La dermite des prés


C’est une éruption cutanée due à une exposition au soleil après contact avec un végétal.
La dermite des prés est une éruption secondaire à la conjonction de trois éléments :
L’humidité suite à un bain dans une rivière ou une transpiration, plus le contact avec un élément végétal comme l’herbe si la personne s’allonge ensuite dans un pré, enfin une exposition au soleil.

Les végétaux sont responsables de cette éruption car au contact de l’eau et du soleil, ils dégagent des furocoumaines, produit phototoxique.
Et il faut souligner que ce n’est pas une allergie mais une réaction toxique que chaque individu peut déclencher.

Les lésions cutanées reproduisent le dessin du feuillage, de l’herbe ou d’une plante.
L’éruption est rouge avec même dans certains cas des bulles toujours avec la forme du végétal responsable.

La dermite des prés commence donc de façon brutale, mais disparaîtra progressivement en quelques jours.

Le dermatologue prescrira essentiellement des soins locaux.

Cette dermite peut être aussi d’origine professionnelle lors de débroussaillages ou chez les jardiniers professionnels.

En dehors des herbes, fougères, thuyas et autres haies de nombreuses plantes peuvent en être responsables :

Céleri
Carotte
Moutarde
Cumin
Figuier
Citronnier
Boutons d’or
Liseron
Artichaut
Fenouil
Panais
Persil
Berce commune

Le traitement consiste à soulager les sensations de brûlures et de démangeaisons et à désinfecter afin qu’il n’y ait pas de surinfection.
Parfois, une hyperpigmentation séquellaire à forme linéaire survient.

Alors, afin d’éviter cette dermite il ne faut pas s’allonger dans l’herbe, mais sur une couverture.
De même, il est conseillé de se protéger le corps entièrement lorsque l’on tond la pelouse et de protéger ses mains et bras pour jardiner ou désherber.

Docteur DENJEAN qui ne risque rien car je ne m’expose que rarement au soleil…

IMG_0861.JPG

Tagué:, , , ,

3 réflexions sur “La dermite des prés

  1. Humiva 18 août 2014 à 13 h 01 min Reply

    Attention également aux piqures d’aoutats quand vous vous reposez dans l’herbe !

    J'aime

    • blogdermatologue 18 août 2014 à 13 h 03 min Reply

      Oui mais l’aspect dermatologique n’est pas le même , et on ne trouve pas d’aoûtats dans toutes les régions.

      J'aime

  2. Georges, Tournus 8 août 2014 à 9 h 03 min Reply

    Il y a quelques années je me suis baigné dans un petit étang envahi de Myriophyllum. Cette plante provoquant également la dermite des prés, j’avais une grande partie du corps recouvert de cloques…
    Cela a été assez long à disparaître.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :