Archives de Tag: vergetures

La dépigmentation volontaire


J’ai eu la chance de participer en direct à une émission santé sur la radio Africa1 jeudi matin sur la dépigmentation volontaire pratiquée par les femmes et mêmes les hommes à peau noire.

Ce sujet me tient particulièrement à cœur.

C’est un fléau contre lequel il faut lutter car les effets secondaires sont dramatiques tant sur le plan cutané (acné, vergetures, troubles pigmentaires définitifs) que sur le plan général avec des risques d’insuffisance rénale, insuffisance hépatique, troubles hormonaux et même cancers cutanés.

Je vous mets le lien du podcast de cette émission qui vous permettra de télécharger cette émission.

http://www.africa1.com/spip.php?article59982

Docteur DENJEAN qui se désole toujours de constater que les peaux noires cherchent encore à se dépigmenter au risque de leur santé et les peaux blanches mettre leur santé en jeu en abusant du soleil pour bronzer…

   
 

L’immortelle et la peau


L’huile essentielle d’helichryse ou « Immortelle » : huile très précieuse.

L’huile essentielle d’helichryse Italienne est encore appelée « Immortelle ».
Nom botanique : Helichrysum italicum.
Famille botanique : Astéracées.

C’est une plante vivace du pourtour méditerranéen, caractérisée par des feuilles argentées en forme d’aiguilles molles disposées sur une tige couverte d’un léger duvet, et par ses petites fleurs jaune or (son nom vient du grec « helios », qui signifie soleil, et « chrysos », qui signifie or).
Ses fleurs ne se fanent pas, même dans les bouquets secs, d’où son nom d’immortelle.

En effet, cette huile essentielle a des propriétés au niveau de la peau grâce à son importante action réparatrice et aussi sur la circulation sanguine.

L’hélichryse (helichrysum italicum) fait partie de la famille des astéracées. Les botanistes la situe comme la plus évoluée du règne végétal.

On la trouve essentiellement en Corse, en altitude, à l’état sauvage mais aussi en Sardaigne, Croatie ou en Slovénie.

Sur l’île de beauté, tous les Corses connaissent cette plante aux fleurs « jaune d’or » qui pousse à l’état sauvage dans les endroits ensoleillés des plaines, dans les montagnes de Corse jusqu’à 1000 mètres d’altitude.
L’immortelle a une odeur forte, rappelant le curry et elle est surtout réputée pour ses propriétés médicinales exceptionnelles, notamment dans le soin des hématomes, des troubles de la circulation sanguine.
C’est pour cela qu’elle a aussi été surnommée « huile du boxeur ».

L’huile essentielle d’Helichryse est obtenue par distillation à la vapeur d’eau et sa composition est très complexe : on trouve des molécules chimiques comme des esters, des diones (proches des cétones), sesquiterpènes, alcools terpéniques et oxydes…

Cette composition chimique donne à l’helichryse ses propriétés sur la circulation sanguine car elle  » fluidifie  » le sang avec son action anti-hématome.

Quelques gouttes dans une crème médicale permettent de lutter contre une petite couperose ou en parallèle avec des traitements dermatologiques.

Elle est aussi réparatrice cutanée, grâce à l’italidione notamment, et elle est utilisée avec succès dans les vergetures récentes.

Comme toutes les huiles essentielles il y a des précautions d’emploi :

Il ne faut pas ingérer l’huile essentielle d’helichryse.
Tenir hors de portée des jeunes enfants.
Ne pas dépasser la dose prescrite : très peu de gouttes suffisent ( par exemple 2 gouttes sur un hématome ).
L’huile essentielle d’helichryse italienne est neurotoxique car elle contient des cétones donc il faut l’utiliser avec parcimonie tant en quantité qu’en durée…
Déconseillée aux jeunes enfants (sauf emploi localisé et très limité dans le temps ) et pendant la grossesse.
Ne pas utiliser pendant l’allaitement.
Attention aussi en cas de traitement anti-coagulant.
Une réaction de type allergique est bien entendu toujours possible. (Ne pas hésiter à faire un test dans le pli du coude ou derrière l’oreille avant l’utilisation répétée de cette huile essentielle).
Enfin en cas d’usage prolongé, toujours demander conseil à un professionnel de santé.

Docteur DENJEAN qui aime bien l’huile essentielle d’ helichryse.

20130602-013721.jpg

Les manifestations cutanées lors de la grossesse


Lors de la grossesse il se produit un afflux hormonal élevé qui entraîne des changements importants et profonds de la peau ainsi que des ongles et des cheveux. Ces modifications sont normales mais elles peuvent parfois aggraver une maladie cutanée déjà existante.

