Archives de Tag: capital soleil

Le Printemps est la attention aux coups de soleil

 

 Et voilà, le printemps est là et le soleil est enfin au rendez-vous.

Avec le soleil, les sourires plus le moral reviennent et l’on voit partout en terrasse des cafés des hommes et des femmes s’installer en plein soleil pour boire un verre ou manger.

La plupart sans aucune protection.

Mais même si la chaleur n’est pas torride, le soleil reste toujours dangereux et ce d’autant plus que ce sont les premiers rayons et que notre peau plus ou moins blafarde n’est pas préparée.

Nous n’avons fabriqué aucun pigment durant ces mois d’hiver et il n’y a donc aucune mélanine dans notre peau prête à jouer son rôle photo protecteur.

Il faut donc s’exposer progressivement (et certainement pas à l’heure du déjeuner) pour activer nos mélanocytes afin qu’ils produisent cette mélanine photo protectrice.

N’oublions pas que nous sommes de plus inégaux face au soleil et que le capital soleil n’est pas le même pour tout le monde.

Une peau claire brûlera plus vite au soleil qu’une peau foncée.

De toute façon il est indispensable au printemps comme en été de se protéger au soleil avec au minimum une crème écran total, indice 50, à renouveler toutes les 2 heures car un indice 50 ne protège que 2 heures.

Enfin, protéger surtout vos yeux avec de bonnes lunettes de soleil et n’oubliez pas de mettre un chapeau…

De plus est-il utile de rappeler qu’il vaut mieux laisser systématiquement les bébés et les enfants à l’ombre car ce sont les coups de soleil pris dans l’enfance qui favorisent les mélanomes.

Docteur DENJEAN qui informe et informe toujours, année après année, pour plaider contre les effets dévastateurs du soleil sur notre peau fragile avec la plus grande conviction.

La tanorexie, addiction dangereuse

La tanorexie, une dépendance très dangereuse au bronzage.

Selon Wikipedia : « La tanorexie, tanoholisme ou encore bronzomanie, est une dépendance pathologique au bronzage. Le tanorexique ne supporte pas d’avoir le teint clair et cherche à être bronzé toute l’année, mais sans recourir à des crèmes auto-bronzantes… Le vrai tanoholique ne veut pour sa peau que des rayons ultraviolets.
La recherche d’esthétisme et désirabilité sociale est le premier facteur qui explique que le souci de la santé passe au second plan. »
Le tanorexique fait passer son apparence esthétique avant sa santé.

En effet, le bronzage est pour certains une addiction que l’on nomme tanorexie.
Emprunté à l’anglais « to tan », signifiant bronzer et se calque sur le sens du mot « anorexie » comprenant le fait d’avoir une vision déformée de son corps,
Pratiquement l’exposition solaire entraîne la libération de bêta-endorphines qui provoquent un sentiment d’euphorie et un pouvoir analgésique supérieur à celui de la morphine.

Les personnes addict au bronzage n’en sont pas conscientes et cherchent tous les arguments possibles pour s’exposer au soleil ou aux ultra violets artificiels en cabine, dont le besoin de se recharger en vitamine D.

Le Docteur Aymeric Petit, psychiatre à l’hôpital Bichat et coauteur du livre «le soleil dans la peau» pense que les patients tanorexiques sont en nombre croissant.
Il estime que la personne devenue dépendante à l’exposition solaire perd tout contrôle et gère même son emploi du temps en fonction des meilleurs créneaux d’exposition au soleil.
Le Docteur Aymeric Petit cite même l’exemple de certaines patientes et patients dysmorphophobiques qui se voient pâles alors que leur peau est complètement tannée.

Ces comportements sont bien sûr pathologiques et comparables à la vigorexie (addiction au sport)

La tanorexie entraîne l’épuisement rapide du «capital soleil», c’est à dire à la quantité totale de rayons du soleil que chaque personne, selon son phototype, peut recevoir tout au long de sa vie sans risque.
Si on ne respecte pas le capital soleil individuel, alors apparaissent un vieillissement prématuré, des carcinomes cutanés et plus grave encore des mélanomes en sachant que les cancers cutanés sont en augmentation régulière.
La tanorexie touche de plus en plus de jeunes filles cherchant ã embellir leur corps.

Alors revenons à la raison !!!

En France, la majorité des phototypes est de type I, II, III, donc il faut éviter de s’exposer aux heures les plus dangereuses c’est à dire entre 11 heures et 16 heures et il faut toujours appliquer une crème solaire protectrice à fort indice solaire qui implique à la renouveler toutes les deux heures et rend indispensable de porter chapeau et lunettes.

Ainsi, l’on peut parodier un slogan célèbre : un peu de soleil ça va, trop de soleil bonjour les dégâts …

Docteur DENJEAN qui ne s’expose pratiquement jamais au soleil…

20140727-222217-80537761.jpg

La peau et le soleil en hiver

20121226-232851.jpg

En hiver aussi, protégez vous du soleil

En hiver, le rayonnement solaire est aussi dangereux que l’été.
Je dirai même plus car on se méfie moins et comme on ne ressent pas la brûlure du soleil on s’expose sans arrière pensée.

L’exposition répétée avec peu ou pas de protection contribue, comme l’été, à altérer les cellules cutanées et à favoriser des mutations de celles ci pouvant conduire in fine aux cancers cutanés et à un vieillissement prématuré car notre peau ne parvient plus à réparer les dégâts du soleil.

À la montagne sur les pistes enneigées, le soleil est très intense et les ultraviolets plus violents même par ciel couvert car la neige réfléchit 85% des rayons ultraviolets.
De plus la concentration en ultraviolets augmente de 10% à chaque palier de 1000 mètres d’altitude.
C’est beaucoup plus que la réverbération de l’été car elle n’est que de 20% pour le sable et 10% pour l’eau.

Il faut donc se protéger du soleil avec de bonnes crèmes solaires.

Vous devez le savoir mais j’aime le répéter : les expositions entre 12h et 16h sont à éviter et il faut renouveler l’application de crème environ toutes les 30 minutes environ.

Cependant le véritable écran total n’existe pas: une protection solaire, aussi efficace soit-elle ne peut protéger totalement contre les rayons ultra-violets du soleil.

D’ailleurs une norme européenne interdit la mention « écran total » et définit les calculs d’indices de protection solaires. Aujourd’hui, l’indice le plus fort qui existe est 50+ et ne concerne que les UVA bien qu’il existe des crèmes qui protègent également des UVB qui pénètrent moins profondément dans la peau que les premiers mais sont responsables des cancers cutanés.

Ces protections sont efficaces à condition de bien respecter les conditions d’utilisation c’est á dire renouveler l’application toutes les 30 mn.

Aucune crème solaire ne protége toute une journée!

De toute façon, en dessous d’un indice 20, une protection n’est plus efficace.

Enfin les crèmes comportent une date de péremption au-delà de laquelle elles n’offrent plus les mêmes propriétés.

De plus les variations de température (plage-voiture-atmosphere surchauffée) dénaturent la nature protectrice de la crème, donc ne gardez pas la crème de cet été pour vos sports d’hiver!

Enfin protégez vos yeux avec d’excellentes lunettes de soleil pour éviter l’ophtalmie des neiges

Profitez donc bien de vos vacances mais ne dilapidez pas votre capital soleil par inconscience

Docteur DENJEAN
qui voudrait que ses patients ne prennent pas de risques inutiles

%d blogueurs aiment cette page :