Archives de Tag: bactéries

Éponges de cuisine, 73 familles de bactéries identifiées


Nous avons tous dans nos cuisines et nos salles de bain des éponges que l’on utilise plusieurs fois par jour.Dans la cuisine, l’éponge sert à faire la vaisselle mais aussi à nettoyer divers plans de travail. Malheureusement ces éponges contiennent non seulement des produits nettoyants mais aussi plusieurs milliards de bactéries, et certaines de ces bactéries peuvent être à l’origine de diverses infections surtout des voies respiratoires.

Des chercheurs microbiologistes allemands ont examiné très attentivement une trentaine d’échantillons d’éponges afin d’identifier leur composition bactérienne et ont publié dans la revue Scientific Reports.

Ils ont extrait les ADN bactériens puis les ont analysés. 

Le résultat est stupéfiant : 73 familles de bactéries ont été identifiées !

Des analyses complémentaires en microscopie ont de plus démontré que les bactéries se logeaient au niveau de la surface des éponges.

Dans certains cas, la population bactérienne était très importante, avec des concentrations allant de 25 à 54 milliards de bactéries par cm3.

Et voilà ! Nos éponges sont donc de véritables nids à bactéries et qui plus est la cuisine serait zone propice à la colonisation bactérienne, (plus que nos toilettes), d’après une étude publiée en 2012 dans Journal of Environmental Health. 
Car l’éponge à une grande capacité d’absorption de par sa spongiosité et sa porosité et il se révèle donc être le meilleur incubateur pour les bactéries et donc le vecteur de propagation idéal lorsque nous nettoyons des ustensiles de cuisine, une table, un évier, un réfrigérateur, une cuisinière, un plan de travail.

Allez imaginer ce qu’il se passe si nous posons la nourriture à préparer ainsi que nos mains sur cette surface «nettoyée» !

Les bactéries se retrouvent ensuite sans difficulté dans notre organisme. 

Bien sûr, la plupart des bactéries identifiées par les chercheurs allemands sont inoffensives mais certaines pouvaient être la cause d’intoxications alimentaires, d’infections intestinales, de diarrhées (Escherichia, Citrobacter, Leclercia, salmonelles, staphylocoques).

De plus, il ne sert à rien de mettre plus de produit détergent car les chercheurs ont aussi démontré que les produits de nettoyage vendus dans le commerce ne permettent pas d’éliminer plus de 60% des bactéries présentes dans les éponges.
Alors que faire ?
D’après les chercheurs, le mieux est de changer régulièrement ses éponges (au moins une fois par semaine) afin de limiter les risques de dissémination. Ils recommandent également de les rincer avec de l’eau et du produit vaisselle après chaque utilisation, et de toujours bien les essorer.

Pour régénérer les éponges, il suffit de les humidifier et d’enduire les deux faces de produit vaisselle ou plutôt de vinaigre blanc 

Ou même de préférence alors un petit verre de bicarbonate , un petit verre de vinaigre blanc dans votre évier à moitié empli d’eau tiède dans lequel vous plongez vos éponges pendant deux heures.

Docteur DENJEAN toujours attentive à la propreté et à l’emplacement de stockage des éponges de cuisine légèrement humidifiées. Et surtout de ne jamais les retrouver sur le sol. 

Les rondelles de citron contaminées par des bactéries 7 fois sur 10


Des chercheurs américains ont voulu analyser les rondelles de citron posées sur le bord des verres.
76 rondelles de citron ont donc été collectées dans différents établissements de restauration et analysées.

Les échantillons étaient prélevés dès que le verre de boisson était déposé sur la table et avant que le client ne puisse la toucher.

Les résultats de cette étude ont été analysés et sont parus dans le Journal of Environmental Health : 7 rondelles sur 10 étaient contaminées par différentes bactéries provenant des matières fécales ou des voies respiratoires, voire de la peau.
Les chercheurs ont même trouvé l’E.coli, le staphylocoque epidermidis et un champignon qu’on trouve habituellement dans le vagin !

Malgré les propriétés dites antimicrobiennes du citron, «une large variété de micro-organismes peuvent survivre sur la pulpe et la peau d’un citron coupé en tranches», concluent les chercheurs.

D’après les auteurs de cette étude, le personnel qui prépare les rondelles de citron à mains nues serait à l’origine de cette contamination.

Par contre, les auteurs n’excluent pas non plus la responsabilité de la contamination par un contact avec la viande crue ou la volaille dans les cuisines.

Il faut aussi noter que lors d’études précédentes, on a prouvé que des bactéries du même type se retrouvent partout dans les restaurants. Bouteilles de ketchup, salières et poivrières, menus qui passent de mains en mains sans être nettoyés, tables, chaises, fauteuils, etc….
Les raviers de cacahuètes seraient aussi des nids à bactéries.

Heureusement que le corps arrive à lutter contre ces organismes…

Docteur DENJEAN qui se méfie toujours de l’agressivité microbienne pour son hygiène.

20140317-231625.jpg

Bien se laver les mains et éliminer les germes ? Élémentaire


Le mot germe est un terme qui désigne divers types de micro organismes.

Les bactéries et les virus sont deux types différents de germes présents presque partout dans notre environnement.

Il est prouvé que  80 pour cent des maladies infectieuses courantes, comme le rhume, la grippe, la gastro-entérite se transmettent par l’intermédiaire des mains. Ainsi, lorsque vous posez vos mains sur un objet contaminé tel une poignée de porte, une rampe, des pièces de monnaie sur lesquelles une bactérie ou un virus  a été déposé vous risquez de vous contaminer.

L’université de Manchester a mené une étude sur les téléphones mobiles et les écrans tactiles et le nombre bactéries que l’on y trouve. Le résultat est édifiant : Verdict : Plus de 500 fois plus de bactéries et microbes sur les écrans tactiles que sur un siège de toilette !

On retrouve des bactéries type Echerichia Coli (un bacille venant de la flore intestinale), des salmonelles, de streptocoques, de staphylocoques dorés…

Par contre, vous pouvez facilement lutter contre ces germes en vous lavant les mains fréquemment et correctement et éviter ainsi de propager certaines maladies infectieuses.

Des chercheurs à l’Université du Michigan ont fait une étude sur la façon dont les gens se lavent les mains après avoir été aux toilettes.

Sur 3 749 personnes sortant des toilettes, 66.9% se sont lavés les mains avec du savon, 23% ont seulement rincé les mains à l’eau sans savon et 10.3% n’ont pas lavé leurs mains du tout.

De plus, seulement 5.3% des personnes passent 15 secondes ou plus à se laver leurs mains, ce qui est la  durée minimum pour tuer les bactéries.

Alors, pour éviter la propagation des bactéries quelques conseils d’hygiène de base :

Enlevez de préférence les  bagues (mais ne les oubliez pas !) et passez  vos mains sous l’eau chaude courante.

Prenez un peu de savon liquide dans la main. Les savons en pain ne sont pas spécialement conseillés car pas aussi hygiéniques que les savons liquides parce qu’ils restent humides et peuvent garder les germes.

Lavez-vous les mains pendant 20 secondes en faisant bien  mousser et en frottant bien le dessus et le dessous des mains sans oublier les ongles pour décoller toutes les particules contaminantes.

Bien entendu, rincez-vous bien les mains sous l’eau courante pendant un minimum de 10 secondes pour tout éliminer.

Ensuite l’idéal est de se sécher avec un papier essuie-tout.

Si vous utilisez des serviettes, changez les tous les jours et l’idéal est que chacun ait sa propre serviette à mains.

Ce rituel doit être fait plusieurs fois par jour : avant un repas, avant de préparer le repas, après être allé aux toilettes (sinon propagation des germes assurée), bien entendu lors de tout geste type mouchage mais aussi  toux, éternuement (dans ce cas éviter de le faire dans vos mains mais dans un kleenex par exemple).

Lorsque vous rendez visite à une personne souffrante, lavez-vous bien les mains pour ne pas lui apporter les microbes de l’extérieur et en sortant pour ne pas propager des germes à votre entourage.

Lorsque vous utilisez une crème cosmétique, faîtes le toujours avec des mains propres pour ne pas contaminer le pot de crème et pour ne pas propager les éventuels germes de vos mains vers votre visage

Lorsque vous n’êtes pas à la maison et que vous ne pouvez pas vous laver les mains, vous pouvez utiliser un  gel hydro alcoolique.

Ces gels sont antiseptiques et neutralisent la plupart des germes.

Enfin, n’oubliez pas de former vos enfants au lavage méticuleux de leurs mains et pour qu’ils ne bâclent pas ce geste dîtes leur de chanter une comptine en même temps.

Nettoyer vos bureaux et tous les objets posés dessus sont pour garder un environnement sain. 

N’oubliez pas de nettoyer régulièrement votre téléphone, votre ordinateur, télécommandes etc., en fait tout ce que les mains touchent régulièrement. Certaines bactéries peuvent survivre longtemps.. Pour ces objets, un coton imprégné d’alcool sera parfait.

 Docteur DENJEAN qui ne sort jamais sans sa petite bouteille de désinfectant dans son sac….

 

Image

Le nombril est un nid à bactéries


Lors d’une étude, des chercheurs américains ont identifié plus de 2 360 espèces de bactéries présentes dans le nombril d’une soixantaine de personnes.

Une équipe de chercheurs de l’université de Caroline du Nord aux Etats-Unis ont enquêté sur les replis de la peau du nombril et ont découvert environ 2368 espèces de bactéries et ont écrit un rapport publié dans la revue Plos One.

Le rapport explique que les bactéries trouvées sont souvent très rares et spécifiques à l’être humain sur lequel elles ont été trouvées.

En moyenne, sur chaque être humain testé, les chercheurs ont trouvé pas moins de 67 bactéries différentes vivant dans le nombril.

Ainsi donc notre nombril est aussi contaminé que la cuvette des WC ou même un clavier d’ordinateur ou encore un téléphone portable.

Alors, en vous lavant, n’oubliez pas de vous regarder le nombril et …de le nettoyer à fond !

Et prenez en encore plus soin si vous avez un piercing qui risque de concentrer les microbes.

20121122-105355.jpg
http://www.boosterblog.com

 

%d blogueurs aiment cette page :