Archives de Tag: sébum

Acné et soleil: faux amis

Les beaux jours sont là et la tentation de se mettre au soleil avec grande envie.

On a souvent l’impression que le soleil améliore l’acné.
Mais il ne s’agit seulement que d’une impression !
Le risque de subir une aggravation de l’acné au retour du soleil est grand.

Tout ceci n’est donc qu’un leurre car en réalité comme le soleil assèche la peau et donne un aspect bronzé, il semble que les boutons disparaissent.
C’est ainsi que l’été l’acné semble s’améliorer.

En réalité, l’exposition solaire favorise l’épaississement de la couche superficielle de la peau et donc contribue à boucher les pores de la peau.
Ainsi le sébum ne peut pas s’évacuer et donc cela favorise la formation de points noirs et de microkystes.
Voilà pourquoi de fréquentes rechutes d’acné surviennent au retour des vacances.
L’amélioration estivale de l’acné est donc une fausse bonne idée. Il est inversement recommandé de se protéger du soleil, de ne pas s’exposer et d’utiliser des crèmes solaires adaptées.

Parfois aussi, chez d’autres, le soleil induit une poussée d’acné immédiate appelée « acné solaire » mais de toute façon chez tous les acnéiques, le soleil sans précautions entraine une accentuation de l’acné.

D’autre part, les médicaments antiacnéiques sont pour la plupart photosensibilisants et peuvent provoquer des éruptions cutanées sur les zones exposées au soleil.

C’est la raison pour laquelle il faudra utiliser une crème solaire à indice de protection élevée (minimum 50) en renouvelant l’application absolument toutes les deux heures.
Cette crème solaire ne doit pas être grasse, ni comédogène et sans parfum afin d’éviter toute irritation ou photosensibilisation.
L’idéal étant des crèmes solaires contenant des filtres minéraux (dioxyde de titane, oxyde de zinc) qui réfléchissent les rayons du soleil au lieu de les absorber.

Rappelons que la meilleure protection est le port d’un T-shirt et d’un chapeau car non seulement le soleil va aggraver l’acné mais il risque de provoquer des troubles de la pigmentation surtout au niveau des lésions cicatricielles.

En conclusion, si l’on veut éviter le rebond de l’acné au retour des vacances il faut absolument penser à se protéger.
En conséquence, si l’on est sous traitement anti acnéique et que l’on veut poursuivre ses soins, il faut redoubler de vigilance pour éviter toute réaction de photo sensibilité.

Docteur DENJEAN qui ne cesse de répéter qu’il faut se protéger du soleil….

IMG_0863.JPG

La peau, organe extraordinaire, possède plusieurs couches: commençons par l’ ÉPIDERME.

L’ ÉPIDERME:

L’épiderme, est la couche la plus superficielle de la peau.
Il est stratifié kératinisé et se renouvelle continuellement. Les KÉRATINOCYTES représentent la majorité des cellules épidermiques (90 % environ).

L’épiderme se régénère continuellement à partir de cellules de la couche basale qui présentent un haut potentiel prolifératif, une grande capacité à s’auto-renouveler
Après quelques cycles de division, les cellules quittent le cycle cellulaire pour se différencier progressivement en CORNÉOCYTES au cours de leur migration vers la surface de la peau et pour desquamer.

Cette couche est par endroits très fine, paupières par exemple, ou beaucoup plus épaisse sur certaines zones comme les paumes et les plantes.
Ces cellules mortes et sans noyau sont emplies d’une matière dure: la kératine.

La fonction primaire de l’épiderme est donc de produire la couche cornée qui forme une couche protectrice semi-perméable qui permet de maintenir une hydratation correcte de la peau.

L’ épiderme n’est pas irrigué par des vaisseaux sanguins et c’est donc le derme qui le nourrit, mais en revanche il possède beaucoup de terminaisons nerveuses.

Les MÉLANOCYTES sont un autre type cellulaire et sont contenus dans l’épiderme, intercalés entre les keratinocytes.

Ces cellules qui produisent la mélanine sont responsables de la couleur de notre peau.
Les mélanocytes se regroupent parfois et forment les grains de beauté qui peuvent être aussi de localisation dermo épidermique.

Les cellules de LANGERHANS représentent au maximum 5 % des cellules de l’épiderme et viennent de la moelle osseuse et et sont localisées entre les keratinocytes
Comme les mélanocytes, les cellules de Langerhans sont des cellules dendritiques (en forme d’étoile) et elles constituent des éléments essentiels de défense de l’organisme.

Leur rôle est de lutter contre les particules étrangères (antigènes) pénétrant dans l’épiderme, et par leur action, elles entrainent une réponse immunitaire pour que l’antigène soit éliminé.

Enfin les cellules de MERCKEL

Entre 6 et 10% des cellules de l’épiderme, elles aussi localisées entre les kératinocytes dans la couche de renouvellement,et surtout elles sont toujours au contact d’une terminaison nerveuse. Elles jouent un rôle essentiel car elles sont sont impliquées dans la fonction importante du toucher.

L’épiderme est recouvert de sébum de part les glandes SÉBACÉES présentes dans le derme et qui s’abouchent à sa surface.
Ceci constitue qui le fameux film hydrolipidique dont le rôle est de protéger des agressions extérieures.
Selon son importance on parle de peau sèche ou grasse.

L’épiderme est séparé du derme par une membrane dite membrane basale qui sert de barrière.

Docteur DENJEAN qui aime de plus en plus la dermatologie…

20130127-193457.jpg

%d blogueurs aiment cette page :