Archives du 20 septembre 2013

LES ANGIOMES

L’angiome est une malformation vasculaire rouge localisée sur la peau et les tissus sous-cutanés, rarement le système nerveux central. Cette lésion est due à la prolifération et la dilatation des vaisseaux.

L’angiome prouve qu’il existe une anomalie du système vasculaire.
Cette anomalie peut être congénitale et apparaît le plus souvent chez le nouveau-né ou peu de temps après la naissance pouvant ou non disparaître spontanément, sans laisser de traces.
Il est évident que lorsque ces angiomes persistent, il se pose alors un problème esthétique et donc faire envisager un traitement au laser.

Les complications sont RARES mais possibles soit par traitement inadapté, blessure, ou par une prolifération anarchique localisée sur le cerveau, le visage ou d’une extrémité.
Il faut noter que ces rares angiomes cérébraux ou viscéraux peuvent être dangereux.
Soit un ou des angiomes peuvent apparaitre plus tardivement, essentiellement à l’âge adulte et ne sont pas dangereux.

Les angiomes cutanés ne sont d’ailleurs pas cancéreux.
Par contre si vous en voyez un sur votre peau qui se modifie, change de couleur, consultez malgré tout votre dermatologue afin de contrôler qu’il s’agit bien d’un angiome et non d’un grain de beauté que vous auriez confondu avec un angiome de par sa dominante rouge qui se modifie.

Il existe donc, vous l’avez compris, divers types d’angiomes :

L’angiome plan, encore appelée tache de vin qui est dû à des malformations vasculaires provoquées par une dilatation des vaisseaux au niveau du derme. Présent dès la naissance ou juste après, l’angiome plan grandit avec l’enfant et peut s’estomper, voire disparaître dans les premières années.
Mais il peut aussi durer toute la vie de l’individu.
Son étendue est variable de même que sa couleur qui varie du rose pâle au rouge foncé ou pourpre.
Il peut se localiser n’importe où, de la tête aux pieds.

L’angiome stellaire (son nom est dû au fait qu’il est en forme d’étoile) se caractérise par une lésion rouge, comportant un point central plus foncé et de fines ramifications comme une étoile.
La localisation est souvent au niveau de la face mais aussi sur les avant-bras, le dos, les mains et les doigts.
On peut en voir chez l’enfant comme chez l’adulte et ils apparaissent fréquemment au cours de la grossesse.
Dans ce cas, ils disparaissent en grande partie après l’accouchement, mais pas toujours.

L’angiome rubis, quant à lui, il se caractérise par un petit point arrondi, surélevé de 1 à 4 mm environ, rarement plus, apparaissant progressivement tout au long de la vie. Ces taches rubis se situent sur n’importe quel endroit du visage et du corps.
Il n’est pas rare d’en retrouver plusieurs dizaines sur le corps.

On ne peut prévenir les angiomes mais certaines facteurs peuvent être évités.

Parmi les facteurs favorisants, on note :

> Le soleil
> Le stress
> Les excitants (tabac, café, alcools, épices pimentées)
> La grossesse
> Les troubles digestifs et hépatiques
> Les traitements à base de cortisone
> L’alcool
> La radiothérapie

Le traitement de ces angiomes diffère selon le type d’angiome :
On les traitait autrefois par l’électro-coagulation mais depuis quelques années on obtient de bien meilleurs résultats avec les lasers vasculaires.
Divers lasers sont utilisés, tous à visée vasculaires.
Le traitement par laser donne juste une impression de coup d’élastique ou de légère piqûre mais cela reste très supportable.

Pour les angiomes viscéraux, il faut toujours envisager la chirurgie.
Les petits angiomes cutanés ne sont pas pris en charge par la Sécurité Sociale, car considérés comme des traitements relevant de l’esthétique.
Par contre les angiomes plans de naissance qui sont souvent disgracieux peuvent être en partie pris en charge par la Sécurité Sociale, toujours avec un accord préalable, mais peu remboursés car la technologie utilisée coûte évidemment plus cher que ce qui est pris en charge.

Docteur DENJEAN qui aime bien traiter les petits angiomes au laser car on les voit « blanchir » de suite…

20130920-013613.jpg

%d blogueurs aiment cette page :