Attention alcool et Paracétamol cocktail dangereux


Le paracétamol est le médicament contre la douleur, efficace, le plus vendu en France. On le retrouve dans un certain nombre d’armoires à pharmacie.

En France, ce médicament est très utilisé en auto-médication et malheureusement envisagé en vente libre !

Il faut savoir que même à doses faibles, le surdosage de paracétamol est dangereux pour la santé.

Mais dépasser les doses autorisées de façon régulière se révèle également particulièrement toxique pour le foie, selon une étude publiée le 23 novembre dans le British Journal of Clinical Pharmacology.

C’est d’ailleurs une des principales causes de greffe hépatique en France.

Avaler une grande quantité de paracétamol d’un seul coup peut en plus provoquer une hépatite fulminante, la plupart du temps mortelle.

En octobre, lors du congrès de pharmacovigilance à Istanbul il a été présenté le bilan d’une étude, l’étude Salt, coordonnée par le Professeur Nicholas Moore, chef du service d’hépatogastroenterologie à Montpelier et réalisée sur 3 ans dans les centres de transplantation hépatiques de sept pays européens ( France, Grande-Bretagne, Grèce, Irlande, Italie, Pays-Bas et Portugal)
Il s’agissait d’une enquête qui devait analyser les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) et leur implication dans les transplantations hépatiques pour hépatites graves chez les adultes.

Or quelle surprise de constater que les AINS n’avaient aucun rôle mais que la molécule responsable dans plus de 90% des toxicités hépatiques par surdosage aboutissant malheureusement à une transplantation hépatique est engendrée par le paracétamol !

Mais le plus inquiétant est qu’il est malheureusement aussi en cause en dehors de tout surdosage.

Le professeur Nicolas Moore, pharmacologue au CHU de Bordeaux ajoute :
«Mais il était également retrouvé fréquemment en-dehors de tout surdosage, avec une fréquence de survenue entre le double et le triple de celle des AINS. Le risque hépatique du paracétamol ne semble donc pas se limiter au seul surdosage».

En France, les hépatites graves ont impliqué 181 greffes du foie et le Paracétamol a été responsable de 64 greffes.

«La moitié des ces intoxications se sont révélées accidentelles», précise le professeur Larray.
La plupart du temps il s’agissait d’un surdosage modéré, c’est à dire 4 à 5 grammes de paracetamol sur quelques jours consécutifs.

Il faut absolument fractionner les doses.

Mais le problème majeur est que les patients ont surajouté un autre facteur de risque pour le foie comme l’alcool ou parfois la dénutrition.
Après un repas trop arrosé, pour calmer un mal de tête, il est surtout préférable d’éviter le paracétamol.
Donc attention, ne calmez pas une « gueule de bois » avec du Paracétamol puisqu’il accentue la toxicité hépatique.
Le paracétamol est assimilé et métabolisé par le foie grâce au cytochrome P450 oxygénase tout comme l’alcool.
Le foie neutralise l’alcool en utilisant le glutathion, un puissant antioxydant produit par l’organisme.
C’est pourquoi prendre du paracétamol un lendemain de fête alcoolisée peut s’avérer très dangereux car les stocks de glutathion s’épuisent et ne protégeant plus le foie, le paracétamol crée de graves lésions au niveau des membranes des cellules hépatiques qui se nécrosent.

En 2010, un groupe de médecins français a fait une étude sur le paracétamol et sur 41 cas d’hépatites aiguës sévères par surdosage du médicament 92% concernaient des buveurs excessifs, ces derniers désirant probablement éliminer les effets de l’alcool.

D’autres encore oublient de fractionner les doses : la dose de paracétamol autorisée par jour est de 4 grammes au maximum, mais la quantité prise à chaque fois ne doit pas excéder 1 gramme et ne devra être renouvelée que toutes les 6 à 8 heures, parfois toutes les 4 heures si besoin est (mais sans dépasser la dose journalière maximale).
Car il faut savoir que la dose toxique n’est pas très éloignée de la dose thérapeutique.

En conclusion, comme en toute chose : la modération !
Modération lorsque l’on consomme de l’alcool et modération dans les prises médicamenteuses…

Docteur DENJEAN qui ne risque pas ce problème, ne buvant pas, et évitant au maximum les médicaments surtout s’ils ne sont pas indispensables…

20131230-191135.jpg

Tagué:, , , , , , ,

14 réflexions sur “Attention alcool et Paracétamol cocktail dangereux

  1. Samuel dt 28 mars 2017 à 23 h 23 min Reply

    J’ai mon petit frère qui a prit 10sachets de whisky d’un coup ce qui equivaut a 459° d’alcool ici chez nous au cameroun que faire?

    J'aime

  2. Manuela HT 26 janvier 2017 à 22 h 18 min Reply

    bsr mon pere prend du paracetamol ts les jrs 3 fois et du temesta depuis 30 ans
    et qques fois il boit de l’alcool , qu’en pensez vous?

    J'aime

  3. Rocha sofia 10 juillet 2016 à 13 h 47 min Reply

    J’ai avalé 2 dafalgan au meme temps de 1g et je pese 43 je risque d’aller a l’hopital ?

    J'aime

  4. Alexandrine, Bayonne 26 décembre 2014 à 9 h 53 min Reply

    Le paracétamol entre dans la composition de nombreux médicaments utilisés couramment contre la fièvre et la douleur, mais également contre les rhumes et les refroidissements. Chez l’adulte, la dose recommandée en l’absence d’avis médical est de 1 gramme par prise, trois fois par jour, soit une dose maximale de 3 grammes par jour. À des doses plus élevées, le paracétamol peut s’avérer toxique pour le foie et provoquer des hépatites aiguës.
    Récemment, des médecins ont démontré que ce risque d’hépatite aiguë est augmenté chez les personnes qui consomment des quantités excessives de boissons alcoolisées. Sur 41 cas d’hépatites aiguës sévères causées par un surdosage de paracétamol (plus de 6 grammes par jour), 92% concernaient des buveurs excessifs, c’est-à-dire buvant environ dix verres d’alcool par jour, et 85% avaient pris du paracétamol pendant plus d’une journée.
    Les personnes qui souffrent d’alcoolisme doivent donc rester vigilantes quant à la prise de paracétamol et prendre conseil auprès de leur médecin traitant sur la conduite à tenir en cas de fièvre ou de douleur. Pour les autres, rappelons que la prise simultanée d’alcool et de médicaments n’est jamais une bonne idée…
    Bonnes fêtes de Noël.

    J'aime

  5. Marius, La Plagne 30 octobre 2014 à 2 h 03 min Reply

    Adepte du paracétamol, je ne savais pas que mon foie était fragilisé par ce médicament.
    Un très grand merci pour votre article qui m’a permis de prendre conscience de sa dangerosité.

    J'aime

  6. […] Le paracétamol est le médicament contre la douleur, efficace, le plus vendu en France. On le retrouve dans un certain nombre d'armoires à pharmacie. En France, ce médicament est très largement util…  […]

    J'aime

  7. Joseph, Courbevoie 15 février 2014 à 22 h 56 min Reply

    Bonsoir Docteur, je me demandais si le mélange doliprane 1000 mg avec du paracétamol et alcool à faible dose, genre 3 verres de whisky était dangereux ? J’ai pris vers 16 heures (1 doliprane 1000) et je ne bois que ce soir.
    Le doliprane contient du paracétamol et la dose toxique peut commencer suivant les individus, à 4 ou 5 grammes (mais habituellement vers 125 mg/Kg pour un adulte en bonne santé), surtout pour le foie et est lourdement aggravée par l’alcool.
    Et si je ne prends que 2000 mg de paracétamol et stoppe l’alcool, le risque reste t-il faible (car le risque zéro n’existe pas) car je pense que mon foie est encore en bon état ?

    J'aime

  8. Jean Louis, Auxerre 10 janvier 2014 à 10 h 00 min Reply

    Le paracétamol et l’alcool sont tous deux détoxifiés par le même canal dans notre foie : le cytochrome P450 oxygénase. Une prise simultanée des deux peut entraîner un arrêt critique de ce canal, qui ne serait pas en mesure de gérer la double charge, une cirrhose du foie, un dysfonctionnement et le décès. Il faut toujours consulter toujours un médecin en cas de consommation d’alcool en association avec du paracétamol. Mais de plus en plus de consommateurs d’alcool sont peu raisonnables et ont les plus grandes difficultés à se résoudre à la réalité. Les menaces ne semblent pas les sensibiliser, le besoin semble toujours l’emporter.

    J'aime

  9. Brigitte, Paris 16 7 janvier 2014 à 10 h 49 min Reply

    Pour augmenter mon niveau de glutathion, et donc lutter efficacement contre les radicaux libres, il m’est fortement recommandé de consommer de la NAC, de la vitamine C et de la silymarine, mais aussi de l’acide R-alpha-lipoïque.

    Je suis particulièrement attentive aux facteurs qui diminuent de façon importante mes réserves de glutathion :
    Tous les polluants
    Les rayons U.V
    L’alcool
    La fumée du tabac
    Le stress émotionnel
    Les pesticides
    Les aliments modifiés, transgéniques ou les viandes provenant d’animaux nourris d’hormones
    Diverses infections
    Les médicaments, particulièrement l’acétaminophène
    Les additifs alimentaires, agents de conservation
    Les blessures et interventions chirurgicales, etc….
    Les exercices trop intenses

    On ne trouve pas de glutathion dans notre alimentation. C’est notre organisme qui le fabrique à partir de certains éléments nutritifs, dont les acides aminés, la cystéine, l’acide glutamique et la glycine.

    J’ai tellement peur de la cataracte et aux autres maladies invalidantes… Notre famille n’y échappe pas.

    J'aime

  10. Perrine, Souprosse 31 décembre 2013 à 12 h 20 min Reply

    Chez moi, une prise de 500 mg de paracétamol chaque jour et sur plusieurs mois m’a obligée à surveiller ma tension au quotidien et m’a même menée à de l’hypertension. C’est pourquoi je suis suivie avec la plus grande attention et que tout soucis de santé me préoccupe. Je suis vigilante à ne pas attraper froid.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :