Le ronflement


Le ronflement, encore appelé ronchopathie, est pour certains un bruit rassurant et c’est même un indice de bonne santé pour les Chinois.

Un bon nombre de ronfleurs ignorent qu’ils ronflent mais selon l’American Academy of Otolaryngology, 45% des adultes ronflent occasionnellement, et 25% sont des ronfleurs réguliers.
Les enfants peuvent aussi ronfler régulièrement (10%).

Cependant pour l’entourage du ronfleur, le ronflement est un bruit limite insupportable.

Le ronflement se produit pendant le sommeil, surtout à l’inspiration lorsque les tissus mous du palais et la luette vibrent au passage de l’air, comme des voiles d’un bateau au vent.

Le ronflement en lui-même n’est pas un problème de santé sauf en cas d’apnée du sommeil et s’il ne gêne pas le ronfleur, il provoque des troubles du sommeil chroniques chez le conjoint.
Si un ronflement moyen atteint facilement un niveau sonore de 45 dB à 60 dB, un ronflement majeur peut dépasser les 95 dB, l’équivalent d’un camion qui roule.

Le ronflement peut être aussi favorisé par le surpoids qui entraîne un rétrécissement des voies respiratoires et cette obstruction des voies respiratoires est de 12 à 30 fois plus élevée, la grossesse (par la prise de poids), de grosses amygdales, des polypes dans les voies nasales,une congestion nasale suite à un rhume ou une allergie (rhinite allergique), une cloison nasale déviée.
L’absorption d’alcool, le tabac ou la prise de tranquillisants favorisent aussi le ronflement par relâchement des tissus mous de la gorge et en dernier lieu le ronflement peut être dû au relâchement des tissus lié à l’âge.

Dormir sur le dos accentue le ronflement car en amenant la langue vers l’arrière du palais, l’espace pour le passage de l’air se réduit.

Le ronflement est bénin et sans conséquence sur la santé sauf s’il est associé à des pauses respiratoires ou apnée du sommeil.
L’apnée entraîne une fatigue et une somnolence durant la journée, des maux de tête matinaux, des réveils multiples, de nombreuses envies d’uriner dans la nuit.
Ces apnées impliquent des risques plus importants d’hypertension, de maladies cardiovasculaires.
Le test de somnolence d’Epworth permet de mesurer le degré de somnolence durant la journée.

Plus le ronflement est fort, plus il y a de risques qu’il soit accompagné d’apnées.

Entre l’âge de 30 ans à 50 ans, 60% des ronfleurs sont généralement des hommes.
Chez les femmes, la progestérone joue un rôle protecteur sur les tissus mais après 60 ans, les différences entre les deux sexes s’estompent.

40% des femmes enceintes, surtout au 3ème trimestre de grossesse ronflent à cause de la prise de poids qui entraîne un rétrécissement des voies respiratoires.
Le ronflement augmente avec l’âge, et cela est principalement dû à la perte du tonus des tissus.

Alors si vous ronflez, évitez surtout l’alcool et les somnifères, maintenez un poids santé (Ainsi, une perte de 10% de votre poids réduit de 26% la gravité en fréquence et en durée vos apnées), dormez sur le côté ou, mieux encore, sur le ventre.

Enfin, n’hésitez pas à consulter un spécialiste (un oto-rhino-laryngologiste ou ORL) qui cherchera la cause du ronflement, sa gravité avec ou non des complications dont l’apnée du sommeil, et surtout la gêne qu’il provoque dans votre entourage.

Parfois de simples mesures suffisent, bien entendu la perte de poids mais aussi lors d’une congestion chronique, le médecin peut prescrire un vaporisateur nasal.
Une autre méthode – approuvée par la Food and Drug Administration aux États Unis consiste à utiliser une bandelette nasale en plastique (Breathe Right® Nasal Strips ou Air Plus®).
Cette bandelette élastique se colle sur le nez afin d’augmenter l’ouverture des narines, ce qui facilite aisément le passage de l’air.
Il faudra quelques nuits pour réapprendre à respirer par le nez (de 7 à 10 nuits en moyenne avant de constater une nette amélioration).

De plus, la sécheresse des voies nasales sera corrigée par un humidificateur dans la chambre à coucher.
Les allergies seront traitées par des médicaments antihistaminiques et par l’éviction si possible des allergènes.

Port d’une prothèse dentaire :

Un autre traitement consiste à porter, la nuit, une prothèse dentaire moulée par le dentiste, qui avance la mâchoire inférieure de quelques millimètres.
Cette prothèse maintient la mâchoire inférieure et la langue vers l’avant, agrandissant ainsi l’ouverture des voies respiratoires supérieures.
Cette prothèse est certes efficace mais mal tolérée car inconfortable.

Dans les ronflements majeurs, mais surtout d’apnée du sommeil, la solution vient grâce au port d’un appareil CPAP («Continuous Positive Airway Pressure», ou «Ventilation par Pression Positive Continue»).

