Risques de la dépigmentation volontaire


En 2010, 40% des produits de dépigmentation étaient non conformes à la législation et dangereux pour la santé.
La dépigmentation de la peau est née dans les années 60 aux États Unis dans la communauté noire.
En effet, les ouvriers travaillant dans le milieu du textile (fabrication de jeans) et du caoutchouc ont noté le pouvoir blanchissant d’un produit utilisé pour délaver les jeans, ce produit servant d’anti oxydant sur le caoutchouc.
Comme ils travaillaient sans gants, ils ont pu voir l’effet de ce produit toxique sur leur peau.
Ensuite, ce produit fut utilisé pour se blanchir la peau par la communauté noire américaine puis se répandit sur le continent africain.
La dépigmentation pratiquée dans la population à peau noire est un immense fléau sur le plan santé et social.
Il est connu en Afrique sous différents noms :
Xessal au Sénégal, Bojo au Bénin, Tchoko au Congo, Bleaching aux USA, etc….

Les composés les plus régulièrement utilisés sont les corticoïdes locaux, des savons à base de sels de mercure et des crèmes contenant de l’hydroquinone.

Les effets secondaires de ces produits dépigmentants sont essentiellement cutanés :

Pigmentation non homogène du dos des mains avec zones très foncées aux articulations, pigmentation très irrégulière du visage avec une hyperpigmentation péri-orbitaire ou bien une dépigmentation en forme de confettis sur le corps.
Une acné, une atrophie cutanée, des télengiectasies (vaisseaux éclatés), une poïkilodermie (aspect bigarré de la peau), des vergetures très larges.
Une ochronose exogène : l’ochronose est une pigmentation « bleu-noir » de la peau.
L’ochronose exogène est un effet secondaire connu de l’utilisation de l’hydroquinone. À cause de cela (parmi des nombreux autres effets toxiques) son utilisation est interdite en Europe sauf par une ordonnance médicale dans des cas bien particuliers.

Parmi ces signes on reconnaît les complications dûes à l’usage des dermocorticoïdes :
infections, acné, vergetures, atrophie, troubles de la pigmentation, une hypertrichose (pousse de poils), etc…
Ces effets nocifs cutanés sont extrêmement fréquents.
Les complications systémiques, c’est à dire générales, ne sont pas exclues :
diabète, hypertension artérielle, problèmes rénaux graves et neurologiques.
Quatre cas de cancers de la peau ont d’ores et déjà été signalés.
Les risques pour l’enfant sont aussi importants en cas d’utilisation par une femme enceinte ou qui allaite.
Certes cette pratique existe depuis de nombreuses années mais elle s’accroît et touchent aussi bien les femmes que les toutes jeunes filles.
Le problème est que ce marché est certes illicite mais il est en constante croissance et l’enjeu financier fait que malheureusement il n’est pas prêt de disparaître.
De plus, si les phénomènes sont très fréquents, les déclarations à l’AFSSAPS sont absolument rares car les femmes se cachent pour utiliser ces produits prohibés.

AFSSAPS : agence française de sécurité sanitaire des produits de santé

Le Dr DENJEAN réfute, avec la plus grande vigueur, l’utilisation de tous les produits de dépigmentation illicites.

20130324-155422.jpg

Tagué:, , , ,

21 réflexions sur “Risques de la dépigmentation volontaire

  1. Mira 23 mars 2016 à 14 h 07 min Reply

    merci pr votre article tres instructif, j’utlisais les produits eclaircissants, actuellement j’ai arête deja 5 mois car j’ai constate l’apparition de taches noires, coe des tampons sous les yeux . Il y a t’il un traitement adequate sur ca?

    J'aime

  2. Safiatou, Malabo 6 novembre 2014 à 17 h 57 min Reply

    Ici en Guinée, votre présence sur Africa 1 nous a fait du bien sur un sujet tellement d’actualité. Et bien sûr l’attrait de Paris. Merci pour vos différentes réponses qui ont conforté les erreurs de comportement vis à vis de ces produits de depigmentation totalement rejetés par notre organisme. Les gens de couleur sont devenus dingues de ces produits fous qui détruisent leur santé. Tout cela pour si peu de satisfaction…..
    Docteur, un grand merci pour nous avoir fait partager vos compétences et certainement le postcast va tourner en boucle dans beaucoup de foyers africains.

    J'aime

  3. Maymouna, Tambacounda 6 novembre 2014 à 15 h 36 min Reply

    Docteur DENJEAN, Hyper ravie de vous avoir captée sur Africa1 ce matin.
    Je fais circuler le postcast car ici c’est la bagarre avec les maris Sénégalais.

    J'aime

  4. Kokoe, Dapaong 6 novembre 2014 à 11 h 11 min Reply

    Docteur,
    Votre passage sur Africa 1 à Paris fait chaud au cœur face à tous les traitements d’éclaircissement qui ruinent notre santé.
    Je vais relayer le podcast sur mes relations à Paris car il en ont assez des contacts de médecins à peau noire. Enfin une blanche qui a un langage et des traitements directs et sans retenue. On en a assez des paroles à court terme, c’est le long terme qui nous inquiète.
    Merci pour vos paroles de vérité.
    Vous m’avez bien fait commencer ma journée.
    Longue vie à vous.

    J'aime

  5. Affoué, Katiola (Côte Ivoire) 6 novembre 2014 à 10 h 27 min Reply

    Formidable et très intéressant votre passage dans l’émission santé d’Africa 1, ce matin.
    J’ai ressenti votre intérêt pour que les peaux noires ne soient plus influencées par des produits achetés sur internet ou chez des boutiquiers laborantins.
    Merci pour vos judicieux conseils de professionnelle qui aime bien les peaux noires et métissées.
    Soyez bénie

    J'aime

  6. Rodolphe, Suresnes 23 juin 2014 à 19 h 13 min Reply

    Oh quelle horreur de vouloir détruire sa peau. Comment peut-on volontairement lutter contre sa peau bien fragile ?
    C’est incompréhensible…..

    J'aime

  7. coumba 17 novembre 2013 à 17 h 18 min Reply

    salut à tous vous ne savez pas à quel point je regrette d’avoir dépigmenter ma peau y’a rien de bon bref j’ai laissé depuis 15jours quel produit vous me conseille pour retrouver ma joli teint marron que j’avais merci

    J'aime

    • blogdermatologue 17 novembre 2013 à 17 h 23 min Reply

      Malheureusement ça va être très dur car suite à ces produits la pigmentation n’est plus homogène et seule l’association peeling très doux et laser fractionné peut améliorer.

      J'aime

  8. Aguéda, Franconville 6 septembre 2013 à 0 h 19 min Reply

    FEMME NOIRE

    Femme nue, femme noire
    Vêtue de ta couleur qui est vie, de ta forme qui est beauté
    J’ai grandi à ton ombre; la douceur de tes mains bandait mes yeux
    Et voilà qu’au cœur de l’Eté et de Midi,
    Je te découvre, Terre promise, du haut d’un haut col calciné
    Et ta beauté me foudroie en plein cœur, comme l’éclair d’un aigle

    Femme nue, femme obscure

    Fruit mûr à la chair ferme, sombres extases du vin noir, bouche qui fais lyrique ma bouche

    Savane aux horizons purs, savane qui frémis aux caresses ferventes du Vent d’Est

    Tamtam sculpté, tamtam tendu qui gronde sous les doigts du vainqueur

    Ta voix grave de contralto est le chant spirituel de l’Aimée

    Femme noire, femme obscure

    Huile que ne ride nul souffle, huile calme aux flancs de l’athlète, aux flancs des princes du Mali

    Gazelle aux attaches célestes, les perles sont étoiles sur la nuit de ta peau.

    Délices des jeux de l’Esprit, les reflets de l’or ronge ta peau qui se moire

    A l’ombre de ta chevelure, s’éclaire mon angoisse aux soleils prochains de tes yeux.

    Femme nue, femme noire

    Je chante ta beauté qui passe, forme que je fixe dans l’Eternel

    Avant que le destin jaloux ne te réduise en cendres pour nourrir les racines de la vie.

    Léopold Sédar Senghor, Chants d’ombre

    J'aime

  9. Sékou, Les Mureaux 30 avril 2013 à 22 h 56 min Reply

    On ne peut contredire un mari qui paie les produits. La femme n’a pas d’autre choix que de se servir des produits. Internet est une garantie.

    J'aime

    • blogdermatologue 1 mai 2013 à 11 h 12 min Reply

      Bonjour
      Internet n’est pas une garantie, bien au contraire.
      Méfiez vous, on trouve du bon et du beaucoup moins bon

      J'aime

  10. Fanta, Paris 19 29 avril 2013 à 17 h 15 min Reply

    Je vis un cauchemar avec mon mari qui me fait du chantage au blanchiment. Il achète bon nombre de produits sur internet et croit à toutes les notices d’utilisation.
    Et moi je suis celle qui doit tester sous la contrainte.
    Comment puis je résister car il surveille que j’applique bien les différents produits.
    Je suis bizarre de temps à autre. Je le supplie de changer d’avis. J’ai peur qu’il divorce….

    J'aime

  11. Martine, Paris 7° 25 avril 2013 à 11 h 52 min Reply

    Il est clair que ce fléau perdure car aucune statistique ne vient conforter la dangerosité de ces produits conjugué avec le manque de sérieux des revendeurs.
    La diffusion par internet vient encore compliquer les contrôles de traçabilité.
    Comme les consommatrices, et consommateurs, se tournent vers les médecins plutôt que vers la justice.
    Vous avez raison de relancer cette information sur votre blog. Je suis contente aussi d’envoyer votre lien à toutes mes adresses emails.
    Recevez Docteur, mes sincères compliments

    J'aime

  12. Gonzague, Piscop 18 avril 2013 à 9 h 51 min Reply

    On sait que ce produit est dangereux et que ce sont les personnes qui sont dépourvues de discernement qui en sont ferventes.
    Mais pourquoi nos médias si sélectifs dans leur diffusion répétitive sur certains produits, sont ils si peu intéressés par ces produits de blanchiment ?
    Faut il encore attendre les drames collectifs ? Et des procès retentissants où là les médias joueront les procureurs……

    J'aime

  13. Gino, Saint Quentin 29 mars 2013 à 16 h 24 min Reply

    À Saint Quentin au Faubourg-d’Isle, le Quartier Black comporte de plus en plus de femmes qui emploient des produits de dépigmentation. C’est très inquiétant. Merci pour votre blog.

    J'aime

  14. Benoît, Compiègne 25 mars 2013 à 8 h 35 min Reply

    Parfaite analyse objective, chère consœur. Merci pour cette information car internet vante toujours le blanchiment et encourage des pratiques incompréhensibles. Je vais relayer. Cordialement.

    J'aime

  15. Raven, Gagny 25 mars 2013 à 8 h 22 min Reply

    Docteur,
    J’ai bien fait de lire votre article car mon mari est très insistant pour que je continue mon traitement de blanchissement.
    Étant enceinte de quatre mois, je lui fais part de mon inquiétude grandissante mais il persiste dans sa demande. J’étais dans une totale exaspération et vous m’avez rassurée. Je vais enfin lui montrer votre article pour le dissuader afin qu’il abandonne sa folle demande. Par contre lui ne souhaite pas s’appliquer ce traitement…..
    Nous n’arrêtons pas de nous reprocher mutuellement nos divergences face à ce produit.
    Mon futur enfant sera épargné d’éventuelles complications grâce à votre article. Je vous en remercie vivement car je suis certaine qu’il va enfin cesser son insistance. Vous m’avez donné le meilleur des arguments pour ma situation, je suis enfin soulagée pour ma fragilité dans mon couple. Merci pour la santé de mon futur enfant. Bonne journée. Très respectueusement.

    J'aime

  16. christelle 24 mars 2013 à 16 h 23 min Reply

    cet article est très explicatif je vais le faire lire aussi à des amies.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :