Archives de Tag: Vignette

La vignette définitivement supprimée

Le mardi 1er juillet 2014 la vignette a disparu officiellement.
Elle devait déjà officiellement disparaître le 1er juillet 2012 !.

Celle-ci a été créée et incorporée aux emballages médicamenteux en 1952 mais c’est en 1977 que la première vignette adhésive est apparue sur les boîtes de médicaments. Puis progressivement divers types de vignettes ont vu le jour, orange puis blanches et bleues pour marquer la différence entre les différents taux de remboursement.

Cette vignette n’a donc plus d’utilité actuellement avec les codes-barres bidimensionnels à haute densité, les codes Datamatrix.

En pratique, depuis le 1er juillet, les pharmacies ont bien sūr encore en stock des médicaments avec vignette qu’ils vont écouler progressivement.

Mais dorénavant les laboratoires et industriels ne les apposeront plus sur les emballages.

Les informations sur les prix et les taux de remboursement appliqués à chaque médicament sont dès à présent gérés par les logiciels de gestion des pharmacies.

En conséquence, les pharmaciens doivent désormais donner au patient une facture détaillée sur papier : c’est le « Ticket Vitale ».
Ce ticket est toujours imprimé sur le verso de l’ordonnance.

On trouvera sur ce «ticket Vitale», la quantité délivrée de chaque produit, leur dénomination exacte ou DCI, le prix de vente au public ainsi que le tarif forfaitaire de responsabilité et le taux de remboursement.

La feuille de soins comportera le code CIP de chaque médicament vendu.

En cas de médicaments achetés sans ordonnance les patients peuvent demander le prix et/ou un ticket de caisse au pharmacien et les informations sur leur prix pourront être disponibles grâce à un affichage dans chaque officine ou sur le site internet http://www.medicaments.gouv.fr.

Parallèlement à cette disparition de la vignette, le Ministère de la Santé a lancé une application smartphone.
Ainsi l’utilisateur pourra consulter la fiche de chaque médicament après l’avoir préalablement scanné avec son téléphone.

La Ministre de la Santé affirme que cette mesure a pour but de simplifier le travail des pharmaciens et de faciliter l’accès à une information complète sur le prix et le remboursement ainsi que la traçabilité des médicaments.

Pour l’instant, certes les officines vont avoir un surcroît de travail mais rappelons nous que la France était l’un des derniers pays à apposer encore des vignettes sur les boîtes de médicaments.

Docteur DENJEAN toujours favorable à la simplification par les bienfaits de l’informatisation.

20140705-145603-53763290.jpg

La disparition de la vignette sur les boites de médicaments remboursables est prévue pour début 2014.

La disparition de la vignette sur les boites de médicaments remboursables est prévue pour début 2014.

Cette disparition pourrait bien survenir en même temps que l’arrivée de la mention SMR (service médical rendu).
Lors de ses évaluations, la Commission de la transparence de la Haute Autorité de Santé (HAS) a attribué à certaines spécialités un service médical rendu (SMR) ou un Service Médical Rendu insuffisant (SMRi), ce qui peut conduire le Ministre de la Santé à décider de ne plus (ou de ne pas) rembourser certains médicaments.

Cette information aurait l’approbation du Ministère de la Santé ainsi que de la HAS.
Par contre les laboratoires pharmaceutiques y sont plus hostiles car il y a déjà beaucoup d’informations sur les boîtes de médicaments et surtout ils pensent qu’il y a un risque d’amalgame pour le patient entre SMR « bon médicament » et non SMR « mauvais médicament ».

Rappelons que la vignette et sa couleur apportaient cette information :
les vignettes blanches correspondant à un service médical rendu majeur ou important, les bleues pour un SMR modéré et les oranges pour un SMR faible ou insuffisant.

Le SMR est très controversé, le professeur Bernard DEBRÉ, membre du Comité national d’éthique, coauteur d’un livre polémique «Guide des 4000 médicaments utiles, inutiles ou dangereux» dit douter de l’indépendance de ceux qui évaluent…

Cette annotation SMR provoque beaucoup de confusion car on va se retrouver avec trop de signes et pictogrammes.
en effet, déjà depuis 2005 existent les triangles jaunes, oranges et rouges pour alerter contre les risques de somnolence et la conduite automobile.

Alors préparons nous à déchiffrer les pictogrammes et peut-être à lire les notices certainement plus explicites….

Docteur DENJEAN qui se demande si l’on pense réellement aux patients, de tous les āges, dans toute cette lourdeur administrative.

20130925-055639.jpg

%d blogueurs aiment cette page :