Cela consiste à porter durant la nuit un masque nasal attaché à une petite pompe qui force l’entrée de l’air ambiant dans la bouche par une pression légèrement supérieure à la pression atmosphérique.
L’entrée d’air empêche ainsi les tissus de s’affaisser.
L’application d’une PPC dans les voies aériennes supérieures empêche le collapsus du pharynx pendant le temps inspiratoire et expiratoire. La PPC agit donc comme une attelle pneumatique pharyngée et provoque une augmentation de la surface de section pharyngée.
L’efficacité de ce masque est totale mais il doit être porté toutes les nuits et peut être parfois mal toléré. L’Assurance Maladie le prend en charge à 100%.

Les traitements chirurgicaux sont surtout indiqués en cas de ronflement avec apnées du sommeil importantes.
Mais peu de recherches de qualité démontrent une efficacité soutenue de la chirurgie pour le ronflement seul et ces techniques ne sont pas dénuées de risque.

Docteur DENJEAN qui comprend que plus de 100000 patients bénéficient d’une assistance ventilatoire nocturne en Pression Positive Continue.

20131210-055820.jpg

Tagué:, , , , ,

15 réflexions sur “Le ronflement

  1. Marlène, Quimperlé 12 août 2016 à 10 h 13 min Reply

    Merci Docteur DENJEAN…
    Grâce à votre article et aux témoignages, j’ai adopté le PPC et cela a fortement fait régresser la fatigue au quotidien et de plus je ne gêne plus les nuits de mon mari.
    Mille compliments pour votre blog que je vais suivre assidûment.

    J'aime

  2. Marie Cécile, PARIS 16° 23 juillet 2015 à 0 h 21 min Reply

    Avec le PPC, je me suis changée la vie. C’est formidable de réussite pour moi car je ne suis plus fatiguée le matin au réveil et surtout je n’importe ne plus mon entourage par des ronflements hyper sonores. De plus je n’ai plus besoin de boire la nuit. C’est à la lecture de votre article que je me suis décidée et je vous dois ma sérénité. Je suis reconnaissante de votre immense talent à nous expliquer bon nombre de comportements. J’adore votre blog et je le fais savoir. Merci infiniment Docteur Dominique DENJEAN.

    J'aime

  3. Antoinette, Sceaux 8 janvier 2015 à 15 h 14 min Reply

    Merci Dr DENJEAN, votre article m’a permis de me poser la question « pourquoi suis je encore fatiguée malgré 9 heures de sommeil ? ».
    Et tout de suite mon généraliste a constaté que c’était dû à l’apnée du sommeil.
    Maintenant que j’ai l’appareil à pression positive continue, je suis nettement plus dynamique et même tonique. Et plus d’endormissement dans l’après midi….
    Continuez à nous faire part de vos articles de pointe. J’en informe mon entourage et je passe pour une formatrice avancée.

    J'aime

  4. Honorine, Saint Ouen le Brisoult (61410) 11 novembre 2014 à 19 h 29 min Reply

    Docteur DENJEAN Merci,
    Depuis que j’ai lu votre article, je me suis fait appareiller et maintenant j’ai des journées beaucoup plus sereines et mon endormissement est nettement plus rapide. J’ai même réduit drastiquement mes somnifères.
    Je dois aussi souligner que mon mari pense à vous « tous les jours » car il passe des nuits sans être réveillé et il apprécie beaucoup. Que du positif grâce à vous et surtout mes apnées du sommeil sont devenues inférieures à la normale.
    Je me régale à chacune de vos publications dorénavant.

    J'aime

  5. Madeleine, Antony 10 août 2014 à 19 h 29 min Reply

    Le CPAP c’est toujours un apaisement pour le conjoint. On ne doit pas faire l’impasse sur les bruits. Il faut toujours les éliminer le plus possible.

    J'aime

  6. Soraya, Louveciennes 8 mars 2014 à 1 h 57 min Reply

    Docteur,
    Pour mon enfant, comme pour moi et mon mari, nous avons adopté le merveilleux système CPAP que nous ne connaissions pas.
    Votre excellent article en a été le déclencheur et depuis nous sommes vraiment beaucoup moins fatigués et de meilleur entrain.
    Continuez à nous intéresser à vos différentes publications, c’est un vrai bonheur de vous suivre.
    Je viendrais bientôt vous rencontrer car j’ai un certain nombre de points esthétiques à améliorer.
    Très respectueusement

    J'aime

  7. Marceline, Vendôme 26 décembre 2013 à 22 h 47 min Reply

    Merci Docteur d’avoir publié cet excellent article. Depuis le temps que je me bats pour que l’obésité diminue dans ma famille qui, dimanche après dimanche, festoie pendant de très longues heures.
    Tout le monde s’assoupit, ronfle et s’en amuse. Votre message à fait l’objet d’une sérieuse prise de conscience et je vous en remercie vivement car je me suis permise de le relayer abondamment par internet. Vous êtes formidable et surtout publiez encore et encore. J’adore car vous avez toujours une conclusion d’un humour qui nous ravit. Je vais bientôt venir vous voir. Bonnes fêtes reposantes.