Il se produit une modification de la pigmentation de la peau avec une augmentation quasi constante et ce beaucoup plus chez les brunes à peau mate dûe au fait que les hormones accroissent la synthèse de mélanine par les mélanocytes.
Ces hyperpigmentations se voient à divers endroits :
La ligne blanche abdominale, c’est-à-dire entre le nombril et le pubis.
L’aréole du mamelon.
Les zones génitales.
Sur d’anciennes cicatrices.

La plupart du temps cette pigmentation diminue après l’accouchement mais dans quelques cas elle peut rester durant des années.

Autre pigmentation anormale et disgracieuse : le masque de grossesse ou chloasma.
Il survient chez 2 femmes sur 3, dans la 2ème partie de la grossesse.
Ce sont des taches brunes un peu festonnées qui se localisent sur le front, les joues, les tempes et la lèvre supérieure.
Il est favorisé par l’exposition solaire et est dû essentiellement à l’action combinée de 2 hormones : la progestérone et les oestrogènes qui stimulent la fabrication de la mélanine par les mélanocytes de la peau.

Ce masque peut disparaître quelques mois après l’accouchement.
Il peut persister et le traitement est difficile, il consiste en des peelings et des préparations dépigmentantes mais avant tout il faut privilégier la protection solaire avec des crèmes écran total 50+ , se couvrir avec un chapeau à larges bords et porter des lunettes de soleil.
Il faut savoir que la pilule est capable de provoquer le même phénomène de pigmentation puisqu’il y a prise hormonale ou alors de réactiver un masque de grossesse.

Les grains de beauté se modifient pendant la grossesse :
Ils augmentent de volume et foncent.
Souvent ces modifications disparaissent après l’accouchement mais n’hésitez pas si un grain de beauté vous inquiète à vous faire examiner par un Dermatologue.

Une poussée de duvets, notamment sur le visage peut apparaître mais Ils disparaitront après l’accouchement.
Sachez que l’épilation laser est totalement interdite pendant la grossesse.

A l’inverse on peut noter une chute des cheveux qui survient après l’accouchement dans les 6 mois qui suivent ou plus tard en cas d’allaitement, chute de cheveux favorisée par un taux trop bas de fer après un accouchement dû à une importante perte de sang.
La repousse se fait progressivement.

La vascularisation aussi est touchée :
Les vaisseaux sont fragilisés par les hormones et ils se dilatent.
Ainsi, on peut voir des varicosités sur les membres inférieurs et malheureusement elles ne disparaissent pas complètement après l’accouchement surtout en cas d’antécédents familiaux.
Elle pourront être traitées par laser.
Au maximum des varices peuvent apparaître.
Autre anomalie vasculaire les angiomes au début de la grossesse sur le visage, le cou et le corps. Ce sont de petites taches rouges punctiformes (angiomes rubis) ou en forme d’étoile (angiomes stellaires). Elles peuvent disparaître après l’accouchement en quelques mois ou persister.
Là aussi le laser vasculaire est très efficace.

La paume des mains devient rouge chez 2 femmes sur 3 au début de la grossesse, sans danger et cette rougeur disparaît après l’accouchement.

Les gencives peuvent devenir hypertrophiées et inflammatoires chez 80% des femmes enceintes et saigner.

Les vergetures, quant à elles, sont très fréquentes pendant la grossesse. Elles apparaissent sur le ventre, les seins, les fesses, les bras.
Elles ont 2 origines :
-Une distension trop rapide de la peau, due à la prise de poids rapide lors de la grossesse, entraîne une cassure des fibres élastiques et du collagène dans le derme.
-Une réaction de la peau face à l’augmentation de l’activité hormonale de la glande surrénale.

Ces vergetures pourront ensuite être atténuées par divers traitements chez le Dermatologue tels microdermabrasion, laser fractionné, carboxythérapie, etc…

Une peau plus grasse, voire acnéique, peut se voir pendant la grossesse mais à l’inverse selon les patientes la grossesse peut améliorer cette acné.

On peut aussi développer pendant la grossesse des excroissances de chair au niveau des seins, du cou ou des aisselles.
Elles ne représentent aucun signe de danger et votre Dermatologue pourra facilement les enlever.

Enfin dernier point et un des plus désagréables : le prurit (démangeaison) qui peut être très intense surtout en fin de grossesse au niveau du torse et de l’abdomen.
Ce prurit sans danger pour la mère peut parfois entraîner une prématurité pour le bébé.
N’hésitez pas à consulter votre Dermatologue….

En conclusion, il existe de nombreuses modifications de la peau pendant la grossesse sans danger et surtout qu’elles ne vous empêchent pas de vivre une grossesse sereine.

Docteur DENJEAN qui a toujours conscience que la grossesse suppose une attention particulière du corps pendant la grossesse.

20130314-235724.jpg

%d blogueurs aiment cette page :