L’huile de Bourrache

La bourrache est originaire de Syrie et, en arabe son nom signifie « le père de la sueur », une allusion à ses propriétés sudorifiques. On trouve des traces de son usage dès le premier siècle de notre ère.

De par ses propriétés et son action diurétique, la bourrache a été utilisée comme dépuratif. On l’a également utilisée au moyen âge comme aphrodisiaque.

Traditionnellement, les jeunes feuilles étaient consommées en salade ou ajoutées aux soupes. Les fleurs étaient utilisées pour donner une saveur rafraîchissante au vin.

La Bourrache ou Bourrache officinale (Borago officinalis L.) est une plante annuelle de la famille des boraginacées assez commune en Europe.

En climat tempéré, la floraison intervient de juin à août et dans le sud de la France elle fleurit de fin mars début avril
La fleur est essentiellement bleue

Les graines sont également utilisées pour leur richesse en acides gras oméga-6.
L’huile obtenue par le pressurage des graines est riche en acide gamma-linolénique et acide linoléique qui ont une action calmante en usage externe sur la peau.

L’huile de bourrache est la seule avec l’huile d’onagre à contenir l’ acide gamma-linolénique (un dérivé d’acide gras essentiel) très efficace contre le vieillissement cutané.
L’huile de bourrache contient 20 % à 26 % d’acide gamma-linolénique (AGL) et possède donc plus d’oméga-6 que l’huile d’onagre qui n’en contient que de 7 % à 10 %.

C’est l’huile « anti-vieillissement » parfaite qui manque cruellement lors du vieillissement.

La consommation par voie interne et l’utilisation locale de l’huile de bourrache joue alors un rôle important pour revitaliser toutes les peaux matures et les peaux très sèches.

Elle améliore l’ élasticité, la souplesse et le tonus.

Outre ses propriétés cosmétiques en utilisation par voie externe, elle est indiquée par voie interne pour son apport en acides gras essentiels.
L’ huile de bourrache diminue les inflammations rhumatismales et prévient également les problèmes circulatoires et les maladies cardio-vasculaires.

Elle atténue les symptômes du syndrome prémenstruel en agissant sur toutes les manifestations: seins douloureux, rétention d’eau, douleurs abdominales, maux de tête, irritabilité.

Par contre si on peut utiliser sans souci l’huile de bourrache, les parties aériennes de la plante renferment une petite quantité de pyrrolizidines, substances qui se sont avérées dangereuses pour le foie et cancérigènes au cours d’essais sur les animaux surtout en cas d’usage prolongé.
A savoir: l’huile ne contient pas de pyrrolizidines.

Docteur Dominique DENJEAN

20121201-231039.jpg

Tagué:, , ,

181 réflexions sur “L’huile de Bourrache

  1. Harlette 2 octobre 2014 à 9 h 17 min Reply

    Bonjour. Peut-on etre sur que les gelules d’huile de bourrache ne contiennent pas de pyrrolizidine? Merci

  2. delphine 27 septembre 2014 à 8 h 24 min Reply

    bonjour pour m’aider a concevoir bb j’ai pris huile d’onagre bourrache en gelulles +levure de bière en gelulles .j’ai fait une fausse couche a 8 semaine en sachant que j’avais arreter de les prendre des que j’ai su pour ma grossesse .cette fausse couche est elle du a la prise de ces gellules ou a l’arret brutal de celles ci merci

    • blogdermatologue 27 septembre 2014 à 14 h 25 min Reply

      Franchement, ni l’un ni l’autre …

  3. Adam's 15 septembre 2014 à 12 h 59 min Reply

    Bonjour Dr,

    L’huile de bourrache fait elle bronzer en prenant des gélules ? si oui quelle serait la dose optimale

  4. Nadia 5 août 2014 à 18 h 46 min Reply

    Bonjour ,
    ayant une peau atopique et très seche ,ma pharmacienne m’a conseillé l’huile de bourrache et l’huile d’onagre en capsule pour retrouver une peau normale , auront-elles une réelle efficacité sur mon type de peau d’aprés vous?
    Cordialement .

    • blogdermatologue 7 août 2014 à 8 h 27 min Reply

      Bonjour,
      Ce sera un complément pour aider à lutter contre la peau sèche mais pourquoi les 2 en même temps?

  5. caro 4 août 2014 à 21 h 42 min Reply

    Bonjour,
    Un pharmacien m’a recommandé de l’huile de bourrache (en flacon) à prendre par voie orale pour ma fille de 3 ans et demi pour rééquilibrer sa barrière cutanée.
    Qu’en pensez-vous ? Quelle quantité lui donner ? Puis-je mélanger l’huile à son bibi ou à son alimentation ?
    Merci d’avance pour votre réponse.

    • blogdermatologue 5 août 2014 à 5 h 52 min Reply

      Bonjour
      Pour quelle raison désirez vous un traitement par voie orale et non locale ?

  6. Lucile 18 juillet 2014 à 22 h 26 min Reply

    bonjour, j’ai de l’acné type microkystes depuis l’âge de 12 ans. j’en ai aujourd’hui 21 et 3 cures de roaccutane à mon actif(à 5 10mg). Mais cela revient au bout de 3 mois environ. J’ai également la peau grasse. L’huile de bourrache peut elle être efficace ?Vous me conseillez de privilégier la bardane mais cela fonctionne en cure, à long terme que puis je prendre ?

    • blogdermatologue 20 juillet 2014 à 9 h 33 min Reply

      Bonjour,
      L’huile de bourrache ne modifiera pas votre acbé.
      La bardane un peu sur la séborrhée
      Avez vous essayé la micro dermabrasion? Ou les peelings?

  7. blogdermatologue 12 juillet 2014 à 20 h 47 min Reply

    Bonjour,
    Vous en avez en pharmacie ou en magasins diététiques

  8. Lucia 12 juillet 2014 à 18 h 07 min Reply

    Bonjour merci pour répondre ma question antérieur juste un autre question où je pourra acheter du vrai huile de bourrache ? Merci

  9. LATONA 12 juillet 2014 à 14 h 55 min Reply

    Bonjour,
    J’ai 52 ans et je suis en pré-ménopause. Je voulais savoir si je peux prendre en continu des gélules de bourrache/onagre. Merci d’avance pour votre réponse.

    • blogdermatologue 12 juillet 2014 à 20 h 45 min Reply

      Vous pouvez en prendre pendant 2 mois
      Faites des petites pauses de 15 jours

  10. Lucia 11 juillet 2014 à 22 h 57 min Reply

    Bonjour, j’ai des tâches sur le visage (melasme) est-ce- que je peux utilise l’huile de bourrache pour reduir les rides merci?

    • blogdermatologue 12 juillet 2014 à 0 h 25 min Reply

      Bonjour
      Oui, aucune contre indication

  11. Guylaine 28 juin 2014 à 2 h 58 min Reply

    Bonjour,je voudrais savoir si on peut se servir de l’huile de bourrache pour aider à la pénétration lors d’un rapport sexuel en remplacement de gel intime.Merci

    • blogdermatologue 1 juillet 2014 à 13 h 35 min Reply

      Ce n’est pas assez lubrifiant pour cet usage

  12. lovna 20 juin 2014 à 19 h 23 min Reply

    Cher docteur,
    Vous parliez plus haut d’imprégnation hormonale comme facteur pouvant influer sur le viellissement de la peau. Pourriez-vous nous en dire plus dans un prochain article? Je ne sais pas si cela a un rapport mais je me suis toujours demandée, par exemple; si le fait de prendre la pilule pouvait influer en bien ou en mal sur le viellissement cutané?

  13. Anne 19 juin 2014 à 22 h 11 min Reply

    bonjour je suis enceinte a 42 ans en debut de grossesse conseillez vous l’huie onagre bourrache? merci

    • blogdermatologue 20 juin 2014 à 16 h 58 min Reply

      Oui vous pouvez prendre de l’huile de bourrache

  14. Myriam 18 juin 2014 à 16 h 32 min Reply

    J’ai 51 ans la peau grasse et depuis qq. mois j ai commencé a faire de l acné traité au panogel et mymocine. Est ce que la prise de gélule de bourrache pourrait déclencher à nouveau de l’acné ? Je ss en premenopause cad que mes règles deviennent irregulieres

    • blogdermatologue 21 juin 2014 à 20 h 05 min Reply

      Non, c’est plutôt les troubles hormonaux ..

  15. marandel 12 juin 2014 à 6 h 02 min Reply

    Bonjour venant d’acheter de huile de bourrache bio . Je me suis massé les cuisses et ce matin j’ai pleins de petits boutons sur la cette zone. Est ce un allergie , je prend un traitement a base de lithium et d’autres pour la bipolarité . Cela représente t il un problème d’appliquer huile de bourrache .merci davance

    • blogdermatologue 12 juin 2014 à 6 h 37 min Reply

      Bonjour
      Vous pouvez appliquer l’huile de bourrache.
      Êtes vous sûre que vous avez acheté de l’huile de bourrache pure?
      Cela fait très allergie à un excipient.

  16. Giannarelli 20 mai 2014 à 12 h 55 min Reply

    Bonjour
    l’huile de bourrache c’est bien, l’huile de figue de barbarie c’est mieux , moins bien connue ,je l’applique le soir sur le visage , oreille , décolleté et peux la mélanger avec une crème de nuit également , je fais la différence entre la peau de mon corps et de mon visage , j’ai 56 ans et même si génétiquement nous ne sommes pas tous égaux devant dame nature, cela fais 10 ans que je pratique ainsi .Mon visage pour mon age est très acceptable , l’élasticité de la peau de mon corps laisse à désirer.
    Donc masser et en mettre sur tous le corps , alterner les huiles pour plus d’efficacité .

    • blogdermatologue 20 mai 2014 à 12 h 56 min Reply

      Bonjour
      Tout dépend du type de peau
      Il faut adapter les cosmétiques à chaque personne!

  17. koahlee 2 mai 2014 à 21 h 40 min Reply

    Bonsoir,

    Merci pour le partage de votre expérience, votre site est très riche en informations utiles.

    Pour ma part, je prenais des capsules de bourrache/onagre (Perles de Peau) avec un effet très positif sur la qualité de mes règles et du syndrome prémenstruel mais aucun effet visible comme vanté sur la qualité de ma peau qui semble avoir perdu beaucoup de sa tonicité ces dernières années même si je ne bois pas du tout d’alcool, je ne fume pas, je ne m’expose pas au soleil, je ne suis pas exposée à la pollution, je mange une alimentation équilibrée avec peu de sucreries (sans gluten et sans lactose aussi à cause de la maladie cœliaque), je bois 2l à 3l d’eau riches en sels minéraux par jour et mes résultats sanguins sont tout à fait corrects… A 33 ans, c’est déprimant d’avoir une peau déjà marquée par le temps et un peu flétrie comme je le remarque quand ma brosse à dents est en bouche au niveau de ma joue, cela fait plein de petites rides, alors que mes parents qui ont 20 ans de plus et une hygiène de vie assez peu équilibrée (peu d’eau, fast food, alcool, cigarettes, aucun soin du visage particulier, etc) ont une assez belle peau et paraissent objectivement plus jeunes que leurs âges, le monde à l’envers ! Peut-être le stress même si j’essaye de me détendre au maximum..

    J’aimerais savoir combien de mois il faut environ pour voir des résultats positifs avec l’huile de bourrache ?

    J’ai arrêté mes gélules après 3 mois d’utilisation alors que j’ai failli faire une fausse route en avalant une et depuis je ne peux plus avaler de gélule sans avoir la peur au ventre à chaque fois que j’essaye. Aussi, à défaut d’en avaler, j’ai abandonné les crèmes des commerces et j’hydrate ma peau à l’heure actuelle avec de l’huile de bourrache bio en alternance avec l’huile d’onagre bio et je me démaquille avec de l’huile d’amande douce bio (même si je ne me maquille pas parce qu’heureusement, ma peau est nette sans aucune imperfection… juste des rides 🙁 ), suivi d’un hydrolat de camomille et de l’eau thermale mais l’effet hydratant est toujours éphémère en usage externe et mes rides qui disparaissent sous l’huile réapparaissent quand je tamponne l’excès d’huile pour être présentable. J’espère vraiment que d’ici quelques mois, ma persévérance va payer.

    Après avoir lu les commentaires, je pense que je vais prendre de l’huile de bourrache et d’onagre liquide en usage oral, à défaut d’avaler des gélules. La marque bio d’huiles que je prends indique sur l’emballage qu’on peut en avaler 10g par jour (une cuillère à soupe) donc si je prends 5g de bourrache/onagre, est-ce bien ou vaut-il mieux porter son choix sur une seule huile à la fois en cuillère complète plutôt que 2 petites d’huiles différentes ou alors 10g de chaque un jour sur deux ?

    Merci de votre attention.

    Bien à vous,
    Virginie

    • blogdermatologue 2 mai 2014 à 22 h 13 min Reply

      Bonjour
      Dans le vieillissement. Il y a beaucoup de facteurs intriqués
      L’huile d’onagre et de bourrache sont excellentes mais éléments entrent en jeu, les oligoéléments par exemple, l’imprégnation hormonale l’absorption intestinale etc…

      Persévérez avec l’huile de bourrache ou onagre mais en effet une seule en quantité utile

  18. Fabienne ,Courcelles 10 avril 2014 à 9 h 37 min Reply

    Bonjour, j’ai une thyroïdite d’Hashimoto et la peau très sèche ainsi que les yeux . Je prends actuellement 3 gélules par jour d’huile de bourrache depuis un an ou 2. Si j’arrête , j’ai la peau qui pèle et les yeux qui brûlent,n’y a-t-il aucun danger à prendre cette huile en continu ?Je doit ajouter que je suis en pré-ménopause et que je n’ai aucunes bouffées de chaleur actuellement

  19. girardot 26 mars 2014 à 8 h 49 min Reply

    bonjour ,j ai 52 ans et prend de huile de bourrache 2 gélules par jour sans interruption,y a t il un risque sur ma santé ?et je prend aussi de la levure de bierre.le viellissement de la peau m angoisse y a t il un autre remède pour améliorer ?salutation

    • blogdermatologue 26 mars 2014 à 23 h 37 min Reply

      L’huile de bourrache est bien.
      Mais pour préserver votre peau, évitez le soleil, l’alcool et le tabac.
      Avoir une très bonne hygiène de vie.

  20. Lucie 21 mars 2014 à 21 h 37 min Reply

    Bonsoir j e fait de la rosace mais j ai aussi plein de petit bouton est ce que des gélules de bourrache pourrons m aider?

    • blogdermatologue 21 mars 2014 à 21 h 50 min Reply

      Ça améliorera la peau mais pas vraiment la rosacée

      • Lucie 22 mars 2014 à 8 h 18 min

        Pouvez vous me dire ce qui pourrais faire partir la rosace

      • blogdermatologue 22 mars 2014 à 15 h 49 min

        Il y a différents stades dans la rosacée et le traitement est choisi par le dermatologue en fonction du stade.
        On ne peut indiquer de traitement sans examiner la peau.

  21. dubus 24 février 2014 à 13 h 25 min Reply

    bonjour, je voulais savoir combien de cuillère a café par jour et la duré pour une cure a l’huile de bourrache et surtout si c’est pas dangereux pour la santé

    • blogdermatologue 25 février 2014 à 0 h 37 min Reply

      Pourquoi pas en gélules?
      Il faut 1 cuillère à café par jour pendant 1 mois minimum

  22. letellier 21 février 2014 à 17 h 23 min Reply

    Bonjour,
    Ayant déjà fait des phlébites, n’ayant plus de vésicule biliaire, (pas de protection pour le foie), puis-je prendre des gélules ou directement de l’huile de bourrache ou mélanger onagre et bourrache
    merci

    • blogdermatologue 21 février 2014 à 23 h 14 min Reply

      Vous pouvez prendre l’un ou l’autre en ne dépassant pas les doses

  23. Océane 15 février 2014 à 18 h 37 min Reply

    Étant fumeuse puis-je prendre de l’huile de bourrache toute l’année? Ou faut il alterner avec d’autre huile. En vous remerciant pour vos précieux conseils. 🙂

    • blogdermatologue 15 février 2014 à 22 h 32 min Reply

      Oui mais cela n’évitera pas les effets secondaires du tabac.

  24. Florence 10 février 2014 à 6 h 02 min Reply

    Bonjour … Je viens de me procurer des comprimés d’huile de bourrache de 1000mg et de l’huile pour application locale … Je me demande combien de comprimé dois-je prendre quotidiennement, combien de fois par jour dois-je appliquer l’huile ?
    Et finalement puis-je prendre ces produits à l’année ou bien il faut les prendre périodiquement ?
    Vous remerciant bien sincèrement

    Florence

    • blogdermatologue 10 février 2014 à 6 h 14 min Reply

      Bonjour Florence
      Je pense que 3 à 4 gélules par jour sont une bonne dose
      Localement 2 fois par jour me semble suffisant
      Cordialement

      • Florence 10 février 2014 à 6 h 24 min

        Merci Docteur … Et pour la durée ?

      • blogdermatologue 11 février 2014 à 2 h 59 min

        Faites des curés de 2 mois 2 à 3 fois par an

  25. Nadia 4 février 2014 à 15 h 04 min Reply

    Bonjour,
    Je suis à 6 mois de grossesse, puis-je consommer des gellules d’onagre-bourrache sans risque ?

    • blogdermatologue 5 février 2014 à 16 h 42 min Reply

      Oui sans problème pour l’huile de bourrache

  26. sarah 2 février 2014 à 23 h 58 min Reply

    Bonjour, mon médecin ma prescrit l’huile de bourrache pour aider à concevoir bb1. Est ce vrai? Ou vaut mieux prendre de l’huile d’onagre? Je vous remercie.

    • blogdermatologue 3 février 2014 à 6 h 08 min Reply

      Bonjour
      En fait l’idéal est d’associer les 2 en vue de régulariser les sécrétions d’oestrogenes et de progestérone.
      C’est un petit plus dans le cadre de mesures hygiène diététiques

      • sarah 3 février 2014 à 14 h 12 min

        Merci pour votre réponse, jen prend 2 matin et 2 soir , je risque rien si je prénd 2 gélules d’huile donagre et 2 gélules d’huile de bourrache le matin et 2 gélules d’huile donagre et 2 gélules d’huile de bourrache le soir? Merciiii

      • blogdermatologue 5 février 2014 à 16 h 38 min

        Franchement je n’en vois pas l’utilité …

  27. wili 24 janvier 2014 à 10 h 43 min Reply

    bonjour
    voila je vient de perdre 50kilo et j ai la peau du ventre qui tombe
    j aimerai savoir si l’huile de bourrache permet de remettre la peau normalement?

    • blogdermatologue 25 janvier 2014 à 5 h 56 min Reply

      Malheureusement non , seule la chirurgie réparatrice le peut en enlevant le surplus

  28. Nabil, Vélizy Villacoublay 30 décembre 2013 à 0 h 19 min Reply

    La bourrache peut être appelée autrement comme pain des abeilles ou encore langue de bœuf.
    Originaire de la Syrie, la bourrache a aussi été cultivée dans une grande partie en Europe et en Amérique du nord. Ces arbres sont généralement plantés dans les potagers et dans les campagnes. Dans la plupart du temps, la fleur, l’huile issue de la graine ainsi que la partie aérienne de la plante sont utilisées et exploitées.
    La bourrache s’appelle en arabe abu rach qui signifie « le père de la sueur ». Elle a été utilisée pour la première fois depuis le premier siècle avant JC. L’utilisation a été variée. Elle pouvait servir de dépuratif, de source de bonheur et du courage mais encore, pour assurer la stimulation de la lactation.
    Depuis toujours, les jeunes feuilles de la bourrache ont été consommées comme des salades. Dans certains cas, elles se consomment avec les soupes. Quant aux fleurs, elles furent utilisées dans la fabrication du vin afin de donner à celui-ci une saveur exceptionnelle et rafraîchissante. A l’heure actuelle, les parties aériennes de la plante sont utilisées comme une partie des composants de certains produits cosmétiques. La majorité de la population a toujours cru que cette plante permet à la femme en ménopause de bien gérer cette période et surtout de gérer la dépression qui peut avoir lieu. Mais jusqu’à présent, cela n’a toujours pas été confirmé.
    L’huile de la bourrache, pour sa part est très efficace pour l’atténuation des différentes douleurs, des enflures au niveau de l’articulation mais encore concernant la difficulté de souplesse matinale.
    L’huile de la bourrache peut être utilisée pour traiter l’eczéma. Un des bienfaits de l’huile de cette plante est sa richesse en acide gamma-linolénique ou AGL avec un taux de 20% à 26%.
    L’huile de la bourrache est une source fiable d’oméga 6.
    Comme tout autre produit, l’utilisation de la bourrache nécessite certaines précautions. Selon les études faites sur la plante, ses parties aériennes contiennent de la pyrrolizidine. Cette dernière a été reconnue comme néfaste pour le foie mais aussi cancérigène. Elle est largement plus toxique en cas d’utilisation prolongée du produit. Dans tous les cas, seule l’huile de bourrache ne contient pas cette substance.
    La consommation de la bourrache n’est pas conseillée chez les femmes enceintes et qui allaitent. Il est toujours nécessaire de demander l’avis d’un médecin. A titre informatif, la prise de la bourrache quel que soit son état peut provoquer des effets indésirables. Parmi eux figurent la constipation, des éructations. Sinon, en cas de fortes utilisations de l’huile, les selles peuvent devenir molles.
    Malgré le fait que c’est un produit naturel, il est indispensable de rester prudent concernant l’utilisation de la bourrache. Il n’est pas trop conseillé de l’associer avec certains médicaments comme l’acétaminophène, amiodarone, fluconazole, itraconazole, carbamazépine, érythromycine, isoniazide, phénytoïne, lovastatine, pravastatine, simvastatine.

