Archives du 28 décembre 2012

L’alcool et la peau

L’alcool, consommé avec modération, est sans effets indésirables notables pour la plupart d’entre nous.
En revanche, l’abus d’alcool peut avoir des effets dommageables sur l’esprit et sur le corps, à tel point qu’il est une drogue très dangereuse autant pour celui qui consomme que pour son entourage. Environ 10 à 12% des consommateurs d’alcool sont des alcooliques chroniques ou ont un grave problème avec la boisson.

L’alcool ingéré, qui est en fait de l’alcool éthylique, va dans l’estomac sans avoir besoin d’être digéré, puis il va directement dans l’intestin et dans la circulation et enfin dans tout le corps.
L’alcool affecte les fonctions cérébrales, ce qui atteint l’aptitude à réfléchir, voir, agir, mettant en jeu la «survie» de la personne qui a bu et même celle de son entourage.

Le foie le transforme et met environ une heure à éliminer le contenu d’un seul verre d’alcool.
Au fil du temps le foie se détruit, une hépatite s’installe et il peut apparaître un ictère donnant à la peau cet aspect jaunâtre.

L’alcool est très mauvais pour la peau du visage car il modifie les petits capillaires cutanés qui se dilatent : la peau devient rouge violacée, d’abord transitoirement, sous forme de flushes à chaque prise d’alcool puis de façon de plus en plus permanente.
La couperose est installée …
Ensuite surviennent des boutons rouges, plus ou moins pustuleux sur un fond violacé, forme extrême de la rosacée et en dernier lieu le nez peut se déformer pour aboutir au rhinophyma.

Même si la peau du visage se réchauffe, le corps perd progressivement de sa chaleur.
L’alcool favorise la déshydratation de la peau et accélère le vieillissement : la peau devient sèche et des demangeaisons chroniques s’installent et ce d’autant plus que s’ajoutent des problèmes hépatiques.
Ces mêmes troubles hépatiques favorisent l’apparition d’angiomes sur tout le corps ainsi que de multiples hématomes par trouble de la coagulation.

Et si vous êtes fumeur, le tabac et l’alcool combinés ont des effets encore plus dévastateurs sur la peau.

Enfin la consommation excessive d’alcool entraîne une malabsorption de vitamines et de zinc dans l’organisme et altère durablement la peau.

Docteur Denjean qui ne boit que très rarement et en très petite quantité

20121228-011314.jpg

%d blogueurs aiment cette page :