Archives de Tag: Vieillissement

Les skinboosters et le vieillissement cutané

Les skinboosters sont des traitements agissant sur la qualité de la peau.
Tout en favorisant l’hydratation cutanée, ils stimulent la synthèse de collagène, améliorent la densité cutanée et donc sa tonicité et ainsi permettent d’atténuer significativement les signes du vieillissement cutané. 
Les skinboosters sont utilisés lors d’un mésolift un peu plus profond que le mésolift traditionnel.
Les produits utilisés sont des acides hyaluroniques légèrement réticulés.

Ils sont injectés dans la peau grâce à de multiples micro piqûres avec une aiguille très très fine.

Le résultat sera réellement visible qu’au bout de 3 à 4 semaines.

Cette forme d’acide hyaluronique ne comble pas, mais agit par un effet revitalisant en captant l’eau. Les tissus se densifient et la peau devient plus lumineuse.
De plus, les skinboosters ont la capacité de stimuler les fibroblastes qui pourront synthétiser plus de fibres collagène et d’élastine, mais aussi d’acide hyaluronique.
Car malheureusement avec le vieillissement, les fibroblastes sécrètent nettement moins de fibres collagène et élastiques et moins d’acide hyaluronique.

Pour un bon résultat, il faut prévoir une séance par mois, avec un protocole de 3 séances, voire même 4 séances si la peau est très flétrie. L’effet persiste environ 6 mois et il est souhaitable d’entretenir les résultats à raison d’une séance tous les 3 à 6 mois selon l’état de la peau.
De plus les améliorations sont cumulatives.
Les résultats des Skinboosters sont plus efficaces et plus durables sur la qualité de la peau que les mésolifts traditionnels pour le visage, le cou, le décolleté et aussi pour les mains qui perdent leur aspect fripé et décharné.
La peau de plus devient plus lumineuse, plus dense car les Skinboosters permettent une hydratation en profondeur.

Lors de ces injections, on peut parfois avoir de petits hématomes, des rougeurs qui disparaissent en 2 à 3 jours.
Mais il n’y a aucune éviction sociale.

Les Skinboosters sont particulièrement conseillés chez les fumeurs, lors des abus de soleil, de peau déshydratée et fripée, de perte de tonicité. 
C’est aussi un excellent traitement préventif du vieillissement.

Docteur DENJEAN toujours admirative et ravie pour ses patientes des résultats des Skinboosters.

  

Les végétariens et les végétaliens maigrissent plus facilement et vivent plus longtemps.

En 2007, l’Union végétarienne européenne avançait une proportion de végétariens de 2% en France contre 6% au Royaume Uni et 9% en Suisse et en Allemagne.
Une étude récente montre que les végétariens et les végétaliens perdent plus de poids lorsqu’ils se mettent au régime en comparaison aux consommateurs de viande.
Ainsi, une méta-étude taïwanaise publiée dans la revue «Journal of General Internal Medicine» démontre que les végétaliens peuvent perdre en peu de temps jusqu’à 2,5 kg de plus que les consommateurs de viande.
En effet, des chercheurs de l’Hôpital E-Da de Kaohsiung ont étudié 1.151 personnes à la diète ayant suivi un régime alimentaire spécifique végétarien pendant 9 à 74 semaines. 
Puis, ils ont ensuite comparé les résultats de ces régimes végétariens à ceux d’autres types de régimes alimentaires.

Dans l’ensemble, les personnes qui ont suivi un régime végétarien ont perdu nettement plus de poids (environ deux kilogrammes) par rapport à celles qui avaient consommé de la viande. 
Les adeptes du régime végétalien ont perdu encore plus de poids (près de 2,5 kg de plus que les non végétariens), tandis que les végétariens ont perdu environ 1,5 kg de plus que les non végétariens.

Selon le directeur de recherche, Ru-Yi Huang, l’explication se trouve dans la consommation abondante de céréales complètes, fruits et légumes qui jouerait un rôle dans les bons résultats obtenus avec les régimes végétariens. 
Les produits à base de céréales complètes et de légumes ont la plupart du temps un faible indice glycémique et donc n’entraîne pas de pic de glycémie. 
Les fruits, quant à eux, sont riches en anti oxydants, vitamines et minéraux.

Par contre, pour conforter ces résultats, de nouvelles études sont nécessaires pour étudier à plus long terme l’effet des régimes végétariens sur le contrôle du poids et le risque cardiométabolique.
Lors de précédentes études il avait déjà été établi que les végétariens vivent plus longtemps.
Afin de comprendre l’impact du régime végétarien sur la mortalité, une étude, publiée dans le JAMA, a suivi pendant six ans plus de 73000 membres d’une communauté religieuse américaine (adventiste) prônant l’alimentation par les végétaux. 
Mais tous ne suivaient pas ce régime, permettant donc aux chercheurs de faire des comparaisons entre eux. 

Ils ont ainsi découvert que parmi «les végétariens qui ont participé à l’étude il y a eu 12% de décès en moins sur la période d’observation».

Or, les chercheurs ont observé que le risque de mortalité baissait de 15% chez les végétaliens, de 9% chez les ovo-lacto-végétariens, de 19% chez les pesco-végétariens et de 8% chez les semi-végétariens.
Il faut en outre signaler les résultats d’une étude de l’Université d’Oxford démontrant que suivre un régime végétarien diminue de 32% les risques de maladies cardiaques par rapport aux régimes incluant viande et poisson. 
Cette étude a suivi 45000 personnes au Royaume Uni.
Les chercheurs ont aussi observé que les végétariens ont souvent un indice de masse corporelle plus bas et ont moins de risque de développer un diabète.

Une alimentation bannissant la consommation de chair animale protège donc du diabète, des risques d’insuffisance rénale et des maladies cardiaques. 
Par contre, les végétariens et les consommateurs de viande ont été touchés de façon identique par le cancer.

Certains experts demandent le retour à une alimentation quasi végétarienne dans les prochaines décennies pour faire face à d’éventuelles pénuries alimentaires sur la planète. 
Selon le Stockholm International Water Institute, «nous aurions à passer de 20% de protéines venant de produits animaux à 5% afin de réussir à nourrir les 2 milliards de personnes supplémentaires qui seront sur terre d’ici 2050».

Docteur DENJEAN qui aime les céréales, les fruits et légumes, les amandes et les noix…… et encore plus les fruits et légumes BIO d’été !
  

LES FILS TENSEURS

Avec le vieillissement, certaines parties du visage et du corps s’affaissent, notamment au niveau du visage, car la graisse sous cutanée diminue voire disparaît en aggravant le relâchement.

Les fils tenseurs sont destinés à lutter contre ce phénomène physiologique.

Grâce à une aiguille très finele fil complètement résorbable est introduit sous la peau dans le derme.

Ce fil de même nature que les fils chirurgicaux est entièrement résorbé par hydrolyse en quelques mois mais a permis l’induction d’un processus de cicatrisation avec production d’un nouveau collagène au niveau des fils et autour de ceux-ci.

 

Ce remodelage et le soutien des tissus par fils est une technique peu invasive, avec une brève période de récupération. 

Il s’agit d’une nouvelle technique innovante de rajeunissement du visage, qui offre les immenses avantages d’une intervention non-chirurgicale.

 

Les fils sont effectivement biodégradables et sont donc utilisés depuis fort longtemps en chirurgie. Lors de la mise en place, les fils sont insérés sous la peau et s’attachent au tissu cutané pour créer une tension.

Cela crée un léger étirement du tissu sous-cutané et de la peau, qui est raffermi après quelques jours grâce à l’augmentation naturelle du tissu conjonctif qui se forme autour du fil de sorte que la peau est plus ferme et tendue.

Très souvent le support qu’apportent ces fils permet de retrouver un visage plus « lumineux ».

Puis les fils se résorbent progressivement en quelques mois.

Les résultats sont en partie visibles immédiatement après le traitement (30%), selon le type de fils mais l‘effet complet se voit généralement 3 à 4 semaines plus tard, et peut aller pour certains jusqu‘à 3 mois après le traitement.

Selon l’indication et la zone de traitement, différentes sortes de fils et de techniques de traitement peuvent être utilisées. 

Ces fils ont généralement une fonction de support, puis de resserrement de la peau. L’efficacité des fils tenseurs perdure entre 8 et 12 mois.

Ainsi grâce à cette technique et ce néo-collagène on obtient une diminution des rides, avec une atténuation des peaux fripées sur une peau de meilleure qualité et nettement plus éclatante.

Un léger œdème et une petite douleur temporaire peuvent se produire après le traitement car ceci est dû à la perception du fil sous la peau.

Une inflammation peut exister pendant quelques jours.

Il peut aussi se produire temporairement des hématomes liés à l’insertion des fils avec les aiguilles. 

Cette technique est applicable au niveau du visage mais aussi du cou, décolleté et même des genoux.

Au niveau des bras, de l’intérieur des cuisses et de l’abdomen on peut aussi améliorer un relâchement modéré…

Si nécessaire ce traitement peut s’associer à des injections de comblement mais cela sera discuté avec le médecin et de toute façon à distance de la pose des fils.

Docteur DENJEAN qui adore poser les fils tenseurs…..

  

Le régime méditerranéen semble augmenter l’espérance de vie

Le régime méditerranéen est une variété de cuisine qui se pratique dans les pays du littoral de la mer Méditerranée et qui est réputé pour être très bon pour la santé et même pour mieux contrôler le poids.
Cette façon de s’alimenter existant depuis des millénaires se retrouve en Grèce, au Maroc, en Crête, en Sardaigne est un mode alimentaire très sain et bénéfique pour la santé.

Il se compose essentiellement de légumes, de fruits, de poisson et d’huile d’olive.
Ce mode d’alimentation n’est pas un régime mais un mode de vie culturel qui offre beaucoup de bénéfices et que tout le monde peut facilement appliquer.

Parmi les nombreux bénéfices qu’apporte ce type de régime il y a en premier lieu le contrôle du poids car c’est une alimentation assez pauvre en graisse saturée et en aliments raffinés ce qui permet d’éliminer la consommation de nourritures très caloriques.

De plus la consommation d’huile d’olive protège le système circulatoire et cardiovasculaire, donc le risque de maladies coronariennes.

Enfin parmi les avantages, le plus significatif est que ce mode alimentaire méditerranéen permet d’allonger l’espérance de vie.

C’est la récente découverte de chercheurs américains.
Une étude publiée dans la revue «The BMU» affirme que cela pourrait être lié à la longueur des télomères.

Les télomères sont des structures placées à l’extrémité des chromosomes et sont fabriquées durant le développement embryonnaire.
Ce sont de courtes séquences d’ADN répétées plusieurs milliers de fois.
Elles protègent les chromosomes contre les effets du temps et de l’environnement. Lors du vieillissement, les télomères raccourcissent jusqu’à disparaître ce qui menace la survie et la reproduction des cellules.

Les télomères raccourcissent avec l’âge mais aussi lors de l’inflammation et du stress. Des études ont montré que des télomères courts sont associés à un risque plus élevé de maladies liées à l’âge.

C’est pourquoi, des chercheurs de l’Hôpital des femmes de Brigham et la faculté de médecine de Harvard ont analysé des données sur 4676 femmes en bonne santé, d’âge moyen, (personnels infirmiers) (Nurses’ Health Study).
Les participantes ont dû remplir des questionnaires assez détaillés sur leurs habitudes alimentaires.
Lors de l’analyse des réponses pour un score au régime alimentaire a été attribué, de 0 à 9 points, selon sa ressemblance ou non avec le régime méditerranéen. Dans le même temps, une analyse de sang a été réalisée pour mesurer la longueur des télomères.
Les résultats ont montré qu’une alimentation proche d’un régime méditerranéen était fortement associée à des télomères plus longs.
Chaque changement d’un point du score du régime alimentaire provoquait en moyenne 1,5 année de vieillissement des télomères.

Je rappelle donc les principes de base de cette alimentation culturelle :

Le régime alimentaire de type méditerranéen ou Crétois est une alimentation très riche en légumes frais ou légumes secs et fruits frais, variés, avec des céréales et des oléagineux. La consommation de viande est très minime alors que la consommation de poissons et de produits laitiers (de chèvre et de brebis en particulier) est plus importante. Les lipides sont apportés par l’huile d’olive.
Enfin un verre de vin rouge peut être éventuellement consommé au cours des repas.