    J'aime

  8. Georgina, Toulouse 21 décembre 2013 à 12 h 46 min Reply

    Entendre des ronflements dans la chambre voisine d’un hôtel, c’est hyper désagréable.
    On devrait proposer des appareils anti ronflement dans les hôtels.

    J'aime

    • blogdermatologue 22 décembre 2013 à 17 h 15 min Reply

      Je comprends votre agacement mais c’est impossible car chaque appareil est conçu en fonction des apnées de chaque personne et avec suivi medical

      J'aime

  9. Marina, Monaco 19 décembre 2013 à 12 h 23 min Reply

    L’appareil CPAP est d’une efficacité remarquable sur mon mari. Enfin plus du tout de ronflements et surtout quelques rares apnées sur les résultats trimestriels… En outre avec cet appareil CPAP on entend un léger souffle très supportable de la part de la turbine. C’est un réel changement surtout que mon mari supporte parfaitement. Docteur DENJEAN, vous avez eu raison d’aborder ce sujet face à de multiples maladies cardiovasculaires et aux maux engendrés pour les conjoints. Merci beaucoup de cet article remarquablement écrit.

    J'aime

  10. mousse1729 10 décembre 2013 à 16 h 22 min Reply

    Bonjour Docteur,
    Je recommence mon commentaire, depuis le temps que je ne suis plus venue, le blog m’a oublié.
    Vaste sujet, mon mari ronfle, mes nuits sont pénibles.
    Il doit être opéré du nez au printemps.
    Il hésite encore, je ne le ferais pas à sa place.
    Je n’influence pas son choix, je ne dis rien.
    C’est toujours très agréable de passer sur votre blog.
    Je passe, je vous lis, mais je ne commente pas.
    J’ai trouvé très intéressant le billet sur les graines de Chia, que je ne connaissais pas.
    Bonne fin de journée.

    J'aime

    • blogdermatologue 10 décembre 2013 à 16 h 24 min Reply

      Es graines de chia sont agréables à croquer, je trouve, dans une salade

      J'aime

  11. Mousse 10 décembre 2013 à 16 h 17 min Reply

    Bonjour cher Docteur,
    Cela fait un petit moment que je ne suis pas passée.
    Je lis souvent vos billets très intéressants, mais je ne laisse pas de commentaires.
    Je me régale à lire vos bons conseils.
    Hélas mon mari ronfle, c’est vrai que je dors très mal. Il devrait perdre du poids, il sait tout ce que vous expliquez, mais il faut un peu de volonté, il aime son verre de vin, bref, la bonne vie quoi !
    Je suis habituée à ses ronflements, mais parfois c’est lassant.
    Merci pour votre blog, toujours aussi bien fait.
    Bonne fin de journée.

    J'aime

  12. Soraya, Vincennes 10 décembre 2013 à 11 h 19 min Reply

    À priori, dormir sur le dos, c’est la pire des positions (l’air passe moins bien dans la gorge et le nez, du coup ça fait vibrer les tissus). Mais pas toujours facile de s’en empêcher.
    Personnellement je n’arrive pas à dormir sur le côté, je surélève légèrement mon oreiller spécial « anti ronflement » (qui a une forme ergonomique étudiée pour avoir la tête légèrement en arrière). Cela aide à dégager les voies respiratoires et évite les grognements de mon chéri excédé. La cigarette, et notamment la nicotine qu’il y a dedans, m’avait enflammé les muqueuses au niveau des voies respiratoires et détendu le pharynx. Résultat : je respirais beaucoup moins bien et j’émettais des bruits pas très sexy. Mais patience, il m’a fallu au moins deux mois sans cigarettes pour retrouver des nuits un peu plus silencieuses.
    J’ai d’abord éliminé celles du soir, juste avant de me coucher… On l’a toutes remarqué : on ronfle plus après une soirée trop bien arrosée. Normal, l’alcool entraîne une perte de tonus au niveau de la gorge. Avec des tissus et des muscles tout flagada, l’air passe moins bien, d’où les « petits bruits » si agaçants pour moi et mon entourage. Alors, passé une certaine heure, je me mets automatiquement à l’eau minérale ou à la tisane.
    Mais j’ai quand même fait plusieurs consultations chez mon ORL pour voir ce qu’il pouvait faire. Il m’a tout simplement rappelé quelques règles à suivre et motivé l’envie de cesser quelques habitudes hostiles à ma santé. Accepter tous ces principes en un temps relativement restreint est particulièrement difficile à intégrer mais mon ORL humaniste a réussi à ne pas vouloir me culpabiliser. Juste à me suggérer à me faire comprendre que l’allongement de ma vie était le plus important face aux plaisirs furtifs.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :