n’existe pas: une protection solaire, aussi efficace soit-elle ne peut protéger totalement contre les rayons ultra-violets du soleil.

D’ailleurs une norme européenne interdit la mention « écran total » et définit les calculs d’indices de protection solaires. Aujourd’hui, l’indice le plus fort qui existe est 50+ et ne concerne que les UVA bien qu’il existe des crèmes qui protègent également des UVB qui pénètrent moins profondément dans la peau que les premiers mais sont responsables des cancers cutanés.

Ces protections sont efficaces à condition de bien respecter les conditions d’utilisation c’est á dire renouveler l’application toutes les 30 mn.

Aucune crème solaire ne protége toute une journée!

De toute façon, en dessous d’un indice 20, une protection n’est plus efficace.

Enfin les crèmes comportent une date de péremption au-delà de laquelle elles n’offrent plus les mêmes propriétés.

De plus les variations de température (plage-voiture-atmosphere surchauffée) dénaturent la nature protectrice de la crème, donc ne gardez pas la crème de cet été pour vos sports d’hiver!

Enfin protégez vos yeux avec d’excellentes lunettes de soleil pour éviter l’ophtalmie des neiges

Profitez donc bien de vos vacances mais ne dilapidez pas votre capital soleil par inconscience

Docteur DENJEAN
qui voudrait que ses patients ne prennent pas de risques inutiles

%d blogueurs aiment cette page :