L’aspect positif de ce régime est qu’il permet de manger des produits naturels et qu’il maintient le poids idéal sur une longue période. Son objectif est de réduire les graisses abdominales. De plus il est facile à intégrer dans son alimentation : il permet une grande liberté de ses choix alimentaires en plus d’une fraîcheur saisonnière renouvelée. Et pour toutes les générations….

Dr DENJEAN qui prend toujours le régime Crétois en référence pour la constitution de ses repas au quotidien.

IMG_0922.JPG

La tanorexie, addiction dangereuse

La tanorexie, une dépendance très dangereuse au bronzage.

Selon Wikipedia : « La tanorexie, tanoholisme ou encore bronzomanie, est une dépendance pathologique au bronzage. Le tanorexique ne supporte pas d’avoir le teint clair et cherche à être bronzé toute l’année, mais sans recourir à des crèmes auto-bronzantes… Le vrai tanoholique ne veut pour sa peau que des rayons ultraviolets.
La recherche d’esthétisme et désirabilité sociale est le premier facteur qui explique que le souci de la santé passe au second plan. »
Le tanorexique fait passer son apparence esthétique avant sa santé.

En effet, le bronzage est pour certains une addiction que l’on nomme tanorexie.
Emprunté à l’anglais « to tan », signifiant bronzer et se calque sur le sens du mot « anorexie » comprenant le fait d’avoir une vision déformée de son corps,
Pratiquement l’exposition solaire entraîne la libération de bêta-endorphines qui provoquent un sentiment d’euphorie et un pouvoir analgésique supérieur à celui de la morphine.

Les personnes addict au bronzage n’en sont pas conscientes et cherchent tous les arguments possibles pour s’exposer au soleil ou aux ultra violets artificiels en cabine, dont le besoin de se recharger en vitamine D.

Le Docteur Aymeric Petit, psychiatre à l’hôpital Bichat et coauteur du livre «le soleil dans la peau» pense que les patients tanorexiques sont en nombre croissant.
Il estime que la personne devenue dépendante à l’exposition solaire perd tout contrôle et gère même son emploi du temps en fonction des meilleurs créneaux d’exposition au soleil.
Le Docteur Aymeric Petit cite même l’exemple de certaines patientes et patients dysmorphophobiques qui se voient pâles alors que leur peau est complètement tannée.

Ces comportements sont bien sûr pathologiques et comparables à la vigorexie (addiction au sport)

La tanorexie entraîne l’épuisement rapide du «capital soleil», c’est à dire à la quantité totale de rayons du soleil que chaque personne, selon son phototype, peut recevoir tout au long de sa vie sans risque.
Si on ne respecte pas le capital soleil individuel, alors apparaissent un vieillissement prématuré, des carcinomes cutanés et plus grave encore des mélanomes en sachant que les cancers cutanés sont en augmentation régulière.
La tanorexie touche de plus en plus de jeunes filles cherchant ã embellir leur corps.

Alors revenons à la raison !!!

En France, la majorité des phototypes est de type I, II, III, donc il faut éviter de s’exposer aux heures les plus dangereuses c’est à dire entre 11 heures et 16 heures et il faut toujours appliquer une crème solaire protectrice à fort indice solaire qui implique à la renouveler toutes les deux heures et rend indispensable de porter chapeau et lunettes.

Ainsi, l’on peut parodier un slogan célèbre : un peu de soleil ça va, trop de soleil bonjour les dégâts …

Docteur DENJEAN qui ne s’expose pratiquement jamais au soleil…

20140727-222217-80537761.jpg

L’eau de javel utilisée comme anti rides ?

Selon certains Dermatologues américains de l’Université de Stanford, en Californie aux États-Unis, l’eau de javel utilisée pour le ménage pourrait aider à réparer la peau endommagée et soulager les brûlures de patients ayant subi une radiothérapie.

Cette étude a été publiée dans le Journal of Clinical Investigation.
Mais attention, ne vous précipitez pas sur votre clic de javel immédiatement !

Ce n’est pas encore le moment de rentrer l’eau de javel dans votre nécessaire de beauté !

L’étude a été conduite sur des souris en laboratoire et rien ne prouve que cela soit encore applicable chez les humains.

Plusieurs expériences sur des souris ont donc été menées :
Lors de la première, les souris ont été plongées dans des bains d’eau pure et d’autres dans des bains de javel diluée à 0,005%. Des bains de javel de 30 minutes quotidiens ont donné des effets spectaculaires : moins de problèmes de peau, meilleure cicatrisation, meilleure repousse de poils.

C’est ainsi que les chercheurs ont constaté que l’eau de javel a diminué les inflammations cutanées, tout en donnant une apparence plus jeune à la peau et même ils ont pu constater une peau épaissie et un accroissement de la production de cellules.

D’où viennent ses curieux pouvoirs ? L’eau de javel bloquerait le processus d’autodestruction à l’origine de l’inflammation dans les cellules, selon les chercheurs américains qui font part de leurs conclusions dans le Journal of Clinical Investigation.

Sur le plan thérapeutique dermatologique, on savait déjà que l’eau de javel pouvait, dans certains cas, être efficace pour lutter contre l’eczéma et que cela était lié à l’action antimicrobienne du produit.
Or, les concentrations utilisées par les chercheurs de Stanford lors de cette expérimentation n’étaient pas suffisamment élevées pour que ce soit dû à son action anti microbienne.

L’eau de javel agirait en bloquant momentanément la molécule NF-kB qui joue un rôle dans le contrôle de l’inflammation, le vieillissement cutané et la réponse aux radiations.

D’autre part, les chercheurs ont remarqué que les souris soumises à une irradiation ont présenté des lésions moins importantes sur la peau ainsi qu’une guérison plus simple et plus rapide et sur les zones irradiées et traitée avec l’eau de javel la repousse des poils était plus manifeste.

Les scientifiques qui ont réalisé cette étude trouvent ces résultats très encourageants pour soulager les patients atteints d’un cancer avec des brûlures post radiothérapie.

Les chercheurs étudient ces résultats afin de voir si cela sera en effet applicable pour améliorer l’eczéma, soulager la radiodermite ou atténuer certaines lésions comme les ulcères diabétiques.
Ils pensent même que l’eau de javel pourrait devenir un produit de beauté pour lutter contre le vieillissement cutané !

Actuellement les effets sont de très courte durée.
Mais il reste à démontrer que ces résultats sont effectivement applicables chez les humains…. Mais étaler sur son visage des soins à l’eau de javel, est encore loin de devenir une pratique recommandable.

Docteur DENJEAN qui préfère nettement utiliser ses cosmétiques habituels tant pour le confort que…. pour l’odeur !

20131127-061117.jpg

Les crèmes à la Vitamine A Acide

Les crèmes à la vitamine A acide sont du domaine médical, et donc à ce titre, doivent être uniquement utilisées sur prescription médicale.
Ce n’est pas un produit de cosmétologie et pourtant elles sont assez souvent utilisées dans le traitement du vieillissement de la peau dû au soleil.

Comment agissent elles?

Elles agissent sur le derme en stimulant l’activité des fibroblastes.
Le fibroblaste est une cellule présente dans le derme et son rôle est essentiel, à tel point qu’elle est parfois appelée cellule de soutien.
Le fibroblaste permet la cohérence et la souplesse du derme.
Elle fabrique de très nombreux composés, dont le collagène, et participe activement au phénomène de réparation tissulaire lorsque c’est nécessaire.

Donc les crèmes à la vitamine A Acide en stimulant les fibroblastes, et au bout de quelques mois, elles favorisent l’apparition de fins faisceaux de collagène dans le derme.
Les rides et ridules diminuent.
L’épiderme s’améliore et les cellules cornées à sa surface redeviennent normales.
Le teint devient nettement plus lumineux.

Malheureusement pour garder ce résultat, le traitement doit continuer indéfiniment sinon les bénéfices stoppent et on revient à l’état antérieur.
Ces crèmes sont irritantes et mal tolérées par certaines peaux fines et fragiles.
Elles doivent être prescrites avec des crèmes hydratantes pour minimiser les effets secondaires tels tiraillements, sécheresse de la peau voire intolérance totale.
Ces crèmes à la vitamine A acide doivent être appliquées uniquement le soir, après la toilette, et surtout sur une peau bien sèche (très important).
Les crèmes hydratantes seront appliquées le matin.
Du fait de l’irritation secondaire, l’application ne peut être supportée tous les jours et il faut souvent faire un arrêt de quelques jours pour que l’irritation soit dissipée avant de faire la reprise du traitement.
En conclusion , l’application de crème à la vitamine A acide n’est pas anodine et surtout ne doit se faire que sur prescription médicale. Surtout après avis du Dermatologue qui après examen de votre peau jugera si c’est une indication et évaluera les bénéfices par rapport aux risques.

Docteur DENJEAN qui préférerait qu’en tout premier lieu, on évite surtout le vieillissement dû au soleil….

20130228-140108.jpg

Âge et déclin

Âge et déclin

Avec l’âge, la peau décline et malheureusement tout commence à la trentaine et même entre 25 et 30 ans.
Les cellules se renouvellent moins vite et les plus anciennes cellules s’éliminent moins rapidement, elles s’accumulent et donne à notre peau un aspect moins lumineux, plus brouillé.
Les cellules qui fabriquent les fibres collagène et élastiques diminuent et la peau devient plus fine, beaucoup moins souple.
Les glandes sébacées s’atrophient et donc la production de sébum diminue et la peau devient beaucoup plus sèche.
Elle est nettement moins résistante aux chocs.
Bien entendu, cela commence certes inexorablement mais lentement au début, puis le processus s’accélère avec les années pour s’aggraver à la ménopause ou la chute des œstrogènes aggrave la chute du collagène et de l’élastine..
Ce phénomène se retrouve chez les hommes avec l’andropause, syndrome discuté par certains, mais pourtant réellement existant.
En effet, les hommes aussi subissent une chute de leurs hormones (testostérone) après la cinquantaine, ce qui a pour effet chez eux aussi à un amincissement et une sécheresse de la peau.
Ce phénomène de déclin de la peau est lié aussi à la génétique bien sur et à l’environnement (stress, manque de sommeil, tabac, alcool, soleil).
Alors que faire devant ce déclin implacable ?
Faire au maximum de la prévention : favoriser une vie saine avec une alimentation équilibrée riche en anti oxydants, éviter le tabac, se protéger efficacement du soleil (en effet à quoi sert de s’exposer et de s’abimer definitivement la peau pour un bronzage bien éphémère ?).
Utiliser de bonnes crèmes anti rides, anti âge avec soit de la vitamine C, soit du rétinol par exemple.
Quant à l’acide hyaluronique dans les crèmes, n’espérez pas qu’il va combler vos rides car il ne pourra pénétrer dans la peau juste en appliquant une fine couche de crème, mais il va agir par son fort pouvoir hydratant.
Enfin, il faut toujours penser à hydrater sa peau aussi par l’intérieur en buvant suffisamment d’eau. (Minimum 1 litre et demi par jour)
Penser à laisser une coupelle d’eau près des radiateurs pour que l’air ambiant ne soit pas trop sec afin de ne pas déshydrater votre peau.
Une belle plante à toujours besoin d’eau !
Alors vous aussi…

Docteur DENJEAN qui pense toujours à préserver et à hydrater sa peau.

20130209-235403.jpg

La peau est un organe extraordinaire, suite ….

La peau est vivante:

La peau est un organe très important avec comme je l’ai déjà exposé, une surface de 2 m2 et un poids qui représente 10 % de celui de l’organisme.

C’est donc l’organe le plus étendu et le plus lourd de notre corps.

La peau est constituée de trois couches: l’épiderme en surface qui joue son rôle de barrière imperméable, puis le derme et enfin l’hypoderme en profondeur.
C’est un organe vivant en perpétuel renouvellement.
La peau possède aussi la capacité de se réparer elle même.
Lorsqu’une agression, quelqu’elle soit, rompt la barrière cutanée; la cicatrisation se met immédiatement en route et restaure l’intégrité de la barrière cutanée.

La peau a une épaisseur variable selon l’emplacement sur le corps: de 0,5 à 5 mm d’épaisseur.
Par exemple la peau est fine sur certaines zones comme les paupières et est beaucoup plus épaisse au niveau de la paume des mains ou de la plante des pieds.
De plus, elle est traversée par plus de 2 millions de pores
Le renouvellement des cellules de la couche superficielle se fait tous les 28 jours.

Notre peau est une enveloppe résistante, souple qui joue des rôles fondamentaux:

-Un rôle de protection vis-à-vis de l’extérieur (chocs, pollution, microbes, soleil ).
-Un rôle de régulation thermique.
-Un rôle dans la synthèse de la vitamine D.
-Un rôle de protection et un rôle immunitaire.
-Un rôle social et psychologique: elle est l’image que nous percevons des autres et celle que nous donnons et de plus elle est le miroir de notre vieillissement.

Force est donc de reconnaître que c’est le seul organe qui est à la fois photoprotecteur, thermorégulateur, barrière de défense, mais aussi récepteur sensoriel et capable de synthétiser des produits indispensables à l’organisme comme la vitamine D.

Le Dr DENJEAN qui est toujours admirative devant les capacités de la peau.

20130120-224834.jpg

Que peut on faire face au vieillissement ?

20130105-221212.jpg

Que peut on faire face au vieillissement ?

Selon l’institut national d’études démographiques (Ined):
« aujourd’hui l’espérance de vie à 65 ans en France est l’une des plus élevées du monde, tant pour les hommes que pour les femmes. (Homme 16,9 femme 21,4)
Seul le Japon (17,8 – 22,7 ) fait mieux et la Suisse pour les hommes (17,2) »

Certes la génétique conditionne en grande partie le vieillissement mais le rôle de l’environnement n’est pas négligeable!

En effet, fumer, boire de l’alcool , vivre dans la pollution, être stressé modifiera négativement notre capital génétique.
À l’inverse une vie saine et alimentation saine potentialiseront positivement notre capital génétique.

L’idéal est de vieillir en restant en forme et comme l’a dit le Docteur Étienne-Émile Baulieu : l’important est de donner de la vie à la vie.

Grâce au développement de la médecine nous pouvons espérer vivre plus vieux et en forme et par la médecine esthétique entretenir un aspect physique agréable.
Mais le plus important me semble-t.il est de vieillir en bon état intellectuel et à l’avenir les recherches s’orientent sur le vieillissement cérébral car avec l’âge avancé apparaissent les redoutables maladies dégénératives cérébrales (Alzheimer entre autres).

En effet on prévoit 150000 centenaires en 2050 alors qu’ils sont 17000 aujourd’hui.

Il est tout de même époustouflant de constater que nous avons gagné 25 ans d’espérance de vie en 50 ans. Ainsi en France entre 2010 et 2050 on verra se multiplier par 2 le nombre de sexagénaires.

Quand doit on s’occuper de son vieillissement et le prévenir?
Question importante pour l’avenir.

En fait, le plus tôt possible par des mesures préventives en évitant le tabac, l’alcool et bien sur le soleil.
Et avoir une activité physique minimum, 30 mn de marche par jour est le B.A BA.

N’oublions pas que l’organisme vit sa période de croissance jusqu’à environ 25 ans et que le processus s’inverse ensuite.

L’ idéal donc est de se faire suivre régulièrement par le médecin mais aussi en Dermatologie et médecine esthétique qui devra associer soins locaux anti âge et médecine anti âge par une bonne supplémentation (Anti oxydants, vitamines, oligoéléments …)

Puisque nous avons la chance d’espérer vivre plus longtemps il serait bon par respect pour soi même et pour les autres d’ entretenir son physique et bien sur garder une bonne activité intellectuelle.

Le Dr DENJEAN qui bien entendu veut battre le Guinness des records de l’ âge mais en super forme …

20130105-221240.jpg

%d blogueurs aiment cette page :