Archives de Tag: velo

20 mn de marche par jour pour une meilleure santé

Plus d’un quart des adultes dans le monde ont une activité physique très insuffisante selon une étude menée par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

La sédentarité est néfaste pour la santé car elle tue presque autant que le tabac.

La position assise prolongée et le manque d’activité physique sont responsables de plus de 5 millions de décès dans le monde alors que le tabac est responsable de 5,1 millions.

Le cardiologue et médecin du sport, Dr François Carré, explique pourquoi marcher au moins vingt minutes par jour est essentiel.

L’homme est fait pour marcher car il est programmé pour ça : en effet notre patrimoine génétique ne fonctionne bien que si on a une activité physique régulière.

Sans activité, il fonctionne mal ce qui va permettre le développement de maladies car il augmente le stress oxydatif ou oxydant au niveau d’inflammations qui permettent le développement de maladies.

Tandis que grâce à la marche, le taux d’inflammation et de stress oxydant va diminuer et ainsi éviter que des maladies chroniques se développent : cancers, diabètes, tension artérielle, l’augmentation du cholestérol qui favorise la survenue d’infarctus, les accidents vasculaires cérébraux.

Le Dr François Carré précise qu’il est préférable d’essayer de faire tous les jours une activité physique modérée parce que les bienfaits du sport ne durent pas plus de 24 à 48 heures.

Pour être efficace, la marche de 20 minutes dont on parle doit entraîner un léger essoufflement.

Bien sûr, ce ne sera pas le même en fonction de l’âge. On estime qu’à 20 ans, on commence à ressentir un essoufflement à 5 km/h et à 3 km/h à 80 ans.

Il faut d’ailleurs être capable de continuer à parler, mais que le discours est saccadé par la respiration.

On peut aussi préconiser dix minutes de vélo par jour ou de course à pied car c’est le fait de bouger qui est recommandé pour la santé en général.

Si on ne faisait rien avant, il faut reprendre la marche tous les deux jours puis au bout de deux à trois semaines, augmenter régulièrement.

Seule la régularité est bénéfique.

Si vous travaillez assis plusieurs heures par jour il faut se lever et faire quelques pas plutôt que d’aller fumer une cigarette.

Il faut préciser que ces conseils sont valables pour les enfants, hommes et femmes.

Le Dr François Carré insiste même sur les enfants car un enfant qui ne bouge pas, sera un adulte qui ne bougera pas. Et un enfant qui ne bouge pas va développer un petit niveau d’inflammation qui risque d’altérer son organisme lorsqu’il aura 30, 40 ou 50 ans.

Actuellement l’obésité atteint de plus en plus les jeunes.

Auparavant, le diabète de type 2, le plus courant, survenait chez les plus de 40 ans. On l’appelait le diabète de la maturité.

Aujourd’hui, c’est un diabète dont sont atteints de plus en plus d’enfants dès 15-16 ans.

Il est donc très urgent de prendre conscience des risques de la sédentarité.

Les recommandations françaises et celle de l’OMS en 2010, insistent sur un minimum de 150 minutes hebdomadaires d’activités physiques d’intensité modérée ou intense, chez les adultes.

Ces 150 minutes sont facilement atteintes si par exemple on les pratique 30 minutes par jour, 5 jours sur 7.

On peut donc être sédentaire et inactif, ce qui constitue un haut risque pour la santé, ou bien sédentaire et actif avec un moindre risque.

Aussi, l’Anses recommande à la fois de mener un mode de vie actif et de lutter contre la sédentarité.

Par exemple ne pas hésiter à se lever de sa chaise régulièrement dans sa journée de travail, prendre l’escalier plutôt que l’ascenseur, marcher ou prendre le vélo le plus possible.

On peut aussi bricoler, jardiner, passer l’aspirateur…

Tout est bon pour ne pas rester assis, ni allongé !

Docteur DENJEAN qui se lève plus tôt le matin pour faire ses 45 minutes de vélo elliptique.

Pédaler diminue les risques de crise cardiaque et de cancer

Même si vous ne vous sentez pas le courage de faire régulièrement du sport, vous pouvez pratiquer le vélo tous les jours par exemple pour vous rendre au travail. Ce mode de transport pour aller travailler permettrait de diviser par deux la probabilité de développer des maladies cardiovasculaires ou des cancers. 
En effet, une équipe de chercheurs de l’Université de Glasgow ont étudié les effets du Vélo sur la santé et les résultats ont été publiés dans le British Medical Journal.
L’étude a été réalisée sur plus de 250.000 personnes, la plupart habitant dans des villes.

Chacune a été interrogée sur son mode de déplacement pour se rendre au travail : marche, vélo, voiture ou transports publics et sur ses habitudes hygièno-diététiques.

Sur ces 250.000 personnes, 2.430 personnes sont décédées dans les cinq années suivant le début de l’étude : 

496 des suites d’ une maladie cardiovasculaire et 1.126 des suites d’un cancer.

En étudiant les différents éléments des patients incriminés et la cause de leur décès, les chercheurs de l’étude ont conclu que, le fait de se rendre tous les jours au travail à vélo permettait de réduire de 41% le risque de mourir prématurément. 
Tous les éléments ont été analysés tels que l’âge des participants, leur genre, leur indice de masse corporelle (IMC), leur consommation de tabac ou d’alcool, leur alimentation , leur comportement (sédentaire ou non), etc…

Si pédaler pour se rendre au travail est bénéfique, s’y rendre en marchant est également bénéfique pour le cœur, puisque le risque de mourir d’un problème cardiaque diminue de 36% par rapport aux personnes considérées comme inactives (se déplaçant en voiture ou en transports en commun). 
Par contre, aucune conclusion positive n’a pu être faite sur le bénéfice de la marche sur le cancer par rapport au pédalage. 

Cependant la marche étant un exercice de plus faible intensité que le vélo les bénéfices sont moins nets.

Le Docteur Carlos Celis-Morales, auteur principal de l’étude interviewé par Le Figaro a déclaré :

«La marche ne procure pas autant de bénéfice que le vélo car en général ce n’est pas la même distance qui est parcourue. Dans une semaine une personne qui va au travail à vélo parcourt en moyenne 50 kilomètres contre 10 kilomètres pour celles qui se déplacent à pied».

Docteur DENJEAN qui aime le Velo mais reste très prudente en ville….


Référence: D’après un article d’Aurélie Franc Publié le 25/04/2017 dans Le Figaro

%d blogueurs aiment cette page :