Archives du 3 novembre 2013

Le café aurait un effet préventif sur le cancer du foie

Selon une étude récente le café aurait un effet protecteur préventif sur le cancer du foie.

C’est le Dr Carlo La Vecchia qui en est l’auteur principal de cette étude à l’Università Degli Studi di Milano (Italie).
Les résultats de cette étude ont été présentés dans la revue de l’American Gastroenterological Association, Clinical Gastroenterology and Hepatology, la conclusion de cette analyse est que 3 tasses de café par jour réduisent d’au moins 40% le risque de carcinome hépatocellulaire, cancer du foie le plus fréquent

Le Dr Carlo La Vecchia pense que le café aurait un effet de prévention sur le diabète qui est un facteur de risque connu pour l’atteinte hépatique.

Ces conclusions confirment celles d’autres études comme une récente recherche de la Duke University, publiée dans la revue Hepatology :
Le café agit au niveau du foie, en particulier en cas de cirrhose et de cancer induit par la cirrhose.
Mais l’ensemble de ces études montre une diminution importante du risque de cancer du foie lié ou non à la cirrhose chez les consommateurs de café.

Ces conclusions sont faites à partir de 16 études sélectionnées, publiées entre 1996 à 2012 et portant sur un total de 3.153 cas qui met en évidence cette association entre la consommation de café et la réduction du risque de cancer du foie.

Les chercheurs ont calculé le risque relatif de cancer du foie en fonction du niveau de consommation de café versus aucune consommation. Ils ont considéré que la consommation était élevée à partir de 3 tasses par jour.

Les résultats sont significatifs :
La consommation de café réduit le risque de 40%
· une faible consommation ( 3 tasses par jour) réduit le risque de 56%,
· et même une seule tasse par jour, réduit le risque de 20% !

Ceci confirme ce que l’on savait déjà sur les effets bénéfiques du café sur les enzymes hépatiques.

Les mécanismes qui expliquent le rôle protecteur du café sont encore à l’étude. On évoque bien sur l’action des antioxydants (le café est une des premières sources alimentaires de polyphénols antioxydants).
De même, la caféine elle-même aurait un effet direct sur les cellules et d’autres composés seraient actifs sur le métabolisme…

Il existe de nombreuses études sur le cancer colorectal. La majorité montrent une diminution significative du risque chez les consommateurs de café, quelques-unes une absence d’effet (ni positif, ni négatif).
Rappelons cependant que 90% des cancers primitifs du foie sont en grande partie évitables puisque dus au virus de l’hépatite B ou à la transmission du virus de l’hépatite C ou encore à la consommation d’alcool.

De plus ce cancer étant le 6ème cancer le plus fréquent dans le monde et le 3ème plus meurtrier, cet effet positif du café n’est pas à négliger.

Le café agit donc au niveau du foie, en particulier en cas de cirrhose et de cancer induit par la cirrhose mais de nombreuses études sur le cancer colorectal démontrent en majorité une diminution significative du risque de ce cancer chez les consommateurs de café, quelques-unes par une absence d’effet (ni positif, ni négatif).

De même, 5 publications montrent une diminution du risque de cancer de l’endomètre (utérus).

Une évaluation du cancer du pancréas met en évidence une possible diminution mais uniquement chez les hommes. Les autres études sur le sujet montrent une absence d’effet (ni positif, ni négatif).

En conclusion, les effets positifs du café sur la prévention de certains cancers semblent avérés et d’autres études sont en cours sur l’effet du café sur d’autres cancers.
Son efficacité semble réelle mais les résultats sont à confirmer.

Docteur DENJEAN qui boit justement 2 à 3 tasses de café par jour mais aussi du thé vert…

20131103-105257.jpg

%d blogueurs aiment cette page :