  29. Alice 26 décembre 2013 à 20 h 28 min Reply

    Bonjouur docteur,

    à quelle fréquence puis-je faire « des cures » de gélules de bourrache et onagre dans l’année ? J’ai 24 ans.

    • blogdermatologue 26 décembre 2013 à 21 h 54 min Reply

      Bonjour
      2 fois par an début de l’hiver surtout et printemps été

  30. NICOLE COHEN 9 décembre 2013 à 10 h 05 min Reply

    bonjour docteur
    que penser de l huile de bourrache et du cholesterol ?merci

    • blogdermatologue 10 décembre 2013 à 6 h 07 min Reply

      Bonjour

      L’huile de bourrache est riche en acides gras oméga-6, qui jouent un rôle important dans le maintien d’une bonne santé Cardio vasculaire et contribué réguler le taux de cholestérol.
      Tout comme la lécithine de soja …

  31. Alice 20 novembre 2013 à 14 h 49 min Reply

    bonjour
    j’utilise l’huile de bourrache sur le visage,
    j’ai un duvet plus important au dessus de la lèvre
    y a t-il un risque que l’huile de bourrache aide à la pousse des poils ?

    merci pour vos réponses

    • blogdermatologue 21 novembre 2013 à 5 h 42 min Reply

      Aucun rapport avec la pilosité
      Cordialement

  32. moroy 19 novembre 2013 à 13 h 23 min Reply

    bonjour Dr Denjean,
    peut on rajouter l’huile de bourrache dans ses crèmes ( jour et nuit) ? merci et super blog

    • blogdermatologue 20 novembre 2013 à 2 h 24 min Reply

      Merci
      Oui vous pouvez en rajouter mais au jour le jour en mettant quelques gouttes au moment de l’appliquer

  33. brague christine 17 octobre 2013 à 13 h 57 min Reply

    bonjour, j’ai eu des micros calcifications cancéreuses puis-je prendre des gélules de
    Bourrache et Onagre pour ma peau Merci

    • blogdermatologue 17 octobre 2013 à 19 h 35 min Reply

      Oui bien sur
      Ou en êtes vous?

    • Henriette, Neuilly sur Seine 20 novembre 2013 à 19 h 21 min Reply

      Christine,
      Il faut beaucoup d’abnégation et une réelle volonté pour cette épreuve.
      Ne jamais perdre espoir, c’est ce que je me suis assignée et cela fonctionne.
      Très cordialement

  34. Sylvie 9 octobre 2013 à 6 h 00 min Reply

    Bonsoir Dre Denjean …. J’ai besoin de 2 précisions …. La première est qu’elle concentration suggérez vous pour les gélules et deuxièmement que pensez-vous de l’application locale au niveau de la vulve lors de la ménopause dans le cas de sécheresse de cette région.

    Vous remerciant à l’avance

    • blogdermatologue 10 octobre 2013 à 8 h 51 min Reply

      Bonjour
      Je vous conseille une dose journalière de 3 à 4 gr .
      Et oui vous pouvez l’appliquer localement
      Cordialement

  35. Jessy 25 septembre 2013 à 4 h 10 min Reply

    Une amie m’a conseillé l’huile de bourrache afin d’arrêter les symptômes de vaginites. Elle me dit aussi d’arrêter complètement les sucres et de diminuer le fromage durant les crises. J’ai une peau très sensible et portée à faire de l’exéma. J’ai besoin de votre opinion, merci!

    • blogdermatologue 27 septembre 2013 à 22 h 49 min Reply

      Bonjour
      Il y a diverses causes aux vaginites et il faut avant tout faire un prélèvement pour éliminer une cause infectieuse

  36. Olivier Charles, Ablis 14 septembre 2013 à 23 h 17 min Reply

    Bonjour Docteur DENJEAN,
    J’ai adopté les gélules d’huile de bourrache grâce à leur excellent apport en Oméga 6.
    Il est essentiel que son action diurétique fonctionne personnellement et que l’aspect de ma peau est primordial. Je n’ai qu’à me faire des louanges sur ce choix.
    Compliments sur votre rédaction très claire. Je suis toujours en attente de vos publications et agréablement surpris sur le choix de vos sujets à chaque parution.
    Je sais que vous êtes spécialisée dans les traitements lasers et j’espère au fil des mois que votre blog existe que vous allez enfin aborder cette technologie de pointe et ses différentes pathologies. On a besoin de connaître votre expérience de pointe et personnellement je le souhaite très fortement.
    Je vous en parlerai lors de mon prochain traitement dans votre cabinet en octobre prochain.
    Très respectueusement.

  37. CHABUEL 9 août 2013 à 14 h 23 min Reply

    Bonjour,
    Souffrant de nombreuses bouffées de chaleur par jour, inconvénient de la ménaupose ( j’ai 51 ans ) me conseilleriez vous de prendre des gélules d’onagre et de bourrache ? Par avance merci.

    • blogdermatologue 9 août 2013 à 14 h 53 min Reply

      Oui. Bien sur.
      Ce sera bénéfique de toute façon mais je ne vous garantie pas la disparition des bouffées de chaleur.

  38. elisabeth de Garrigues 18 juillet 2013 à 13 h 15 min Reply

    merci !

    • blogdermatologue 18 juillet 2013 à 20 h 31 min Reply

      N’hésitez pas si vous avez besoin d’un conseil😊

  39. elisabeth de Garrigues 18 juillet 2013 à 9 h 38 min Reply

    bonjour
    J’ai trouvé des gélules à l’huile de bourrache mais malheureusement enveloppé de gélatine de laquelle je suis allergique. Y-a-t-il une marque sans gélatine ou sinon comment l’ingérer au quotidien ? Faut-il en faire une « cure » de temps en temps ou toute l’année ?
    Merci
    Elisabeth

    • blogdermatologue 18 juillet 2013 à 10 h 44 min Reply

      Bonjour
      La plupart des gélules sont enveloppées de gélatine végétale et non animale
      En tout cas en pharmacie.
      Vous pouvez aussi piquer vos gélules et mettre l’huile dans une compote ou un yaourt

  40. Marie Élisabeth, Rungis 13 juillet 2013 à 8 h 24 min Reply

    Personnellement je profite des vertus hydratantes et des propriétés anti-inflammatoires de l’huile de bourrache. Je sais que l’organisme fabrique son propre AGL et que cette synthèse diminue avec l’âge, la consommation d’huiles hydrogénées, de tabac et d’alcool.
    En application externe, j’assouplis ma peau en la nourrissant.
    La teneur en Omega 6 me convient beaucoup mieux que l’huile d’onagre.

  41. Madame Cigale Fourmi 20 juin 2013 à 8 h 10 min Reply

    Bonjour,
    pour prévenir les vergetures de grossesse, puis-je en « abuser »? merci bien!

  42. marthe 9 mai 2013 à 12 h 24 min Reply

    L’huile de bourrache est-elle conseillée pour les enfants de la tranche de 05 à 10 ans ?

  43. Solweig, Asnières sur Seine 30 avril 2013 à 22 h 52 min Reply

    Pour moi une gélule au quotidien et tout va bien

  44. Madame Beauty Test 14 mars 2013 à 12 h 21 min Reply

    Merci pour cet excellent article !

  45. Isabelle 20 février 2013 à 1 h 39 min Reply

    Avec une gélule cela semble être la bonne dose.

  46. Isabelle 19 février 2013 à 22 h 55 min Reply

    Attention avec les huiles de bourrache.
    Tout le monde semble leur prêter 1000 vertus, mais sur moi (et sur d’autres qui me l’ont aussi exposé) elles ont des effets secondaires désagréables : elles multiplient par 3 mon « syndrome prémenstruel ». Avant d’affirmer cela, j’ai fait des tests probants : pendant 1 cycle, je n’en prends pas et pendant le cycle suivant je prends 2 gélules de chaque tous les jours et chaque fois c’est la même chose, au bout de 20-21 jours j’ai tellement mal aux seins que je suis obligée d’arrêter.
    Je me suis renseignée, et j’ai appris que cette huile est bourrée d’oméga qui agissent comme des estrogènes… donc avec tout ce qu’on raconte sur les hormones…. prudence. L’huile de bourrache ce n’est pas anodin du tout.
    Qu’en pensez vous ?

    • blogdermatologue 20 février 2013 à 1 h 21 min Reply

      Bonjour
      En fait je ne comprends pas car l’huile de bourrache est préconisée dans le syndrome prémenstruel….
      Qu’elles dosés prenez vous?

    • Cécile 15 novembre 2013 à 16 h 17 min Reply

      Faisant suite au message d’Isabelle: je n’ai jamais autant eu les seins tendus qu’au moment où j’ai fait des cures d’huile de bourrache et onagre. Voilà quelques mois que je n’en prends plus et ces symptômes ont disparu!

  47. Artys 5 janvier 2013 à 15 h 45 min Reply

    Bonjour,
    Merci pour ces excellents articles et particulièrement sur la bourrache dont on n’entend pas beaucoup parler. Je vais suivre vos conseils instructifs.

    Merci pour votre visite sur mon blog et votre commentaire auquel je suis très sensible.

  48. Jeannette, de Genève 2 décembre 2012 à 15 h 44 min Reply

    Pour rester saine et belle, ma peau a besoin de soins attentifs afin d’être parfaitement bien nourrie : la bardane et l’huile de bourrache agissent naturellement pour éliminer tous mes petits problèmes et conserver fraîcheur et jeunesse à ma peau. Merci pour votre article qui m’a confortée dans mes soins au quotidien.

    • blogdermatologue 2 décembre 2012 à 19 h 15 min Reply

      Bonjour Jeannette ,
      attention Jeannette, l’huile de bourrache est bien pour les peaux sèches mais la bardane serait plutôt indiquée dans les problèmes de peau grasse

  49. Anne Roselyne 2 décembre 2012 à 15 h 34 min Reply

    Docteur DENJEAN, J’ai de l’acné. Ma Grand Mère de conseille de prendre chaque matin une cuillère à café d’huile de bourrache durant un mois. Elle m’a demandé surtout de l’acheter en magasin bio. Pensez vous qu’après un mois je serai seulement en rémission ou en guérison ?

    • blogdermatologue 2 décembre 2012 à 19 h 13 min Reply

      Bonjour
      l’huile de bourrache est un bon produit mais pas vraiment adaptée pour les problèmes d’acné
      Le mieux est d’en parler à votre dermatologue

  50. Audrey 2 décembre 2012 à 12 h 28 min Reply

    Je suis une adepte pour son usage externe qui est une précieuse huile régénérante.
    Je l’utilise principalement pour lutter contre la sécheresse cutanée et le vieillissement de ma peau. Ma peau régénérée est nettement plus douce, plus souple, plus tonique.
    Mon astuce personnelle, j’emploie l’huile de bourrache en la mélangeant à environ 5-10 % dans de l’huile d’amande douce ou de l’huile de macadamia.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :