Archives du 16 décembre 2012

Le savon d’Alep

Le savon d’Alep

Ce sont les Croisés qui ont ramené d’Orient ce savon.
Il est l’ancêtre de tous les savons actuels y compris le savon de Marseille.
Au XIIIème siècle les croisés ont découvert à Alep, au nord ouest de la Syrie, un savon aux étonnantes propriétés cosmétiques et Dermatologiques.

La ville d’Alep fait partie des villes les plus anciennes et depuis 1986, son centre ville a été décrété patrimoine mondial de l’UNESCO.
Son existence remonte à la période paléo-babylonienne, c’est à dire 2004-1595 avant J-C, où elle est connue sous le nom de Halab.

C’est ce savon qu’utilisaient les favorites dans les harems ainsi que les princesses orientales.

Actuellement les maîtres savonniers d’Alep se transmettent de père en fils leur secret de fabrication existant depuis l’antiquité.

Le vrai savon d’Alep demeure d’une haute qualité naturelle et artisanale.

En effet, à l’huile d’olive qui nourrit la peau, entre dans la composition du savon un ingrédient naturel supplémentaire : l’huile de baies de laurier qui donne au savon d’Alep ses propriétés protectrices de la peau assurant l’hydratation de l’épiderme.

Il nettoie la peau, la nourrit et l’adoucit et la préserve.

C’est la quantité de cette huile (entre 1% et 20 %) qui confère à ces savons leur valeur et leur efficacité et donc permet de donner à la peau son aspect satiné et velouté.
Ainsi plus le pourcentage est élevé, et plus le savon d’Alep est agréable à utiliser, plus ses vertus médicales s’affirment et plus il est cher (l’huile de baies de laurier est précieuse).

Les composants du savon d’Alep sont peu nombreux. Ils sont tous d’origine naturelle, c’est à dire sans conservateurs ni colorants.

Sa fabrication se fait de la manière suivante :

L’huile d’olive de deuxième pression est cuite au chaudron avec peu d’eau et de la soude naturelle, très lentement pendant plusieurs jours et à plus de 100 degrés.
En fin de cuisson, quand la pâte est prête, l’huile de baies de laurier est rajoutée afin de l’enrichir et de la parfumer.
Ce savon ne contient absolument pas d’huile de palme.

La pâte est ensuite étalée, puis découpée manuellement en morceaux. Les savons seront séchés au soleil pendant un minimum de 10 mois.

Le savon d’Alep est utilisé par certains comme shampoing (1 à 2 fois par semaine) et même comme masque sur le visage (laisser agir une minute puis rincer à l’eau claire), comme mousse à raser, etc….
C’est un savon qui s’use jusqu’à 6 fois moins qu’un savon normal.

Un autre usage moins connu :
Anti mites : Mettre un morceau de savon dans votre armoire pour protéger votre linge.

Un bon savon d’Alep ne doit pas être trop gras, sa couleur doit être brun-doré.

Il présente toujours sur une face l’estampille avec des caractères arabes du Maitre Savonnier.
Il flotte dans l’eau car il a séché 10 mois pour sa maturation.
Le savon d’Alep se conserve très longtemps au sec, à l’abri du soleil.
Plus un savon est ancien, meilleur il est, car le savon d’Alep continue sa maturation.

Le savon d’Alep est un savon très pur sans colorant artificiel, sans conservateur et dont le seul parfum est naturel (l’huile de Laurier).
Il est donc hypoallergénique.
C’est un savon entièrement végétal, sans matière grasse animale ni minérale.

Il préserve l’environnement et Il est 100% biodégradable.
Il ne contient pas d’huile de palme, dont la culture intensive provoque un désastre écologique, puisque la culture du palmier est en outre responsable de la déforestation.

20121216-163310.jpg

%d blogueurs aiment cette page :