Archives du 23 février 2013

LES VERRUES PLANTAIRES

Les verrues sont de petites tumeurs bénignes cutanées qui peuvent se manifester soit en relief sur la peau, soit incrustées dans la peau cutanée.
La cause en est un virus de la famille des papillomavirus et à ce titre sont contagieuses surtout en cas de contacts répétés et encore plus s’il y a des petites excoriations plantaires qui favorisent la pénétration cutanée du virus.
Les verrues plantaires sont vraiment difficiles à traiter et on se trouve souvent avec de multiples séances d’azote liquide mais on s’aperçoit que souvent elles finissent par disparaître sans aucun traitement.
Les verrues plantaires siègent comme leur nom l’indique sur la plante des pieds. Mais on en trouve aussi sur le dos du pied, sur les orteils jusque sous les ongles, et autour, ou sur les talons.
Elles se localisent plus facilement au niveau des points d’appui.
Lorsqu’elles sont sur la plante en elle-même, les verrues sont souvent plates, incrustées dans la corne car la kératine est indispensable à leur survie alors que sur le pied ou sur les orteils, où la peau est plus fine, elles sont en relief et plus épaisses.
Les verrues plantaires sont dures, enchâssées dans la corne, rugueuses et elles présentent une petite zone centrale noire qui correspond aux vaisseaux qui alimentent la verrue et lorsque l’on gratte les verrues, ces petites zones noirâtres se mettent à saigner ce qui risque de propager le virus.
Les verrues plantaires peuvent être isolées ou multiples ou agglomérées entre elles, formant ce que l’on appelle une mosaïque.
Par contre ces verrues dites en mosaïque sont plus tenaces et plus difficiles à traiter.
Les verrues sont provoquées par des virus (papillomavirus humain ou HPV) et sont donc contagieuses et transmissibles. Toutefois, des contacts prolongés et répétés sont nécessaires pour que le virus se propage.
En effet on a étudié la propagation des verrues et il s’avère que la propagation est plus fréquente en famille que dans les piscines ou les vestiaires des gymnases, ce qui va à l’encontre des idées reçues !
Il faut surtout une hygiène rigoureuse et bien sûr éviter de marcher pieds nus et chaque personne de la famille doit posséder sa propre serviette.
Les verrues plantaires existent à tous les âges de la vie, mais atteignent plus les enfants et les adultes jeunes et très peu les plus âgés.

Comment traiter les verrues plantaires ?

Actuellement on évite de multiplier les séances douloureuses d’azote liquide traumatisantes, surtout pour les enfants, car de nombreuses verrues disparaissent spontanément après une ou deux années.
À défaut, divers traitements existent pour éliminer les verrues :

• Application d’un produit pour décaper la verrue, le plus souvent à base d’acide salicylique en faisant très attention aux tous petits chez qui une trop grosse concentration d’acide salicylique peut être nocive et ce d’autant plus qu’il n’ont pas de corne au niveau de la plante des pieds.
• Cryothérapie par application d’azote liquide : la verrue est brûlée par le froid mais c’est douloureux et très traumatisant pour les enfants.
• La chirurgie tout à fait exceptionnellement.
• La destruction au laser ne se fait quasiment plus car on risque de provoquer des cicatrices hypertrophiques douloureuses.

Il faut savoir que les verrues sont difficiles à traiter et que les récidives sont fréquentes, donc il faut savoir se modérer dans les traitements et ne pas faire souffrir inutilement.

Docteur DENJEAN qui n’aime pas faire souffrir inutilement …

20130223-233548.jpg

%d blogueurs aiment cette page :