Archives de Tag: Medecine et Santé

Le nombril est un nid à bactéries

Lors d’une étude, des chercheurs américains ont identifié plus de 2 360 espèces de bactéries présentes dans le nombril d’une soixantaine de personnes.

Une équipe de chercheurs de l’université de Caroline du Nord aux Etats-Unis ont enquêté sur les replis de la peau du nombril et ont découvert environ 2368 espèces de bactéries et ont écrit un rapport publié dans la revue Plos One.

Le rapport explique que les bactéries trouvées sont souvent très rares et spécifiques à l’être humain sur lequel elles ont été trouvées.

En moyenne, sur chaque être humain testé, les chercheurs ont trouvé pas moins de 67 bactéries différentes vivant dans le nombril.

Ainsi donc notre nombril est aussi contaminé que la cuvette des WC ou même un clavier d’ordinateur ou encore un téléphone portable.

Alors, en vous lavant, n’oubliez pas de vous regarder le nombril et …de le nettoyer à fond !

Et prenez en encore plus soin si vous avez un piercing qui risque de concentrer les microbes.

20121122-105355.jpg
http://www.boosterblog.com

 

Ecraser ses médicaments : Une pratique dangereuse ?

Le CHU de Rouen a effectué une étude sur l’habitude de certains services et de certains patients de réduire en poussière des comprimés notamment en pédiatrie et en gériatrie. Hors cette habitude peut présenter des risques.

C’est notamment le cas des médicaments gastro-résistants ou des médicaments à libération prolongée.

La sensibilisation des patients est très importante et essentielle, afin que lors de leur retour à domicile, ils ne répètent pas à leur tour ces écrasements non adaptés.

Une éducation thérapeutique est impérative.

De même le fait de mélanger certains médicaments à certaines aliments comme la compote peut altérer son efficacité.

Donc attention respectez bien vos prises médicamenteuses afin de bénéficier au maximum de leur potentiel thérapeutique.

Du bon usage de l’azote liquide

En dermatologie l’azote liquide sert à brûler les verrues ou les petites lésions superficielles.

C’est en effet un gaz rendu liquide par basse température (-196°C) et qui provoque des brûlures à type d’engelures.

Alors pourquoi à Lancaster dans l’Angleterre du nord une jeune fille à t ‘ elle failli mourir en ingérant une boisson refroidie à l’azote liquide.

Par le contact de la chaleur de l’estomac celle ci a retrouvé sa forme gaz et a gonflé ce dernier comme un ballon et l’a fait exploser!

Bravade? Pari ? Inconscience de celui qui a préparé le cocktail ?

Toujours es t’il qu’elle a eu la chance d’avoir la vie sauve grâce à une intervention rapide des secours mais à quel prix?

Ablation de l’estomac et séquelles toute sa vie.

Docteur DENJEAN

Posté par Blogdermatologue à 16:01
Tags : Azote liquide, Dermatologie

%d blogueurs aiment cette page :